Chroniques ciné

Fête de famille

fete de famille

Andréa ( Catherine Deneuve) veut fêter joyeusement son anniversaire. Ce n’est pas la pluie qui gâchera ce rassemblement familial mais l’arrivée tumultueuse de la fille ainée (Emmanuelle Bercot) et l’apparente sérénité du repas vole en éclats.

Chacun y va de son histoire, les psychiatres ont des clients potentiels ! Romain ( Vincent Macaigne), le fils cadet, est un de ceux qui tient la corde.

Film d’un grand classicisme qui se veut « cocasse, comique et tragique » selon Cédric Kahn ( réalisateur et acteur). Les trente dernières minutes nous permettront , peut être, de nous souvenir de Fête de famille dans quelques semaines.

Antoine Cesano

 

 

La vie scolaire

la vie scolaire

Le collège et la cité populaire ne sont séparés que par un boulevard et l’un et l’autre sont intimement liés. Grand Corps Malade et Medhi Idir vont nous faire partager l’année scolaire d’une jeune CPE débarquée de son Ardèche, de l’équipe enseignante et de leurs élèves.

Les relations dans la communauté éducative ne sont pas simples mais personne ne baisse les bras. Quelle belle leçon de vie ! On frémit, on s’interroge, on s’émeut, on rit, on partage : tout sonne juste et vrai. Les réalisateurs ont choisi, pour la projection de la première de leur film, le collège où se déroule l’action : une belle récompense pour la centaine de jeunes acteurs amateurs ou figurants.

« L’Ecole est l’avenir de tous nos enfants, de l’humanité » déclare Grand Corps Malade. Merci à toute cette belle équipe de nous offrir, au moment de la rentrée scolaire, avec La Vie Scolaire, un cocktail de fraicheur, d’intelligence et de fraternité.

Antoine Cesano

 

 

Once Upon A Time... in Hollywood

once upon a time in hollywood

Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre.

Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il ne lésine pas sur la durée de sa réalisation : 2h40 ! Il fait appel à des acteurs magiques : Brad Pitt, Léonardo Di Caprio, Al Pacino.

Mélancolie et nostalgie, avec une grande dose d’humour, tentent de nous passionner et finissent par nous lasser. Comme à son habitude (voir Inglourious Basterds), Tarantino s’arrange avec l’Histoire et ce ne sont pas les vingt dernières minutes époustouflantes, autour d’une Sharon Tate candide et ressuscitée, qui sauvent le film. 

Once upon a time : l’annonce du crépuscule du réalisateur de Django Unchained ? Un souhait : surtout pas !

Antoine Cesano

 

 

Parasite

 parasite

Deux mondes se côtoient : celui des Riches, celui des Pauvres (les parasites). Ils ne se connaissent pas, ignorent tout l’un de l’autre. Et les parasites vont arriver à pénétrer le monde des riches. 

Parasite, c’est tout à la fois, une comédie, un thriller, un film d’horreur, une satire sociale. Remarquable mise en scène, images percutantes, choix judicieux de musiques… virtuosité cinématographique. Le cinéma coréen, habitué à analyser les rapports sociaux, va, ici, perturber nos regards d’Occidentaux.

Le jury cannois a été unanime pour attribuer, à Parasite, la Palme d’Or, la critique presse l’a suivi dans son choix. Ne discutons pas l’avis de spécialistes mais octroyons nous le plaisir de revoir Douleur et Gloire, le dernier Almodovar, Palme d’Or de la Beauté et de l’Emotion !

Antoine Césano

le Jeune Ahmed

 le jeune ahmed

Avec Le jeune Ahmed, les frères Dardenne, comme à l’accoutumée, ne sont pas des adeptes de la facilité. Ahmed (13 ans), sous l’emprise de son imam va sombrer dans la radicalisation et rien ne l’arrête dans sa détermination. Sa mère, ses frères et sœurs, sa professeure, ses éducateurs, la tendresse de la jeune paysanne chez qui il est formé, ne sauront le stopper. Film grave, rude, où le spectateur, à tous moments, espère et désespère.

Les frères réalisateurs ne jugent pas mais témoignent avec lucidité. Une mise en scène sobre et glaçante, récompensée à Cannes, valorise de jeunes acteurs dirigés de main de maitre. Remercions les frères Dardenne d’être des témoins militants de l’Histoire.

Antoine Césano

Douleur et Gloire

douleur et gloire

Comment parler en quelques mots d’un chef d’œuvre ? Beauté, délicatesse, tendresse, émotion, générosité s’entremêlent avec éclat. Almodovar se raconte, de sa plus tendre enfance à aujourd’hui ; sa vie intime et le cinéma ne font qu’un. Almodovar aime parler de Femmes, ici, l’Homme est au centre mais la mère est omniprésente, à la fois tendre et sévère.

Douleur et Gloire est une œuvre d’art où décors, couleurs, jeux de lumières sont à l’écoute de remarquables acteurs. Mais les chefs d’œuvres se racontent-ils ? Non, il faut les voir !

La Palme d’Or, à Cannes, pour Douleur et Gloire, personne ne trouverait à redire.

Antoine Cesano

 

L’Adieu à la nuit

l'adieu a la nuit

Aborder la question de l’adhésion à l’islamisme radical est un sujet complexe. André Téchiné a choisi de ne pas juger. L’amour unit ses personnages : Alex (Kacey Mottet Klein) va s’unir à Lila (Oulaya Amamra) en s’engageant jusqu’à la mort dans le Jihad, Muriel (Catherine Deneuve) adore son petit fils, ne comprend pas et n’accepte pas sa radicalisation.

Le ranch de la grand-mère, la maison de retraite où travaille Lila sont les lieux calmes et paisibles où se déroule le drame. Pas de violences verbales, pas de pleurs ; la famille , le travail, l’environnement s’effacent devant l’endoctrinement.

Un film poignant, juste, émouvant où les acteurs collent à leurs personnages (Catherine Deneuve est comme d’habitude magistrale) ; André Téchiné réalise avec « l’Adieu à la nuit » une œuvre lucide et interpellante.

Antoine Césano

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Gelati Nino est à vendre ! +

    Si vous arrivez à vous frayer un chemin au milieu des travaux de réfection de la chaussée autour de l'Horloge, vous pouvez apercevoir sur la vitrine du glacier "Gelati Nino", une inscription "A vendre" suivie d'un numéro de téléphone. Un commerce de plus du centre-ville contraint de fermer. Lire la suite
  • Doit-on accepter la mise à l'écart de Mèfi ? +

    « … La confiance cela ne se décrète pas, cela se construit dans les pratiques… » C’est en ces termes que Denis Grandjean s’adressait à la Provence et à la Marseillaise lors d’une conférence de presse d’où il avait exclu Mèfi. Et de poursuivre « Il n’y a rien de pire que de Lire la suite
  • Municipales : le Modem Aubagne fait sa liste +

    Dans un entretien publié par Méfi le 21 août, Jean-Marie Orihuel le laissait entendre mais depuis samedi 14 septembre la décision a été prise par la section Modem d'Aubagne, cette formation politique est "en route pour la constitution d'une liste et d'un projet municipal des démocrates et des centristes pour le Lire la suite
  • Aubagne : l'urgence budgétaire relative made in Gazay +

    En 2014, Gérard Gazay et ses colistiers usaient et abusaient de l'argument budgétaire pour accéder au pouvoir. Argument maintes fois repris depuis pour justifier leurs promesses non tenues, leurs retards et leurs mensonges. Lire la suite
  • Barthélémy : "les oublis" de sa vidéo sur l'eau +

    Dans une de ses vidéos de campagne (payées par les contribuables), madame Barthélémy se vante d’avoir su continuer l’action de l’équipe précédente, conduite par Magali Giovannangeli, concernant la Société Publique Locale de l’Eau des Collines. Pourtant, la vérité c'est que trois éléments primordiaux de la gestion publique de l’Eau des Lire la suite
  • Conférence de presse : Grandjean et quelques militants LFI choisissent "leurs" médias +

    Ce soir, jeudi 12 septembre, à 18 heures, Denis Grandjean, Alain Miguel, Bernadette Saivet, et quelques militants d'Europe Ecologie-Les Verts et de La France Insoumise (en tout, un peu moins d'une quinzaine de personnes) tenaient une conférence de presse. J'y étais pour Mèfi, avec La Provence et La Marseillaise. On Lire la suite
  • Fête de famille +

    Andréa ( Catherine Deneuve) veut fêter joyeusement son anniversaire. Ce n’est pas la pluie qui gâchera ce rassemblement familial mais l’arrivée tumultueuse de la fille ainée (Emmanuelle Bercot) et l’apparente sérénité du repas vole en éclats. Chacun y va de son histoire, les psychiatres ont des clients potentiels ! Romain ( Vincent Macaigne), Lire la suite
  • 1