Zeu Burgers, le fast food à la française

Zeu Burgers est LE restaurant du 5 rue du Colonel de Roux à Aubagne où aller manger un délicieux hamburger, une salade (grande), ou encore des plats du jour confectionnés avec soin. Il paraît même que les Pieds et Paquets mériteraient quelques étoiles au Guide Michelin (nous ne sommes pas sectaires avec la concurrence !). Zeu burger est avant tout une entreprise familiale tournée vers une cuisine réalisée avec des produits locaux.

Finis les sandwichs pré-mâchés du clown Ronald et de sa world company. Exit les salades en caoutchouc. A la poubelle les nuggets au poulet façon Tricastel ! Ici, tout est fait maison ou pas loin, jusqu'aux pains qui sont fabriqués sur commande à la boulangerie. Il faut dire que le Chef, ancien cuistot d'un restaurant plus traditionnel, a fait le choix du "fast food" de qualité. Même les pommes de terre sont épluchées sur place pour donner des frites succulentes d'irrégularités.

Côté décor, le lieu n'est pas grand mais il est sympa et branché. L'ambiance est marquée par une déco industrielle très tendance réalisée avec des objets de récupération. Aux beaux jours, il est possible de manger en terrasse dans la partie arrière du restaurant.

Côté tarifs, le plat du jour est à 10 €, les burgers simples entre 11 et 12 € tandis que les doubles et les spécialités vous coûteront 18 ou 19 €. La petite touche sucrée finale vous fera rajouter 4 € à l'addition. La "douloureuse" ne l'est pas tant que ça. Le service est compris tout comme le sourire permanent de Stéphane et de son équipe.

Au final, qu'ils soient consommés sur place ou à emporter, tous les ingrédients sont réunis pour ressortir avec le sourire et le ventre plein.

Auguste Duchemin

 

zeuburger02

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1