Destruction du Petit Monde de Pagnol : la faute aux handicapés !

Gazay et son équipe ont décidé de raser le kiosque à musique de l'Esplanade De Gaulle et de déplacer les scènes des films de Pagnol reproduites avec des santons qui faisaient de cet espace le lieu le plus fréquenté d'Aubagne. Devant le nombre et la diversité de celles et ceux qui protestent, l'AJJ de mars tente une manipulation de communication assez remarquable.

Pour la destruction du bâtiment qui s'accompagne du déplacement des santons dans un autre lieu, on a trouvé le mot de "déconstruction". Cela met plus de douceur et moins de brutalité dans la décision de raser un lieu patrimonial aubagnais. Surtout quand on se targue à longueur de discours d'être champion toute catégorie de la préservation de l'Histoire d'Aubagne.

Mais l'arnaque n'est pas là, elle est dans la tentative de laisser croire à des lectrices et des lecteurs naïfs que tout avait été annoncé et prévu de longue date, et même validé par tou.te.s les élu.e.s.

En communication, on ne détruit pas on déconstruit

Alors qu'aucun document antérieur, ni les documents de campagne du candidat Gazay, ni aucun des documents d'orientations budgétaires depuis 5 exercices, ni les budgets, ni les programmes d'investissement annuels, ni dans l'interview du maire à La Provence, ni aux vœux, nulle part il a été fait état de la destruction du bâtiment, on nous affirme que la motivation se trouve dans "l'impossibilité de le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite". Ce qui est totalement faux.

Mieux que ça, on nous indique que "son transfert s'inscrit, en effet, dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda d'Accessibilité Programmée du Pays d'Aubagne et de l'Etoile" qui, nous dit-on, "a été voté à l'unanimité".

Les élus pourront chercher il n'y a aucun des documents votés qui y fasse référence. La ville a même transmis à la préfecture une demande de dérogation à la règle de l'accessibilité pour cet espace là. Quelle belle manipulation médiatique pour laisser croire à une décision contrainte et concertée alors qu'elle a été décidée dans le secret du bureau du maire à quelques-uns. Et surtout pour garder le silence le plus longtemps possible pour éviter toutes manifestations d'hostilité.

Une belle manipulation médiatique

Mais revenons sur le fond. Quelle est la demande réelle des gens raisonnables et vraiment attachés au patrimoine aubagnais, comme les Amis du Vieil Aubagne par exemple ?

Ils auraient souhaité que le lieu de transfert des scènes de Pagnol reste en centre ville, proche de leur site d'implantation historique.

N'aurait-on pas pu prévoir un espace dans l'ancien bâtiment de la CAF ? Le Petit Monde de Marcel Pagnol aux côtés de "la plus grande crèche du monde", cela aurait été incongru ? Il aurait certainement été possible de trouver un scénographe capable de faire cohabiter les deux sans rogner sur les espaces de l'une ou de l'autre.

L'Espace des Libertés ne pouvait-il pas accueillir cette présence de Pagnol permanente, dans une des salles, voire, sans doute mieux, dans sa galerie ?

Les Aubagnaises et les Aubagnais savent que l'exportation des scènes de Pagnol aux Ateliers Thérèse Neveu (qui ont été vidés de TOUT le personnel de l'argile) va faire perdre des milliers de visiteurs, avec toutes les conséquences sur l'activité commerciale du centre.

Rien de tout cela n'a été pensé, examiné, débattu. La décision, la sentence, a été prise sur les seuls critères d'économies budgétaires.

Une décision sur les seuls critères d'économies budgétaires

La deuxième sollicitation est de conserver un espace architectural qui respecte le patrimoine d'Aubagne en le modernisant et en le mettant aux normes, en imaginant un nouveau kiosque à musique.

Pour respecter la mémoire et l'histoire encore fraîche de milliers d'Aubagnais encore vivants, celles de leurs enfants et de leurs petits enfants, mais aussi celles des Berni, Grimaud, Amy et de bien d'autres qui ont dans un passé très récent raconté le Petit Monde à des milliers de touristes émerveillés par leurs récits.

Les élus d'opposition ont demandé au maire de surseoir à la destruction pour débattre publiquement de tout cela. Cela n'aurait-il pas mérité une réponse ?

Joseph Lèsperd

 

 

LE COIN DU LOL

  • Masques chaussettes +

    Masques chaussettes
  • bas les masques +

    bas les masques
  • Artistes +

    Artistes
  • Municipales 2020 premier tour +

    Municipales 2020 premier tour
  • Simple Item 11 +

    Simple Item 11
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Artistes assignés à résidence +

    La longue période de confinement dont nous sortons peu à peu, a sans doute permis de démontrer une capacité de résistance des artistes et de la création, pour conserver le lien social et continuer à inventer des formes d’expression dépassant les contraintes imposées.  Lire la suite
  • Raymond Lloret : battre la droite et l'extrême droite +

    A quatre semaines du 2ème tour des élections municipales qui aura lieu le 28 juin, il est nécessaire de "faire le tour" des prises de positions des divers candidats du 1er tour. Lire la suite
  • Floryse Grimaud vote Magali Giovannangeli +

      Dans un communiqué de presse qu'elle nous a fait parvenir, Floryse Grimaud, amie d'enfance de Barthélémy, présidente de son comité de soutien, regrette le retrait de la liste "Pour Aubagne" et nous annonce son choix : elle votera Magali Giovannangeli. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy se retire et condamne la politique menée par Gazay depuis 6 ans. +

    Dans un communiqué de presse, Sylvia Barthélémy, Présidente du Conseil de Territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, explique les raisons de son retrait pour ce deuxième tour des élections municipales prévu le 28 juin. Cette déclaration est un hymne à Aubagne et au respect du travail commun en même Lire la suite
  • Visioconférence : Rassemblé-e-s pour Aubagne et EE-LV, c'est parti +

    Les restrictions imposées par la crise sanitaire n'ont pas que des côtés négatifs. Mercredi 27 mai, la liste "Rassemblé-e-s pour Aubagne" et  Europe Ecologie - Les Verts qui composent aujourd'hui plus qu'un seule liste organisaient une visioconférence pour leur premier acte public de cette campagne électorale. Lire la suite
  • Rassemblé-e-s pour Aubagne et Aubagne Toujours (Europe Ecologie - Les Verts) fusionnent +

    Leur union, ils ne l’avaient pas encore officiellement annoncée… Partis de gauche, écologistes, citoyens conviaient les journalistes à leur première conférence de presse commune. Lire la suite
  • Aubagne : encore des commerces qui ferment +

    Le 18 juin prochain, l'épicerie fine, Gastronomaniak, installée au centre-ville d'Aubagne, au début de la rue Laget fermera ses portes. Lire la suite
  • 1