Immobilier à Aubagne : le marché relancé

On apprend, au détour des délibérations qui seront soumises au prochain Conseil municipal, que la municipalité a l'intention de s'attaquer de front à la problématique du logement. Elle a décidé de vendre la maison de gardien de l'école maternelle la Garenne (80m²), et le terrain (300m²) qui va avec, au prix alléchant de 241.000 euros.

Dans les motivations de la délibération, une formule retient l'attention : "France Domaine ayant fixé la valeur du bien... à la somme de 240.000 euros, le choix de la commune s'est porté, parmi les offres reçues, sur la plus élevée, à hauteur de 241.000 euros, présentée par Monsieur... et Madame... " L'un des heureux bénéficiaires de cette aliénation du domaine public communal (c'est la formule consacrée) porte le même nom, bien connu dans notre ville, que celui du président de l'Association des Amis du Maire d'Aubagne.

Sans doute une pure coïncidence.

Mikaël Gerek

Télécharger la délibération

Ben Laddet... suite...

Mèfi a publié un article de Claude Bernardi sur la dette. Je souhaite y apporter quelques compléments plus "techniques" :

Lire la suite...

Laïcité : et maintenant la procession !

Nouvel épisode des atteintes à la laïcité par la nouvelle municipalité UMP d'Aubagne. Après les présences répétées du curé lors de manifestations municipales une nouvelle étape vient d'être franchie ce samedi 22 novembre.  

Lors de l'inauguration de la foire à la céramique et aux santons, Gérard Gazay, son équipe et Sylvia Barthélemy nous ont réservé une surprise. Est-ce le remplacement des structures de vente précédentes par des chalets bois ? Est-ce des révélations pour les animations de fin d'année ? Est-ce de nouvelles décisions pour la filière argile modifiant les orientations de la précédente équipe municipale ? Est- ce l'affirmation hurlée trois fois au micro par le maire UMP que la capitale du santon c'est Aubagne ?

Et bien non ! Rien de tout cela et surtout pas l'annonce d'Aubagne capitale du santon puisque depuis plusieurs années d'immenses et beaux panneaux l'affirment à chaque entrée de ville.

Alors, la surprise c'est quoi ? Vers 11 h 30 après discours inauguraux, remerciements, félicitations et congratulations en tout genre, une procession conduite par curé(s) et officiants en grandes chasubles blanches, entourés des élus de la majorité se met en place. Un prêtre, goupillon et micro en main, s'égosille pour porter sa bonne parole entre chalets et crèches jusqu'aux rues alentours.

Surprise ? Oui pour de nombreux passants, visiteurs, artisans ne mettant nullement en cause le lien entre crèche et religion catholique mais ne comprenant pas l'utilisation de l'espace public à des fins religieuses.
Vous avez dit surprise ? pas vraiment lorsque l'on fait l'inventaire des nombreuses manifestations municipales inaugurées en présence ou sous la bénédiction de l'église depuis le mois de Mai.

En fait l'équipe Gazay marque son territoire sur des orientations politiques très claires qui viennent bafouer les équilibres construits ici notamment grâce au travail du groupe inter-religieux.

Chacun peut constater que les mêmes, si prompts à manifester au sein de la manif pour tous contre une loi qui à leurs yeux divise la société française, si prompts à s'insurger contre les prières de rues, s'arrogent le droit de s'approprier l'espace public.

Pour ceux présents ce samedi 22 Novembre sur le cours Foch, la surprise était de constater avec tristesse, le schisme entre les Aubagnais : ceux de la procession, et ceux surpris, interloqués, voire furieux d'assister à une telle démonstration.

Belle réussite en ce début de fêtes de fin d'année pour celui qui se déclarait il y a peine 8 mois le maire de tous les Aubagnais.

Maurice Gelipa

Histoire de famille…

Dans son vieux pardessus râpé
Il s'en allait l'hiver l'été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Et sous ce pardessus beige, il y a avait le corps de mon père de Michel Onfray délivré a travers le jeu d'expression de Rhizomes Compagnie au théâtre Comœdia d'Aubagne. Il y avait aussi un peu du mien. La même odeur de café au petit matin, les mêmes silences, et la même lutte des classes. Celle qui n'existe que parce qu'elle a été « inventée par une bourgeoisie patronale » nous a dit le comédien. Elle n'existe que par le conflit latent entre celui qui paye et celui qui reçoit sa paie.

Lire la suite...

Pluralisme de la presse en danger !

Coup sur coup, en moins d'une semaine, deux journaux de la région, La Marseillaise et Le Ravi, viennent d’annoncer qu’ils étaient en cessation de paiement et que leurs avenirs n’étaient plus assurés. Deux coups durs pour l’information régionale et le débat démocratique.

Lire la suite...

Un grain de sel dans les rouages

Un oiseau se pose sur la tombe de Grain de sel

S'il est un événement bien installé dans sa ville, c'est bien le Festival du Livre et de la Parole d'enfant, "Grains de sel", né des Journées du Livre Jeunesse qui se sont tenues à Agora pendant plus de 15 ans.

Une machine bien rodée... Mais ne mets pas son grain de sel qui veut, et selon où on vient le mettre, tout comme le grain de sable, on pourrait bien faire gripper la machine...

Lire la suite...

29 novembre : Tous sur le chemin d’Haize

 

Samedi 29 novembre à partir de 15h est organisée à la MJC une grande journée de solidarité au profit de l’association « Sur le chemin d’Haize/Haizeren Bidean » créée pour accompagner Haize dans son éveil. Le tissu associatif aubagnais se mobilise et propose de nombreux spectacles.

Lire la suite...

La laïcité bafouée

 
Depuis l'arrivée de l'UMP Gérard Gazay à la direction de la municipalité d'Aubagne quasiment toutes les manifestations municipales sont précédées d'une bénédiction du curé de la ville. De la foire à la céramique à la cavalcade, presqu'aucune initiative publique n'y échappe, jusqu'aux cérémonies du 11 novembre où ce sont les élèves de l'école Sainte Marie qui représentaient les enfants d'Aubagne !
 
Bien sûr, il n'est pas question, ici, de remettre en cause, ne serait-ce qu'un peu, la liberté religieuse.
Mais, la République est laïque et il ne peut être question d'imposer UNE religion à tout le monde. Cela s'appelle l'intégrisme religieux que beaucoup, heureusement, condamnent à l'échelle de certains pays qui mettent en place une religion d'état.
Est-ce la volonté de Gérard Gazay dans une ville qui a des églises, un temple, une mosquée, une synagogue, un groupe inter-religieux composé de représentants de toutes les religions et de non croyants ?

Antoine Monticellu

La démocratie en danger

En disant qu'avec le projet de métropole et la réforme des collectivités, c'est la démocratie qui est en danger, on pourrait paraître excessifs. Et pourtant...

Pour mesurer l'ampleur de ce qui est en jeu, il y a besoin de bien comprendre les mécanismes complexes et d'en évaluer toutes les conséquences à venir sur notre vie quotidienne : moins de services publics, moins de politiques sociales, moins de proximité et, au bout du bout, moins de citoyenneté.

Alors que la défiance à l'égard de la politique ne cesse de grandir, le pouvoir en place ne cherche d'issue que dans la confiscation de la démocratie.

C'est dans cette logique que le PCF invite Noël Lusi, haut fonctionnaire d'état à la retraite, pour comprendre les enjeux de cette réforme. Et c'est aussi avec la volonté d'expliquer, de débattre et d'imaginer ensemble d'autres solutions que vous êtes invités à la réunion publique du jeudi 27 novembre à 18h, salle Mg Fabre à Roquevaire.

La dette, la dette, la dette...

Ben Ladett sort comme un Polichinelle de sa boite

" Aubagne, une des villes les plus endettées de France ", certainement, cette affirmation a contribué à la défaite électorale de l'équipe arc-en-ciel. L'affichage public du montant de la dette de la ville par la Chambre Régionale des Comptes au mois de septembre a rendu crédible l'idée qu'il fallait changer de politique... même auprès de ceux qui soutenaient l'équipe en place.

Lire la suite...

Recherchez sur Mèfi!

GUIDE DUCHEMIN

  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    Le Napollon, un restaurant à connaître "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1

CHRONIQUES CINÉ

  • Sorry, we missed you +

    Sorry, we missed you Il y a trois ans, Ken Loach affirmait que Moi, Daniel Blake serait son dernier film. Mais comment ce réalisateur militant pouvait il rester silencieux devant les ravages causés par un libéralisme débridé ? Avec Sorry, we missed you, c’est l’ubérisation de la société qui est mise en cause. Ricky, le père d’une famille Lire la suite
  • 1

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • Les mamies : toujours et encore les élections municipales +

    Les mamies : toujours et encore les élections municipales   Oui, après le temps des sondages, les différents protagonistes pour les prochaines élections municipales pointent le bout de leur Lire la suite
  • Les Mamies, on paye ou on paye pas ? +

    Les Mamies, on paye ou on paye pas ?   On en parle de partout et de plus en plus, la Métropole, le Sénat, n'en jetez plus la cour Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Mèfi ! sur Facebook

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Réflexion[S]

Pour une vision globale des transports

  Les transports, c'est bien souvent le début d'une journée de travail et bien souvent la fin d'une journée de travail. Les transports, c'est un outil de lien social. C'est donc un élément essentiel à améliorer sans cesse pour... Lire la suite...

Les transports à Aubagne : le scandale continue

Une concertation préalable sur le Chronobus a lieu actuellement sur le territoire d’Aubagne. De quoi parle-t-on ? Lire la suite...

Le Collectif Voie de Valdonne (V2V) mobilise

Le Collectif Voie de Valdonne avait invité les médias locaux (La Provence, La Marseillaise et Mèfi) à une nouvelle conférence de presse pour faire un point sur le dossier Valtram ou Train/Tram. Incontestablement cette association est... Lire la suite...