Jiaozi, spécialités asiatiques

Les arts culinaires sont l'occasion de voyager. Cette semaine, nous avons décidé d'aller en Asie. Et en bon globe-trotters de la table, nous avons pris la direction de la gare... pour nous arrêter au 3 avenue Jeanne d'Arc, chez Jiaozi

Ce restaurant de spécialités asiatiques mélange les saveurs vietnamiennes, chinoises et japonaises. Jiaozi est le nom d'un ravioli chinois en forme de chausson dont les premières traces remontent à 1800 ans. Autant dire que cette étape culinaire est tout autant exotique qu'historique. Au programme, on trouve des sushis, des makis, des sashimis, des californias, des soupes, des fritures et des plats en vapeurs accompagnés de nouilles ou de riz.

Côté déco, les propriétaires ont décidé de faire dans la couleur locale sans tomber dans le kitch que de nombreux restaurants asiatiques affectionnent tout particulièrement. On est ici sans doute plus proche de la réalité d'une véritable table d'Osaka, sans les dragons en plastique moulé. L'ambiance est très sobre : carrelages clairs et murs blancs assortis de quelques idéogrammes géants. Certains diront de l'endroit qu'il est froid, nous retiendrons qu'il est sobre et chic. L'amabilité du personnel est suffisante à vous faire oublier tout le reste.

Côté assiettes, elles sont plutôt bien garnies à moins d'avoir un appétit gargantuesque pour les rouleaux de riz au poisson cru. On avoue avoir une préférence pour les nouilles et les soupes, épicées mais excellentes. Les tarifs sont tout aussi abordables : entre 4 et 5,50 € les 2 pièces de sushi. Les entrées sont affichées entre 2,5 € et 5 €. Les plats sont à 4,90 €. Un service de traiteur et de vente à emporter est assuré pour ceux qui préfèrent les plateaux-repas exotiques à la maison.

Au final, on apprécie la simplicité du lieu, sans se faire harakiri au porte-monnaie, pour goûter aux saveurs aigres douces des Pays du soleil levant.

Auguste Duchemin

 

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1