Espace Art et Jeunesse : on réduit la voilure !


 

On ne se lasse pas de pointer toutes ces petites mesures, qui pourraient passer inaperçues si elles ne trahissaient les errements et les pertes de repère dans des projets dont on nous a vanté toutes les vertus et qui, redoutablement, quelques mois après, viennent confirmer nos prévisions.

Il en est une fois de plus de l'espace Art et jeunesse que l'on vient de délester de 4 animateurs qui jusque-là étaient chargés d'animer le secteur jeunesse du lieu.

Sans doute que les 500 jeunes qui devaient se précipiter là-haut, alléchés et éblouis par les mirages d'un espace aux milles attraits, n'avaient de réalité que dans le fantasme de quelques uns.

Sans doute aussi que les « navettes minibus » (celles qui allaient chercher les jeunes sur les terrains de sports) sont devenues inutiles, faute de voyageurs.

Sans doute que les incompétences de toutes sortes, doublées des prétentions politiques du maire, qui nous a fait croire que rien n'allait changer, se heurtent aujourd'hui (on ne pensait pas aussi vite) au mur des réalités.

Et oui, on a vidé le lieu parce qu'on a confisqué de façon violente la parole à la MJC privant ainsi la jeunesse d'Aubagne des dynamiques et des savoirs-faire qui lui étaient adressés, d'un lieu d'expression, de concerts, d'un espace de rencontre et de bien d'autres choses encore.

Jeunes Aubagnais, essayez la décoration et le moulage ! A Aubagne on aime bien. Cela permettra au moins de garnir encore davantage de santons la plus grande crèche du monde, qui elle aussi paraît-il, a besoin d'un nouveau souffle.

Robin des Aires