Chroniques ciné

Bohemian Rapsody

bohemian rapsody

Et par la faute de votre chroniqueur préféré, Mèfi a failli ne pas parler de Bohemian Rapsody.

Bohemian Rapsody, un chef d’œuvre qui, pendant plus de deux heures va passionner, émouvoir, enthousiasmer le spectateur. C’est l’histoire du groupe Queen et de son chanteur vedette Freddie Mercury. Groupe mythique, chanteur de légende. La légende de ce groupe retranscrite avec fidélité, minutie, intelligence, beauté. Rami Malek, époustouflant dans le rôle de Freddie Mercury, va nous imprégner des doutes, des souffrances, des douleurs, des bonheurs de son personnage. Et la musique… c’est Queen dans toute sa splendeur, ce sont les extraordinaires quinze dernières minutes du film, les spectateurs s’émerveillent, en redemandent, pleurent, applaudissent !

Si les productions cinématographiques 2019 sont à l’image de Bohemian Rapsody, alors le Cinéma, art majeur et populaire, jouera pleinement son rôle : apporter à chacune et chacun d’entre nous émotion réflexion, joie et bonheur.

Antoine Césano

 

Une affaire de famille

une affaire de famille

Avec Une Affaire de Famille, nous sommes loin de la vision traditionnelle que l’on peut se faire de la famille japonaise. Hirokazu Kore-eda met en scène une famille de marginaux qui vit d’expédients et de rapines.

L’accueil illégal d’une fillette maltraitée va bouleverser l’équilibre fragile de ce petit monde de miséreux. Belle mise en scène, belles images, des personnages attachants, l’émotion est présente, la morale japonaise aura le dernier mot. Et pourtant, on est loin de la puissance de Capharnaüm à qui Une Affaire de Famille a raflé, à Cannes, la Palme d’Or.

Si le cœur vous en dit, munissez vous en cette période, de vêtements chauds et de patience, longue est la file d’attente devant le seul cinéma qui projette ce film dans notre département.

Antoine Cesano

 

 

Les Veuves

Les Veuves de Steve MacQueen

Elles sont quatre et viennent de perdre leurs maris dans un braquage. Elles deviennent à leur tour « braqueuses » et prennent leurs avenirs en main.

Dans l’Amérique d’aujourd’hui, Steve Mac Queen nous entraine dans une folle équipée. La corruption des Politiques y est dénoncée, la Femme, face à son destin, magnifiée et Les Veuves, dans un thriller trépidant, plein de rebondissements, font merveille. Steve Mac Queen s’est entouré de remarquables actrices, il bénéficie d’un scénario de belle facture et sa mise en scène est, en tout point, remarquable. 

« Carton plein » diront les festivaliers de la période calendale.

Antoine Cesano

 

Amanda

Amanda

David, jeune émondeur, va, après la mort tragique de sa sœur, avoir la responsabilité inattendue et écrasante, d’être le tuteur de sa jeune nièce.

Amanda une œuvre délicate, élégante et bouleversante où dans un Paris décrit avec simplicité et finesse, on va vivre l’existence de deux êtres qui, écrasés par leur deuil, vont devoir s’apprivoiser pour vivre ensemble et se reconstruire. Vincent Lacoste dans le rôle de David est exceptionnel (un futur nominé pour les Césars ?), la jeune Isaure Multrier (9 ans) bouleversante.

Avec Amanda, Mickael Hers nous stresse, nous émeut et finalement nous apaise. Amanda, une formidable leçon de vie !

Antoine Cesano

Capharnaüm

 Capharnaum de Nadine Labaki

« Pourquoi attaquez vous vos parents en justice ? » A la question du juge, l’enfant de douze ans répond : « pour m’avoir donné la vie ».

Et pendant plus de deux heures, Nadine Labaki nous entraine dans les rues de Beyrouth. Angoissant, époustouflant, traumatisant, bouleversant : la réalisatrice a choisi des acteurs qui jouent leur propre vie et cela se voit, cela se sent.

On va suivre l’enfant, une mère et son bébé dans une cour des miracles où la détresse, le malheur côtoient la débrouillardise, la volonté de vivre ! Pas de misérabilisme mais une soif de filmer ce que, parfois, on ne veut pas voir. 

Capharnaüm militant, film témoignage, et cette enfance, jamais désespérée, nous offrira dans la dernière minute du film, une image d’espoir qui appelle à la solidarité, à l’humanité.

Antoine Césano

 

En liberté

En liberté

C’est l’histoire d’une jeune inspectrice de police qui découvre que son mari, policier, héros local, mort lors d’une intervention, n’était en réalité qu’un abominable ripoux. Elle va essayer de corriger cette triste réalité.

En liberté, est un film policier loufoque dont la prétention première est de faire rire. Ambition louable mais n’est pas Albert Dupontel qui veut ! L’inspiration n’est pas au pouvoir et Pierre Salvadori, peu aidé par un scénario nébuleux, s’enlise rapidement dans une série de gags à répétitions qui sent le «déjà vu».

Dans les dix dernières minutes de projection, le casse burlesque d’une bijouterie va amuser petits et grands. La recherche d’un  comique consensuel, saluée par la presse spécialisée, est atteinte !

Antoine Cesano

 

 

Le Grand Bain

le grand bain

Si vous n’allez qu’une fois au cinéma dans l’année, c’est ce film qu’il faut aller voir, en famille, avec des ami(e)s, vous pourrez ainsi en parler ensemble et en rire toute la soirée !

Le Grand Bain ce sont l’échec, la lassitude, la déprime, la dépression terrassés par le partage, l’entr’aide, l’amitié.

Le combat se déroule dans une piscine : comment une équipe d’hommes et leur monitrice vont pouvoir faire équipe et concourir dans une discipline aquatique réservée aux femmes : la natation synchronisée ?

Très rapidement, le spectateur va devenir leur coéquipier dans cette folle aventure. L’humour, le rire et, jusqu’au bout, l’angoisse vont s’emparer de lui. Quel beau film ! Quels succulents dialogues ! Quels remarquables acteurs ! ( Benoit Poelvoorde, Phillipe Katrine, Mathieu Amalric sont irrésistibles) Quels moments de bonheur.

Gilles Lellouche a fait fort dans la promotion de son film, mais était-ce une nécessité ? Le public va se charger de faire du Grand Bain un grand succès cinématographique

Antoine Cesano

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les dogmes libéraux pour Aubagne ? +

    La Cour des Comptes et les Chambres Régionales des Comptes sont des juridictions financières. La Cour des Comptes en est l'institution financière supérieure et chaque CRC est présidée par un conseiller maître ou un conseiller référendaire à la Cour des Comptes. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Maurice Marsiglia, militant associatif +

    Maurice Marsiglia : militant associatif « Je participe à toutes les initiatives de défense des services publics. J'ai souvenir de la chaîne humaine initiée par l'ancienne municipalité pour obtenir un équipement essentiel pour le développement de l'hôpital. Aujourd'hui, l'hôpital est gravement menacé dans ses missions par M. Gazay et la majorité actuelle Lire la suite
  • Rencontre Aubagne La Commune - CGT Territoriaux +

    Avant les départs en vacances, des représentants d'Aubagne La Commune et des syndicats CGT (cadres et agents) du personnel communal se sont rencontrés pour faire un état des lieux, en particulier, sur les attentes des uns et des autres. A l'issue de cette réunion, un communiqué nous a été transmis. Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec David Jame, cadre de la fonction publique territoriale +

    David Jame, cadre de la fonction publique territoriale Je soutiens « Aubagne la Commune » parce que cette initiative citoyenne constitue le socle et la dynamique qui doivent permettre à notre ville de redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une ville solidaire, ouverte, créative et ambitieuse. Lire la suite
  • Aubagne La Commune : les rencontres se multiplient +

    Dans le même temps où les animateurs de "Aubagne La Commune" ont lancé une invitation à une quarantaine d'organisations, collectifs, syndicats, associations, mouvements et partis politiques pour une rencontre de travail le 24 septembre sur les municipales, le site du mouvement informe que des "échanges bilatéraux" ont continué à avoir Lire la suite
  • Festimôme 18ème édition : à 18 ans, on peut voyager seul ! +

    A 18 ans on peut voyager seul, mais on préfèrera cette année encore se déplacer en famille pour mieux partager les 50 spectacles, les dizaines d’animations et de jeux, les repas et pique-nique, pendant les 4 jours (4 jours !) d’un festival d’été qui a su trouver, au fil des années, Lire la suite
  • ALC : paroleS à la diversité avec Gilles Lejeune, militant associatif +

    Je ne suis pas un porte-parole d'Aubagne La Commune mais un simple adhérent de ce Collectif oeuvrant à changer localement de gouvernance politique. Je suis résident à Aubagne depuis Juillet 2002 et jusqu'aux élections de 2014, je m'y trouvais parfaitement bien ! Lire la suite
  • 1