Unanimité contre le transfert du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne ?


Unanimité contre le transfert du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne ?

Après avoir, en décembre 2016, prolongé pour 5 ans l'autorisation d'activité du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne, l'Agence Régionale de Santé faisait savoir au printemps 2017 qu'il fallait transférer ce service vers la clinique privée La Casamance. Pourtant rien n'est joué.

Toutes les organisations syndicales se sont immédiatement mobilisées. Le personnel, la population, les équipes et les médecins du service ont alerté toutes les institutions concernées et susceptibles de remettre en cause la décision de l'ARS.

La presse, toute la presse, télés, quotidiens régionaux, sites web, réseaux sociaux ont rendu compte de cette décision incompréhensible. Pétitions, rassemblements, diverses actions syndicales, politiques et citoyennes, création envisagée d'un comité de soutien ont accompagné un fort mouvement d'indignation de la population du territoire d'Aubagne.

Les élus d'opposition proposent au conseil municipal de jeudi 29 l'adoption d'une motion pour condamner ce transfert.

Dans une interview à La Provence, ce mercredi 28 juin, le docteur Salem, président de la Commission Médicale d'Etablissement, mais aussi adjoint au maire d'Aubagne, délégué à la santé, s'exprime (enfin ?) sur la volonté de l'ARS d'assumer le transfert de la réanimation vers La Casamance.

Tous les arguments de l'intersyndicale sont validés. Il confirme que la décision de l'ARS prise en décembre de poursuivre l'activité était la bonne décision : "C'était une réelle source de motivation et de dynamisme pour l'établissement, et en particulier les équipes de cette unité composée de jeunes praticiens venant des différents CHU de France".

Il approuve ce que ne cesse de répéter les représentants syndicaux : "un service flambant neuf et de haute technicité qui avait bénéficié de l'aval et du financement de l'ARS pour 4,8 millions d'euros".

Il rajoute, comme nous l'avait indiqué l'intersyndicale de l'établissement : "La transformation de ce service en surveillance continue aura indéniablement un fort impact sur les finances de l'hôpital. Nous verrons au cours du temps des conséquences en cascade sur l'accueil des urgences, la chirurgie et le bloc opératoire". Il reconnaît donc implicitement qu'avec le service réanimation, c'est l'existence même de l'hôpital qui est visée.

Tous les espoirs sont donc permis pour trouver un texte de motion qui permette de marquer une volonté farouche d'empêcher la disparition d'un service indispensable à Aubagne et à son territoire.

Même si, après ça, les nuances de l'interview du docteur Salem ne sont pas négligeables. Il tient, en effet, à préciser que la décision est "malvenue et prématurée". Une question d'opportunité et de temps en somme. Et surtout, il confirme son enthousiasme pour "Un pôle de santé public-privé" qui a déjà fait la démonstration, partout, que cela se faisait au détriment du public et, surtout, au détriment de la santé des patients.

Mais cela pourrait être un autre temps du débat et de l'action. La journaliste de La Provence avait raison de souligner que "l'hôpital d'Aubagne avait beaucoup d'atouts dont celui d'être ancré dans une ville où la culture du service public est très forte". 

Sans doute, les équipes municipales qui se sont succédé depuis des décennies avaient-elles su bien irriguer le terrain. En sera-t-il encore de même demain ?

Le maire saura-t-il faire passer son idéologie et ses postures partisanes après l'intérêt d'Aubagne ? Nous aurons une petite partie de la réponse au conseil municipal.

Bob Acad

 

Recherchez sur Mèfi!

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies déboussolées de la zapette +

    Les Mamies déboussolées de la zapette Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir Lire la suite
  • Gilets jaunes, gilets rouges +

    Gilets jaunes, gilets rouges Gilets jaunes, depuis presque un mois, la couleur jaune envahit la carte de France, les carrefours, les écrans et les Lire la suite
  • Les mamies : les municipales, si près, si loin +

    Les mamies : les municipales, si près, si loin Oui les municipales, on commence à en parler. Nos Mamies sont bien sensibles à ça. Et même si tout n'est Lire la suite
  • Les mamies : MDR +

    Les mamies : MDR Par moment, une franche bonne rigolade, ça fait du bien. Même si derrière on peut se poser des questions sur Lire la suite
  • Les mamies: décrochage +

    Les mamies: décrochage Une de nos mamies a pu partir en vacances. C'est peu me direz vous, une sur cinq. Mais elle, elle Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

TRIBUNE

  • Contre-édito du Maire (janvier 2019) +

    Contre-édito du Maire (janvier 2019)   Dans quelques jours, les cérémonies des vœux aux Aubagnais puis aux partenaires institutionnels et économiques de notre ville, vont me permettre, aux côtés des élus du Conseil municipal, de me rappeler la réalité de la vie à Aubagne et de ses administrés. Lire la suite
  • 1

CHRONIQUES CINÉ

  • Bohemian Rapsody +

    Bohemian Rapsody Et par la faute de votre chroniqueur préféré, Mèfi a failli ne pas parler de Bohemian Rapsody. Bohemian Rapsody, un chef d’œuvre qui, pendant plus de deux heures va passionner, émouvoir, enthousiasmer le spectateur. C’est l’histoire du groupe Queen et de son chanteur vedette Freddie Mercury. Groupe mythique, chanteur de Lire la suite
  • 1

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

GUIDE DUCHEMIN

  • L'inattendue, restaurant, tapas, cave à vin +

    L'inattendue, restaurant, tapas, cave à vin L'Inattendue est tout à la fois un restaurant "traditionnel", un bar à tapas et une cave à vin. Officiellement situé au 8 rue Hoche, c'est plus simplement un des restaurants de la si belle place Joseph Rau. Lire la suite
  • 1

Réflexion[S]

Gazay prépare le béton

Peut-être que le panneau ci-dessus ne vous dit rien ? C'est là qu'il y a quelques mois Kaufman & Broad nous annonçait la construction de 4 bâtiments en R+2 et R+3, juste en face de la médiathèque, à l'angle du chemin de Riquet et de la... Lire la suite...

Rue Rastègue : immeubles en péril imminent

Le drame de la rue d'Aubagne, à Marseille, a mis en lumière la nécessité de prendre des mesures drastiques immédiates, partout, pour empêcher que cela ne se reproduise. A Aubagne, qu'en est-il ? Lire la suite...

Deux soirées de la ville : deux échecs

Le 20 décembre, la ville d'Aubagne organisait deux soirées. La première, c'était la traditionnelle soirée de Noël pour le personnel communal et la deuxième, un temps festif pour les lycéens et les étudiants. Pour l'une et encore plus pour... Lire la suite...

Mèfi ! sur Facebook