Contre la disparition des budgets la médiathèque se prépare à la grève

mediatheque avendre

La colère est forte à la médiathèque, du côté des salariés comme des usagers, en cause la quasi disparition des budgets consacrés à la lecture publique depuis l’élection de Gérard Gazay.

Une lectrice de Mèfi! témoigne : « Grande lectrice, mon budget ne me permet pas d’acheter autant d’ouvrages que je le voudrais. La médiathèque Marcel-Pagnol était jusqu’à présent ma roue de secours. Dans ce lieu si agréable à fréquenter, je trouvais l’actualité littéraire, la presse. Depuis plus d’un an, le personnel gêné répond négativement à mes demandes, même situation à l’espace musique et cinéma. Il semblerait qu’il n’y ait plus eu d’achats depuis deux ans !. Aucune nouveauté dans les rayonnages. Le dernier Houellebecq ? Non ! Jean Rollin ? Non ! Mona Ouzouf ? Non ! Virginie Despentes ? Non ! Philip Roth ? Non ! Philippe Sollers ? Non !... »

Une situation confirmée par les organisations syndicales CGT et FSU du personnel communal : « Pour la deuxième année consécutive, le budget alloué par la mairie n’est pas suffisant pour assurer le fonctionnement de sa médiathèque aussi bien en termes d’achat de documents, qu’en termes d’actions culturelles : 5.000 euros en 2015 et en 2016 pour les acquisitions. Soit une dotation de 0.10 euros par habitant quand les préconisations sont de 2 euros par habitants ; 2700 euros pour les actions culturelles. Aubagne, ville-centre de son territoire, avec ses 47 000 habitants a moins de budget pour sa médiathèque que le village de Cuges-les-Pins et ses 5000 habitants :10.000 euros d’acquisitions, 3.000 euros pour les actions culturelles. »

En conséquence de quoi les organisations syndicales appellent à la grève le 17 mai pour réclamer « une révision du budget de la médiathèque, un budget que nous souhaitons à la hauteur d’une ville de 47 000 habitants. Une ville où se déroule depuis plus de vingt ans un des plus importants salons de littérature jeunesse, mais où on ne donne plus les moyens au public de connaitre et d’emprunter les livres des auteurs qui y sont invités. »

Du côté des lecteurs la riposte s’organise aussi une pétition en ligne est proposée à la signature de ceux qui s’inquiètent de la situation.

Nous laisserons le mot de la fin à notre lectrice « Je pourrai toujours relire l’œuvre de Marcel Pagnol, mais au fait que penserait ce grand écrivain et cinéaste, dont Aubagne s’est encore glorifiée récemment, de cette restriction drastique de budget qui porte atteinte à la culture des Aubagnais ? »

Gabi Monnier

LE COIN DU LOL

  • Municipales 2020 premier tour +

    Municipales 2020 premier tour
  • Simple Item 11 +

    Simple Item 11
  • Point information jeunes +

    Point information jeunes
  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • 1
  • 2
  • 3

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1