« La femme aux mains jointes » : un polar bien d'ici

« La femme aux mains jointes », c’est le nom du premier roman de Laurette Autouard paru aux Éditions Privat. Le club lecture de l'association Spect'acteurs nous invite à le découvrir lors d’une séance de ventes-dédicaces prévue le mardi 20 novembre à 17h30 au Cercle de l’Harmonie à Aubagne.

« La femme aux mains jointes », c’est aussi le nom d’une céramique de Pablo Picasso qu’on avait pu admirer aux Pénitents noirs à Aubagne lors de l’exposition « Picasso céramiste et la Méditerranée » dans le cadre de « Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture » (MP2013).

Ce n’est pas un hasard si Laurette Autouard a choisi pour cadre de son premier roman l’exposition Picasso et le monde de l’art et de la culture. En effet, elle a travaillé de nombreuses années dans ce domaine jusqu’à occuper le poste de directrice générale adjointe de la Culture et de l’Évènementiel à Aubagne et a notamment participé à l’organisation de MP2013 sur notre territoire.

Aujourd’hui, elle est à la retraite et dispose enfin du temps nécessaire pour se consacrer à l’activité qu’elle dit aimer le plus : l’écriture. Si, initialement, son rapport aux livres est celui d’une lectrice régulière et éclectique, c’est la participation à des ateliers d’écriture qui l’a fait basculer de l’autre côté du miroir : du côté de celles et ceux qui écrivent. Histoire de ne pas rester les mains jointes, peut-être ?

Ce n’est pas un hasard non plus si cette native d’Aubagne (« j’ai grandi à Aubagne et Aubagne m’a fait grandir »  aime-t-elle à dire) a choisi comme forme pour ce premier livre celle du polar marseillais auquel Jean-Claude Izzo, qu’elle cite volontiers, a donné ses lettres de noblesse avec sa trilogie : « Total Khéops », « Chourmo », « Solea ». Pas un hasard non plus, si elle a choisi pour cadre de ce roman notre ville mais aussi sa grande voisine et en particulier l’Estaque, quartier symbole de ce Marseille populaire et lumineux qui irrigue les films de Guédiguian et qu’elle décrit avec justesse.

Dans la bouche des personnages de ce premier roman, notamment dans celle de Loule, l’attachant guetteur à la retraite, on retrouve aussi le parler marseillais que les lectrices et les lecteurs d’ici ou d’ailleurs entendront avec un égal plaisir, même si celles et ceux d’ailleurs auront besoin du glossaire fourni à la fin du volume pour en saisir toutes les subtilités ! On pourra juste regretter que dans celui-ci manque un mot pourtant incontournable : Mèfi ! A rajouter impérativement lors d’une prochaine réédition ou dans le tome 2 !

Si l’intrigue de « La femme aux mains jointes » porte le lecteur d’une page à la suivante comme le veut la loi du genre, ce premier livre n’est pas seulement un polar. Ce n’est pas non plus seulement un roman régionaliste. Il y a de l’universel dans ce que l’auteure nous dit de la vie des hommes et des femmes, ces vies avec leurs « quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins » comme dirait Pagnol, ces vies que Laurette Autouard nous conte avec sensibilité et émotion, ouvrant une piste qu’on l’imagine bien creuser dans un deuxième roman.

Mais en attendant, ne manquez pas de lire celui-là ! D’autant que le Cercle de l’Harmonie et l’association Spect’acteurs vous donnent l’occasion de vous en procurer un exemplaire et de le faire dédicacer par l’auteure : il suffit de venir au Cercle le mardi 20 novembre à partir de 17h30.

 

Redha Romani

 

LE COIN DU LOL

  • Point information jeunes +

    Point information jeunes
  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • Pas de crédit pour Gazay +

    Pas de crédit pour Gazay
  • Gazay on Facebook +

    Gazay on Facebook
  • 1
  • 2

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • LREM dévoile sa liste "Pour Aubagne" +

    Sylvia Barthélémy qui a obtenu l'investiture des instances nationales de La République En Marche (mais La Retraite En Moins) a fait connaître ses colistiers ce vendredi 21 février au restaurant l'Argilla. Pas de surprise les représentants de LREM et des partis de droite, hors "Les Républicains", se taillent la part Lire la suite
  • Le Garage Burger +

    Le restaurant "Le Garage Burger" est un établissement de restauration rapide que vous devez absolument connaître. Situé à la sortie d'Aubagne, sur la droite en allant vers Napollon au 610 sur la D96, si vous êtes d'Aubagne ou des alentours, il faut vous offrir un déjeuner dans cet endroit au Lire la suite
  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage confirmerait, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • 1