Festimôme : en avant pour la 17ème édition !


A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont invité douze compagnies internationales de cirque contemporain, théâtre de rue, contes, acrobaties et voltige. La marraine Nicole Ferroni sera présente à l'inauguration jeudi à 19h. Si, comme elle, on ne peut que regretter que, suite à la baisse de la subvention municipale, le festival ait été contraint à rendre l'entrée payante, c'est avec grand plaisir que Mèfi vous présente le programme complet d'un festival toujours porté par l'engagement total des ses nombreux bénévoles.

 

Des compagnies venues du monde entier…

Avec d’abord, deux duos venus d’Espagne qui mêlent dans leurs spectacles humour et acrobaties : Alta Gama avec leur spectacle « Adoro  et Vol’e temps avec « Bert y Yo ». Dans « Théâtre de Figures » l’italienne Laura Kibel transforme ses pieds, ses jambes, ses mains, ses genoux en créatures fantastiques qui raviront les spectateurs de tout âge. Kuutenkidou, ce sont des jongleurs de très haut niveau venus du Japon. La compagnie brésilienne Dela Praka  nous offrira avec « Noïs um » un voyage chorégraphié qui unit danse contemporaine, acrobaties, jonglage et musique live. Les Belges de la compagnie Krak viennent aussi à Aubagne avec dans leurs bagages « Kontrol » une pièce clownesque et un spectacle poétique intitulé« Viva Victor » .

…et de tous les coins de France

Mais Festimôme fait aussi la part belle aux compagnies françaises. On pourra découvrir au Parc Jean Moulin le « cabaret de poche » des Toulousains de la compagnie Saseo : quatre énergumènes qui enchainent les prouesses circassiennes accompagnées de musique jouée en live. La compagnie bretonne Fracasse de 12  présentera « Hop », un spectacle burlesque chorégraphié et chanté où les instruments de travail deviennent instruments de musique. Dans « l’avenir c’était mieux avant ! » , les Vils Brequins nous font découvrir leur cabinet de curiosités théâtrales et dans « Feuillage, performance arborée », la compagnie Du O des Branches met en scène la rencontre entre un arbre, une danseuse et deux musiciens.

Marion Sila, auteure compositrice interprète et femme orchestre, et  Johanna Dupuy-Hemimou, comédienne et danseuse, rassemblent leur univers dans leur spectacle intitulé « accordéons-nous », pour mettre en chant et en mouvement petits et grands, accompagnés par l’accordéon diatonique.

Les Tréteaux du Charrel, toujours fidèles à Festimôme, seront les locaux de cette édition avec « La Joueuse de Flûte », qui entrelace la veine gothique des contes des Grimm et la veine libertaire de la suédoise Astrid Lindgren (Fifi Brin d’acier). 

Festimôme c’est aussi des concerts

Le festival ponctue aussi sa programmation de concerts éclectiques. On pourra entendre Le Sousa Schleb, un joyeux duo belge où Cornet-Chant, Tambour et Sousaphone nous emmèneront aux racines du Jazz/Blues New Orleans. Samedi, le Tram des Balkans débarquera à Aubagne avec ses 5 musiciens-chanteurs qui mêlent les traditions en créant de nouveaux ponts dans une Europe rêvée, globale et sans frontières, de la Méditerranée à l’Asie centrale.

Vendredi à 19h et 20h45, il y aura aussi S.Cok : une voix, une guitare et des chansons en français que tout le monde peut fredonner ! Le même jour à 22h, place à DJ Eye Scream, un Dj dandy décalé, swinger cinglé et spécialiste du beat millésimé.

Grand final samedi à 22H

Pour la clôture samedi, Firenza Guidi, metteuse en scène italienne de la compagnie galloise No Fit State, reconnue mondialement, propose en exclusivité une création originale « Fairground », conçue spécifiquement pour la 17ème édition du festival, qui fait appel à de jeunes circassiens et comédiens issus de différents pays de l’Union Européenne. A ne pas manquer !

De nombreux ateliers

Au-delà des spectacles, la particularité du Festival c’est de proposer aussi de nombreux ateliers. Festiminimôme est un espace dédié aux enfants de 0 à 3 ans et à leurs parents, proposé par l’IRTS PACA Corse et la crèche Un Air de famille de la fondation des Apprentis d’Auteuil. Toute l'équipe de CéKanKonVaoù vous attend aussi autour de ses animations pour petits et grands : tir à l'arc, argile, épée, contes… Comme chaque année, une trépidante chasse au trésor est au programme, les enfants qui résolvent l’énigme se verront récompensés de pièces d’or (en chocolat).

On pourra trouver aussi : un manège à pédales pour petits et grands, un atelier art postal et écriture avec la Médiathèque et Ville lecture, un atelier cirque, des jeux animés par le service vie des quartiers et des associations de la ville d’Aubagne, des ateliers de la ressourcerie et de sensibilisation au compostage ainsi qu'un atelier autour du recyclage animé par Caroline Cruz...
Une nouveauté cette année : « Les reporters en herbe ». Deux équipes de jeunes reporters - issus des différents quartiers de la ville d’Aubagne - encadrés par un professionnel de l’audiovisuel et un animateur ont été constituées, elles seront invitées à couvrir une partie de la préparation et toute la mise en œuvre du festival Festimôme avec captations vidéo et interviews du public.

Au total, un programme copieux qui promet trois jours d’émerveillement et de fête pour les enfants et leurs parents ou grand-parents !

Un seul regret que le festival ne soit plus gratuit depuis quelques années, depuis en fait que la municipalité Gazay a serré la vis budgétaire autour du cou des associations aubagnaises. Une décision incompréhensible (une de plus) qu’avait pointée Nicole Ferroni, la marraine du Festival, lors de l’inauguration d’une précédente édition et qui a obligé les organisateurs à rendre l’entrée payante (3 euros par jour pour les enfants, 4 euros pour les adultes). A noter que l’humoriste aubagnaise (voir ici sa vidéo de lancement de Festimôme) sera présente cette année encore tout au long du festival et notamment pour l’inauguration jeudi à 19h.

Là où tant de festivals ont fermé leurs portes depuis 2014, Festimôme a réussi à maintenir son indispensable contribution au bien vivre ensemble grâce notamment à l’engagement de ses nombreuses et nombreux bénévoles. Grâce à elles et eux, le désengagement institutionnel a pu être en partie compensé. Mais jusqu’à quand ce rempart tiendra-t-il ?

Alors profitons de cette 17ème édition de Festimôme : rendez-vous jeudi à 10h pour l’ouverture des portes au Parc Jean Moulin !

Redha Romani

 

Informations pratiques
Où et quand ?
Au Parc Jean-Moulin, Avenue du 21 août 1944, 13400 Aubagne Du 19 au 21 Juillet 2018 de 10h à 00h
Tarifs
4 € la journée (Tarif réduit, enfants : 3 € / Tarif de groupe (10 et plus) : 2 €)
Où se restaurer ?
Une caravane / buvette proposera de quoi se restaurer pour les petites et grosses faims, (snacking et plats).
Retrouvez en cliquant ici le programme complet sur le site du festival.

 

 

 

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies : MDR +

    Les mamies : MDR Par moment, une franche bonne rigolade, ça fait du bien. Même si derrière on peut se poser des questions sur Lire la suite
  • Les mamies: décrochage +

    Les mamies: décrochage Une de nos mamies a pu partir en vacances. C'est peu me direz vous, une sur cinq. Mais elle, elle Lire la suite
  • Les Mamies : feinte, tir et but +

    Les Mamies : feinte, tir et but Moment d'extase en ce mois de juillet, on oublie tout le reste. La France est championne du monde. De football, Lire la suite
  • Les Mamies et le racisme +

    Les Mamies et le racisme Certaines Mamies découvrent leur jeu et sont des plus étonnées. Le regard sur leurs cartes est la conséquence des idées Lire la suite
  • Le temps des fausses nouvelles +

    Le temps des fausses nouvelles Ah la télévision ! Les chaînes en continu, nos Mamies n'y coupent pas. Quelquefois certaines ont du mal à s'en détacher. Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • Le plancher de Joachim +

    Le plancher de Joachim L'histoire de ce livre[1] commence par une visite touristique, de celles que nous accomplissons de temps en temps et qui rythment les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : encore de nouvelles constructions ! +

    Sur les terrains « des Lignières » de l'ex-Direction Départementale de l'Equipement du 13, promenade Pierre Blancard, de nouvelles constructions seraient envisagées. L'Etat et le Conseil Départemental, en accord avec la mairie d'Aubagne, souhaiteraient vendre leurs terrains pour laisser la place à un ensemble immobilier. Lire la suite
  • Le panache du RCA ! +

    En Ligue 1, le QSG continue de trottiner avec une nouvelle victoire (5 à 0) sur Amiens. Lille reste à la deuxième place après sa victoire à Dijon (1 à 2). Lyon se retrouve avec une nouvelle victoire contre Nîmes (2 à 0). Avec beaucoup de difficultés l'OM bat Nice Lire la suite
  • La culture de la défaite +

    Chaque jour je lis sur facebook les publications des uns et des autres concernant la politique nationale et locale. Je déplore hélas que les exemples de plusieurs pays européens ou de villes françaises ne fassent pas réfléchir certains qui donnent des leçons en permanence, se prenant pour de fins stratèges Lire la suite
  • Voie de Valdonne : une réunion bien décevante +

    L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) a participé le 17 octobre à une réunion sur la voie de Valdonne à l'invitation de Sylvia Barthélémy. La présidente de l'ex-agglo y avait convié les CIQ, le Conseil de développement et les différentes associations concernées par le devenir de cette voie. L'ASDEL nous a fait Lire la suite
  • Mairie de Cuges : des certitudes qui se fissurent +

    Conseil municipal à Cuges les Pins ce mardi 16 octobre. Peu de délibérations à l’ordre du jour, mais un conseil où l’on a pu constater la fébrilité du maire et de sa première adjointe dès lors que des questions gênantes étaient abordées sur les finances communales. Lire la suite
  • Mèfi crée de l'emploi +

    Il y a quelques semaines nous avions retrouvé "LA" motocrotte d'Aubagne remisée au fond d'un garage après avoir coûté 15 000€ aux contribuables. On vous informe aujourd'hui qu'elle est de nouveau en circulation. Lire la suite
  • Impôts locaux : l'arnaque ! +

    Les uns après les autres, les foyers aubagnais qui croyaient voir leurs impôts locaux diminuer se retrouvent, le plus souvent, avec une augmentation. Double mensonge. Lire la suite
  • 1