Festival d'art singulier : la censure

image

C'est acté, le festival d'art singulier 2014 n'aura pas lieu cet été à Aubagne. La censure exercée sur deux oeuvres par la nouvelle municipalité UMP en aura décidé ainsi. Des faits qui auront mis le focus des médias tant en France qu'à l'international sur la cité de Pagnol qui jusqu'ici était reconnue pour ses audaces en matière artistique.

Aubagne ne verra pas cet été les visiteurs férus d'art singulier arpenter ses rues et places. Le Festival d'Art Singulier est ajourné. Deux oeuvres, l'Amour de Marie Morel et les machines de Demin, ont été qualifiées de pornographiques par l'équipe UMP élue en mars dernier. La compagnie d'art singulier dans sa majorité a donc décidé de ne pas tenir le festival à Aubagne et de chercher un autre lieu pour l'organiser dans sa version complète dans quelques mois. Un ajournement qui aura aussi eu comme conséquence de voir la présidente de la Cie et co-commissaire, Danielle Jacqui, créatrice du festival, démissionner. Elle n'a pas été « virée » comme on a pu le lire ici ou là, mais a bien donné sa démission à l'issue du vote qui a vu la majorité des membres décider de ne pas tenir le festival sans les artistes incriminés. « Des soutiens nous arrivent de toute la France », écrit la co-commissaire Michèle Guérin dans le blog de Rodia Bayginot. « L'observatoire de la Liberté de création, de la Ligue des Droits de l'Homme, dans un courrier s'oppose à la censure à Aubagne ».

Rodia Bayginot, autre commissaire du festival, ne décolère pas. Elle ne supporte pas l'idée que l'on puisse démolir toutes les valeurs que représente le Festival International d'art Singulier. « La censure du programme élaboré par les membres de la compagnie est l'un des premiers actes forts posés par la nouvelle mairie », explique celle qui avec ses bipèdes souhaitait faire marcher l'art autrement. En effet, se soumettre à ces diktats aurait pu ouvrir une brèche dans toutes les valeurs sous-jacentes à l'art singulier, mais surtout aurait porté un coup à la liberté d'expression plus généralement. La compagnie a sélectionné des artistes, elle allait découvrir les oeuvres qu'ils avaient choisi d'exposer à Aubagne, comme cela s'était toujours déroulé lors des précédentes biennales. La mairie ne s'était jamais immiscée dans les choix de la Cie. Une démarche qui nous avait laisser penser que les services publics pouvaient être audacieux, imaginatifs. Mais c'était avant. Il y a quelques temps, Rodia Bayginot s'interrogeait sur les rapports entre l'art et l'engagement citoyen. « L'art ne peut être hors du temps » déclarait-elle. Pour certains si et surtout le job de l'artiste ne serait que de faire de l'art. Rodia y voit là la version artistique de « sois belle et tais-toi ». Comment ne pas être d'accord avec elle ?

Hélène Délouvine

 

LE COIN DU LOL

  • Municipales 2020 premier tour +

    Municipales 2020 premier tour
  • Simple Item 11 +

    Simple Item 11
  • Point information jeunes +

    Point information jeunes
  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • 1
  • 2
  • 3

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1