David Lafore clôture 100% théâtre à la Distillerie


On serait tenté de dire à l'intrus en chaussettes oranges hautes glissant sur des mocassins blancs, bermuda vert et tee shirt trop court qui découvre le nombril, la tête baissée à la recherche d'on ne sait quoi, s'éternisant un peu trop longtemps sur la scène au moment où le spectacle va commencer, de se presser de retrouver ce qu'il semble avoir égaré là.

C'est seulement au moment où celui-ci fait passer la sangle de la guitare autour de son cou que l'on comprend que David Lafore... c'est lui.

Naturellement les chansons ressemblent au personnage : toujours un brin cocasses et inattendues. Il prend soin avec une naturelle désinvolture et en nous laissant croire que son esprit est ailleurs - par exemple vers un plat mijoté qu'il aurait laissé sur la cuisinière avant de partir ou à sa voiture qui serait restée en panne sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute - de laisser s' infuser dans le public toute la saveur et la poésie de son écriture, jusqu'à ce qu'elle agisse sur nous comme un délicieux poison homéopathique.

Car ses chansons sont ainsi : de petites doses de mots cousus en dentelles qui une fois rassemblés donnent sens à un désarroi contenu face aux cruautés des sentiments amoureux (Jalousie-Je te garde) ou bien leur savoureuse expression (Un baiser, une bombe).

L'humour surveille chacune d'entre elles, quelquefois il se fait franchement remarquer : tu m'as dit laisse pousser tes cheveux jusqu'à ce que je revienne, et maintenant je marche dessus. Ou encore : c'est juste un assassinat, je ne savais pas quoi faire.

Comme un diable tiré par la queue et côté musique, les textes sont encouragés par les répétitions des riffs et slides de guitare, seul instrument du spectacle.

Instrument parfaitement maitrisé par le chanteur d'ailleurs. Entre victoire de l'équipe de France face à l'Argentine et prémisses de clameurs proches. Entre forte chaleur de la journée et température apaisée d'un début de soirée, dans la cour de la distillerie samedi soir, le public présent s'est laissé surprendre, s'est réjoui, a vécu un moment léger, enchanté et rare.

Jean-Luc Dimitri

 

* Si par hasard vous vouliez découvrir David Lafore et si vous passez par là, il sera au festival d'Avignon, du 6 au 29 juillet tous les jours à 22h15 (sauf les mercredis) au Théâtre des vents.

 

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies : feinte, tir et but +

    Les Mamies : feinte, tir et but Moment d'extase en ce mois de juillet, on oublie tout le reste. La France est championne du monde. De football, Lire la suite
  • Les Mamies et le racisme +

    Les Mamies et le racisme Certaines Mamies découvrent leur jeu et sont des plus étonnées. Le regard sur leurs cartes est la conséquence des idées Lire la suite
  • Le temps des fausses nouvelles +

    Le temps des fausses nouvelles Ah la télévision ! Les chaînes en continu, nos Mamies n'y coupent pas. Quelquefois certaines ont du mal à s'en détacher. Lire la suite
  • Les mamies : Royales +

    Les mamies : Royales Les Mamies, après un épisode dans le monde actuel et la politique éclair des tweets, ont le sentiment de faire Lire la suite
  • Les mamies branchées ! ... enfin presque +

    Les mamies branchées ! ... enfin presque Nous sommes persuadés, que comme nous, vous êtes impressionnés par cette pratique qui se répand parmi les dirigeants de ce Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • Le plancher de Joachim +

    Le plancher de Joachim L'histoire de ce livre[1] commence par une visite touristique, de celles que nous accomplissons de temps en temps et qui rythment les Lire la suite
  • Astérix et la Transitalique +

    Astérix et la Transitalique Ils n'ont pas besoin de nous pour vendre des exemplaires mais il me semblait intéressant d'aborder la sortie de ce Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Festimôme : en avant pour la 17ème édition ! +

    A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont Lire la suite
  • Le Grand Micro de bois : la Poésie en finale +

    Pendant que les esprits étaient tournés vers la finale de la coupe du monde de football, à Aubagne la poésie vivante se mettait, elle, dans la course pour un autre trophée : le Grand Micro de Bois... et sa sixième édition.  Lire la suite
  • Député européen : ça paye ! +

    L'association "Transparency International Europe" vient de publier une étude sur les activités annexes des députés européens. Lire la suite
  • 120 000€ pour un voyage à New York +

    La Commission Permanente du conseil départemental dont Martine Vassal (LR) est présidente et Gazay vice-président, a voté dans sa séance du 29 juin dernier une dépense de 120 000€ pour les dépenses d'une délégation qui doit se rendre à New York du 29 octobre au 2 novembre 2018. Lire la suite
  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • 1