Jean-François Bernardini et la non-violence

jean francois bernardini et la non violence

A l’heure où des frontières se ferment, des murs se dressent, des caméras espionnent, on aurait pu penser qu’aborder les questions de société sous l’angle de la Non-Violence n’aurait que peu de chance d’être entendu. Jean-François Bernardini a fait la remarquable démonstration du contraire. 

À l’initiative de Pouce la Paix ! avec la participation de l’AFC UMANI, l’Appel des Cent, le Cercle de l’Harmonie et la Ligue des Droits de l’Homme, 2 rencontres débats ont rassemblé dans l'après-midi 540 adolescent·e·s du lycée Joliot Curie, accompagné·e·s de leurs professeur·e·s et 200 participant·e·s à la soirée débat.

La réflexion autour de sujets comme le harcèlement à l’école, les violences faites aux femmes, la préservation de la planète, la violence des mots, le maintien de l’ordre… a démontré que la violence et ses réponses à court terme ne règlent pas les problèmes, que les gouvernements en place, à travers les médias, utilisent ses images pour faire peur et inquiéter.

Les ombres de Ghandi et Mandela planèrent sur le débat, attestant que la Culture de Paix et la Non Violence par leur puissance étaient, à long terme, souvent la solution pour  résoudre ce qui paraissait insoluble.

Jean-François Bernardini par sa générosité, son humanisme, son érudition, a ravi le public, son livre « L’autre enquête corse » s’est arraché, des échanges avec les jeunes par texto, avec les adultes un verre à la main, ont conclu une fort belle et encourageante journée.

Josette Fontaine
animatrice de Pouce la Paix