« La femme aux mains jointes » : un polar bien d'ici


« La femme aux mains jointes », c’est le nom du premier roman de Laurette Autouard paru aux Éditions Privat. Le club lecture de l'association Spect'acteurs nous invite à le découvrir lors d’une séance de ventes-dédicaces prévue le mardi 20 novembre à 17h30 au Cercle de l’Harmonie à Aubagne.

« La femme aux mains jointes », c’est aussi le nom d’une céramique de Pablo Picasso qu’on avait pu admirer aux Pénitents noirs à Aubagne lors de l’exposition « Picasso céramiste et la Méditerranée » dans le cadre de « Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture » (MP2013).

Ce n’est pas un hasard si Laurette Autouard a choisi pour cadre de son premier roman l’exposition Picasso et le monde de l’art et de la culture. En effet, elle a travaillé de nombreuses années dans ce domaine jusqu’à occuper le poste de directrice générale adjointe de la Culture et de l’Évènementiel à Aubagne et a notamment participé à l’organisation de MP2013 sur notre territoire.

Aujourd’hui, elle est à la retraite et dispose enfin du temps nécessaire pour se consacrer à l’activité qu’elle dit aimer le plus : l’écriture. Si, initialement, son rapport aux livres est celui d’une lectrice régulière et éclectique, c’est la participation à des ateliers d’écriture qui l’a fait basculer de l’autre côté du miroir : du côté de celles et ceux qui écrivent. Histoire de ne pas rester les mains jointes, peut-être ?

Ce n’est pas un hasard non plus si cette native d’Aubagne (« j’ai grandi à Aubagne et Aubagne m’a fait grandir »  aime-t-elle à dire) a choisi comme forme pour ce premier livre celle du polar marseillais auquel Jean-Claude Izzo, qu’elle cite volontiers, a donné ses lettres de noblesse avec sa trilogie : « Total Khéops », « Chourmo », « Solea ». Pas un hasard non plus, si elle a choisi pour cadre de ce roman notre ville mais aussi sa grande voisine et en particulier l’Estaque, quartier symbole de ce Marseille populaire et lumineux qui irrigue les films de Guédiguian et qu’elle décrit avec justesse.

Dans la bouche des personnages de ce premier roman, notamment dans celle de Loule, l’attachant guetteur à la retraite, on retrouve aussi le parler marseillais que les lectrices et les lecteurs d’ici ou d’ailleurs entendront avec un égal plaisir, même si celles et ceux d’ailleurs auront besoin du glossaire fourni à la fin du volume pour en saisir toutes les subtilités ! On pourra juste regretter que dans celui-ci manque un mot pourtant incontournable : Mèfi ! A rajouter impérativement lors d’une prochaine réédition ou dans le tome 2 !

Si l’intrigue de « La femme aux mains jointes » porte le lecteur d’une page à la suivante comme le veut la loi du genre, ce premier livre n’est pas seulement un polar. Ce n’est pas non plus seulement un roman régionaliste. Il y a de l’universel dans ce que l’auteure nous dit de la vie des hommes et des femmes, ces vies avec leurs « quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins » comme dirait Pagnol, ces vies que Laurette Autouard nous conte avec sensibilité et émotion, ouvrant une piste qu’on l’imagine bien creuser dans un deuxième roman.

Mais en attendant, ne manquez pas de lire celui-là ! D’autant que le Cercle de l’Harmonie et l’association Spect’acteurs vous donnent l’occasion de vous en procurer un exemplaire et de le faire dédicacer par l’auteure : il suffit de venir au Cercle le mardi 20 novembre à partir de 17h30.

 

Redha Romani

 

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies : toujours et encore les élections municipales +

    Les mamies : toujours et encore les élections municipales   Oui, après le temps des sondages, les différents protagonistes pour les prochaines élections municipales pointent le bout de leur Lire la suite
  • Les Mamies, on paye ou on paye pas ? +

    Les Mamies, on paye ou on paye pas ?   On en parle de partout et de plus en plus, la Métropole, le Sénat, n'en jetez plus la cour Lire la suite
  • Les élections municipales arrivent : les mamies sondées +

    Les élections municipales arrivent : les mamies sondées Eh oui mes amis, une de nos Mamies a été contactée pour répondre à quelques questions concernant les futures élections Lire la suite
  • les Mamies et le ripolinage +

    les Mamies et le ripolinage Ce qu'il se passe dans les médias turlupine bien plus qu'il ne faudrait nos Mamies. Pourtant ce n'est pas les Lire la suite
  • Les Mamies déboussolées de la zapette +

    Les Mamies déboussolées de la zapette Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Articles récents

  • Once Upon A Time... in Hollywood +

    Quand on aime le cinéma, on ne peut qu’être en admiration devant l’œuvre de Tarantino et Once upon a time... In Hollywood est l’événement attendu de la rentrée cinématographique de Septembre. Le créateur de Kill Bill a décidé de nous entrainer dans l’histoire du cinéma américain des années 60. Il Lire la suite
  • Le Yatay, restaurant asiatique +

    Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur. Lire la suite
  • Municipales : entretien avec Jean-Marie Orihuel, Modem Aubagne +

    Les prochaines élections municipales s'approchent. Mèfi a décidé de rencontrer quelques acteurs politiques locaux pour tenter de connaître leurs réflexions et positions sur cette prochaine échéance. Lire la suite
  • Défaite pour l'AFC et match nul pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon cartonne à nouveau devant Angers (6 à 0), l'OM piétine et ne fait que match nul à Nantes (0 à 0), Lille est battu par Amiens (1 à 0), Metz se joue de Monaco (3 à 0) et Saint-Etienne est accroché à domicile par Brest (1 Lire la suite
  • La campagne électorale de Barthélémy au frais des contribuables +

    Depuis le 2 août, on trouve sur la page facebook de Sylvia Barthélémy des vidéos sur son bilan depuis 2014. A 7 mois des élections municipales, rien d'étonnant à cela... sauf que ce sont les contribuables qui paient sa propre propagande électorale. Lire la suite
  • Aubagne : cambriolages en hausse +

    Malgré les graphiques lus à l'envers par l'adjoint à la sécurité, les chiffres sans aucun fondement présentés dans les conseils de quartiers et qui font les titres d'AJJ et du site de la ville, Mèfi, depuis des mois, dénonce la multiplication des vols et des cambriolages à Aubagne. Lire la suite
  • Barthélémy, c'est du pipeau +

      Depuis 2014, Sylvia Barthélémy et son entourage jouent une petite musique qui laisse penser "qu'avec elle, ce serait différent" (comprenez différent de Gazay). On entend même qu'elle serait "très service public et proche de "ses" salariés". Son entourage et ses portes paroles accompagnent cette musique en jouant du pipeau. Et il Lire la suite
  • 1