De la SNCF à Aubagne


Quand même une vérité est sortie à l'occasion des débats sur l'avenir de la SNCF ! Ce 1er Mars 2018 à 8h40 sur LCI, un ancien Ministre des Transports (UMP ?) a avoué que la dette de la SNCF n'est pas imputable aux Cheminots mais aux projets des différents gouvernements et élus successifs.

Son seul tort, c'est d'avoir prêté de l'argent à l'Etat pour réaliser ce que lui demandé ce dernier. Pour le remerciement que l'on sait aujourd'hui !

Mais ce que s'est empressé de dire ce Ministre, c'est que c'était une bonne dette ! Elle favorise l'aménagement du Territoire, l'investissement, crée des infrastructures permettant de favoriser l'Emploi.

Visiblement tout le contraire de ce que pense notre droite locale qui, dès son arrivée au Pouvoir après une campagne mensongère et calomnieuse, a tout cassé !

Elle a stoppé - non pas la dette - mais la vitalité des pays dont elle avait la charge ; on le vit maintenant avec le scandale du Val-Tram qui n'a jamais été qu'un leurre !

A Aubagne, l'investissement y est déficitaire, la dette, la mauvaise cette fois, celle qui ne produit rien, est toujours aussi forte tout en mettant en difficulté les commerçants, les entreprises et les fournisseurs dans l'attente d'un trop lointain paiement.

Pour terminer la boucle et bien comprendre le titre, c'est cette même Droite locale qui exigeait, lors d'une récente réunion avec la SNCF pour la Ligne Nouvelle PACA (ex LGV), une gare souterraine à AUBAGNE... Bien sûr aux frais de la SNCF d'abord et de nous les contribuables ensuite !

Gilles LEJEUNE

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR