Destruction du Petit Monde de Pagnol : la faute aux handicapés !


Gazay et son équipe ont décidé de raser le kiosque à musique de l'Esplanade De Gaulle et de déplacer les scènes des films de Pagnol reproduites avec des santons qui faisaient de cet espace le lieu le plus fréquenté d'Aubagne. Devant le nombre et la diversité de celles et ceux qui protestent, l'AJJ de mars tente une manipulation de communication assez remarquable.

Pour la destruction du bâtiment qui s'accompagne du déplacement des santons dans un autre lieu, on a trouvé le mot de "déconstruction". Cela met plus de douceur et moins de brutalité dans la décision de raser un lieu patrimonial aubagnais. Surtout quand on se targue à longueur de discours d'être champion toute catégorie de la préservation de l'Histoire d'Aubagne.

Mais l'arnaque n'est pas là, elle est dans la tentative de laisser croire à des lectrices et des lecteurs naïfs que tout avait été annoncé et prévu de longue date, et même validé par tou.te.s les élu.e.s.

En communication, on ne détruit pas on déconstruit

Alors qu'aucun document antérieur, ni les documents de campagne du candidat Gazay, ni aucun des documents d'orientations budgétaires depuis 5 exercices, ni les budgets, ni les programmes d'investissement annuels, ni dans l'interview du maire à La Provence, ni aux vœux, nulle part il a été fait état de la destruction du bâtiment, on nous affirme que la motivation se trouve dans "l'impossibilité de le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite". Ce qui est totalement faux.

Mieux que ça, on nous indique que "son transfert s'inscrit, en effet, dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda d'Accessibilité Programmée du Pays d'Aubagne et de l'Etoile" qui, nous dit-on, "a été voté à l'unanimité".

Les élus pourront chercher il n'y a aucun des documents votés qui y fasse référence. La ville a même transmis à la préfecture une demande de dérogation à la règle de l'accessibilité pour cet espace là. Quelle belle manipulation médiatique pour laisser croire à une décision contrainte et concertée alors qu'elle a été décidée dans le secret du bureau du maire à quelques-uns. Et surtout pour garder le silence le plus longtemps possible pour éviter toutes manifestations d'hostilité.

Une belle manipulation médiatique

Mais revenons sur le fond. Quelle est la demande réelle des gens raisonnables et vraiment attachés au patrimoine aubagnais, comme les Amis du Vieil Aubagne par exemple ?

Ils auraient souhaité que le lieu de transfert des scènes de Pagnol reste en centre ville, proche de leur site d'implantation historique.

N'aurait-on pas pu prévoir un espace dans l'ancien bâtiment de la CAF ? Le Petit Monde de Marcel Pagnol aux côtés de "la plus grande crèche du monde", cela aurait été incongru ? Il aurait certainement été possible de trouver un scénographe capable de faire cohabiter les deux sans rogner sur les espaces de l'une ou de l'autre.

L'Espace des Libertés ne pouvait-il pas accueillir cette présence de Pagnol permanente, dans une des salles, voire, sans doute mieux, dans sa galerie ?

Les Aubagnaises et les Aubagnais savent que l'exportation des scènes de Pagnol aux Ateliers Thérèse Neveu (qui ont été vidés de TOUT le personnel de l'argile) va faire perdre des milliers de visiteurs, avec toutes les conséquences sur l'activité commerciale du centre.

Rien de tout cela n'a été pensé, examiné, débattu. La décision, la sentence, a été prise sur les seuls critères d'économies budgétaires.

Une décision sur les seuls critères d'économies budgétaires

La deuxième sollicitation est de conserver un espace architectural qui respecte le patrimoine d'Aubagne en le modernisant et en le mettant aux normes, en imaginant un nouveau kiosque à musique.

Pour respecter la mémoire et l'histoire encore fraîche de milliers d'Aubagnais encore vivants, celles de leurs enfants et de leurs petits enfants, mais aussi celles des Berni, Grimaud, Amy et de bien d'autres qui ont dans un passé très récent raconté le Petit Monde à des milliers de touristes émerveillés par leurs récits.

Les élus d'opposition ont demandé au maire de surseoir à la destruction pour débattre publiquement de tout cela. Cela n'aurait-il pas mérité une réponse ?

Joseph Lèsperd

 

 

LE RAMI DES MAMIES

  • Les élections municipales arrivent : les mamies sondées +

    Les élections municipales arrivent : les mamies sondées Eh oui mes amis, une de nos Mamies a été contactée pour répondre à quelques questions concernant les futures élections Lire la suite
  • les Mamies et le ripolinage +

    les Mamies et le ripolinage Ce qu'il se passe dans les médias turlupine bien plus qu'il ne faudrait nos Mamies. Pourtant ce n'est pas les Lire la suite
  • Les Mamies déboussolées de la zapette +

    Les Mamies déboussolées de la zapette Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir Lire la suite
  • Gilets jaunes, gilets rouges +

    Gilets jaunes, gilets rouges Gilets jaunes, depuis presque un mois, la couleur jaune envahit la carte de France, les carrefours, les écrans et les Lire la suite
  • Les mamies : les municipales, si près, si loin +

    Les mamies : les municipales, si près, si loin Oui les municipales, on commence à en parler. Nos Mamies sont bien sensibles à ça. Et même si tout n'est Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1