Musicales : un pognon de dingue

musicales un pognon de dingue

Dans un précédent article, Mèfi avait émis l'hypothèse que l'Office du Tourisme émargeait pour 65 000€ pour les Musicales de la Font de Mai. Nous étions très loin du compte.

En effet, nous savons maintenant que le Festival de la Font de Mai a coûté 140 000€ à l'Office du Tourisme. A cette somme, il faut rajouter l'ensemble des dépenses techniques prises en compte directement par Agora sur le budget de la Métropole.

Les seuls vestiaires/loges pour les artistes et le catering représentent déjà 9 000€. Au total, l'initiative doit tourner autour d'un budget qui dépasse les 250 000€ si on inclut le paiement des salaires des divers techniciens d'Agora et extérieurs qui sont intervenus. La billetterie (avec des places pourtant trop chères pour la grande majorité) représente à peine 20 000 €.

La moitié du budget d'Argilla et ses 20 000 visiteurs ! En se rappelant que nous avions dénommé cette initiative "Les Pistonales de la Font de Mai", tant il est vrai que seulement quelques centaines de spectateurs ont pu en bénéficier (moins de 900 cette année avec la suppression pure et simple de la soirée Marc Lavoine).

Plusieurs centaines de milliers d'euros pour quelques centaines d'habitants pour un territoire qui en compte 120 000, cela s'appelle du gâchis de l'argent public.

Une spécialité de Sylvia Barthélémy. Elle pourrait parodier Macron, son nouveau chef : "Les Musicales, ça vous coûte un pognon de dingue".

Bob Acad