Reggae : La compil de Jahnett Tafari est là

La mix tape de Jahnett Tafari, street album enregistré à Aubagne et Marseille circule sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. 13 titres pleins de sourire, de générosité, de paix servis par une voix splendide.

Jahnett Tafari, souvenez-vous, est ce jeune musicien d'Afrique du sud qui a promené ses dreads dans les rues, les écoles, la MJC d'Aubagne et sur la scène de la fête de la Paix ces dernières années. Les Kabba roots l'ont rencontré en 2011 par l'intermédiaire de musiciens marseillais avec qui il avait enregistré. Puis deux années de suite il s'est installé en résidence à Aubagne. Dans les écoles il est venu raconter sa culture, lui le zoulou qui chante en faisant claquer sa langue et interprète la danse des mineurs en frappant ses bottes de caoutchouc. On ne peut oublier ses dreads ramassés en hauteur dans une écharpe et ce large sourire dont il ne se sépare jamais. Jahnett est l'humanité même. Dans son pays, au Cap, il milite au sein de l'association "fathers do care", jouant le rôle de papa auprès d'orphelins des townships. Lorsque Scali des Kabba l'a rencontré, le courant est passé immédiatement : "Il parle le même langage que nous, mixité sociale et culturelle. On travaille dans le même esprit qu'avec nos amis jamaïcains en favorisant les temps de partage autour de la la musique" explique le reggaeman aubagnais.

Alors l'idée d'enregistrer un disque pour faire mieux connaître l'artiste d'Afrique du Sud s'est imposée.

La mixtape, est une sorte d'outil promotionnel. C'est pour lui une première étape avant l'album. Composé de 13 titres dont les textes ont pour la plupart été écrit par Jahnett, à l'exception de deux écrits pas Scali, ce disque est très inspiré Reggae mais souhaite mettre en avant la voix de Jahnett. Car cet artiste a vraiment une voix qu'il a travaillé au sein des groupes de gospel ou à travers les chants tribaux. L'introduction est d'ailleurs le refrain qu'il reprenait dans les écoles pour présenter sa culture. Une contine chantée avec les clicks très symboliques, sorte d'hommage à ses origines. On y retrouve aussi les réinterprétation de nombreuses reprises. "Tout a été fait ici, précise Scali, dans le studio de la MJC ou encore dans des homestudios de Marseille, nous avons eu carte blanche". Les Kabba ont produit les 10 premiers titres. Les 3 derniers l'ont été par DubAcom. Tous sont des appels au respect et à l'amour des enfants, à la paix. La KMG family, comme la nomme Jahnett est au centre de ce travail. Jahnett Tafari est ravi du résultat, c'est pour lui l'occasion de voir son travail compilé.

Côté auditeurs, les premiers retours sont positifs et laissent à penser que le disque va rapidement manquer*. En attendant le retour de Jahnett Tafari pour de nouveaux titres, les Kabba Massa Gana ne projettent pas de dormir tranquille au cabanon. Leur programme est bien rempli. A commencer par la poursuite du programme "Raconte moi ta culture" même sans les amis de Jamaïque ou d'Afrique du Sud mais toujours avec la même envie d'abattre frontières et préjugés. Les bénévoles de Kabba ont entrepris une correspondance postale entre deux écoles de Jamaïque et de Marseille. Le 13 février prochain ils seront aux Docks des Sud pour la 2ème édition de United for Jamaïca. Histoire de poursuivre le travail engagé du côté de Kingston avec Putus Ruts et ses frères. Puis le 30 mai prochain on devrait les retrouver pour l'Urban Pin Vert, et les ateliers de pratique musicale et artistique avec les résidents de la Gauthière. Une manière encore une fois de parler mixité et de sensibiliser à la danse et aux percussions handi. C'est certain, la voix de Jahnett accompagnera la journée.

 Hélène Délouvine

*On peut se le procurer via les Kabba en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou en écoute sur le soundcloud Jahnett Tafari.

 

 

LE COIN DU LOL

  • Masques chaussettes +

    Masques chaussettes
  • bas les masques +

    bas les masques
  • Artistes +

    Artistes
  • Municipales 2020 premier tour +

    Municipales 2020 premier tour
  • Simple Item 11 +

    Simple Item 11
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Aubagne : encore des commerces qui ferment +

    Le 18 juin prochain, l'épicerie fine, Gastronomaniak, installée au centre-ville d'Aubagne, au début de la rue Laget fermera ses portes. Lire la suite
  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • 1