Les personnels de l'Agglo veulent rencontrer le Préfet

La venue du Préfet ce lundi 11 mai à l'Agglo pour rencontrer la Présidente, les Maires et les directeurs des services, suscite la mobilisation du personnel et de l'intersyndicale (FO/CGT/FSU) créée dans le cadre de La Métropole.

Ils ont décidé de l'accueillir à Agora afin de lui remettre une motion qui reprend l'ensemble des questions que les agents se posent en demandant un moratoire d'au moins 1 an permettant le passage du fonctionnement actuel au fonctionnement futur de La Métropole. Ils lui demanderont également une réunion de travail sur toutes leurs interrogations et propositions.

Ce délai étant mis à profit par les syndicats et agents territoriaux afin de mettre en place une administration de La Métropole au service des territoires et non pas au service des grands groupes, telle que construite actuellement en secret dans les bureaux de la Préfecture et de l'Etat par les Enarques "bien pensants".

Le Poing

Concert Cosma... la suite

Mèfi vous a déjà parlé, sous la plume imagée de Titin, du concert de Vladimir Cosma à Aubagne et de son tarif prohibitif de 35 euros.

Il se trouve que ce concert fait partie du programme d’une semaine intitulée « Vladimir Cosma au Conservatoire de Marseille » avec récitals, concerts, créations, masterclasses, conférences… Tout gratuit !!!

Sauf bien sûr le très cher concert à l’Agora d’Aubagne ainsi que celui du dimanche 10 mai au Pharo de Marseille. Pour les deux concerts, le répertoire est quasiment le même, avec dans les deux cas un hommage à Marcel Pagnol. On aurait donc pu penser que le tarif au Pharo serait encore plus élevé qu'à Agora, l'acoustique et la visibilité étant bien meilleures dans l’auditorium marseillais... Que nenni ! Au Pharo c’est 15 euros seulement et c’est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans ! Cherchez l’erreur…

Les habitants du Pays d’Aubagne payant très cher pour «  bénéficier » d’une manifestation organisée par la grande sœur marseillaise… une préfiguration de la Métropole ?

SATIS en danger de mort !

Vous vous souvenez, sans doute, que dans les promesses de campagne de Gazay, monsieur 43% (voir article), il y avait l'affirmation de faire d'Aubagne une "vraie ville universitaire".

La réalité de ses actes semblent bien différentes. En effet, la ville a décidé au budget 2014 de supprimer la subvention de 100 000 € à l'association LASER qui permettait de soutenir les actions du SATIS (département universitaire Sciences Arts et Techniques de l'Image et du Son).

Ce désengagement de la ville vient d'être confirmé pour le budget 2015. Le résultat, c'est qu'un grand nombre de projets de SATIS vont devoir se passer du soutien de LASER et donc devront être purement et simplement annulés. On peut rajouter qu'aujourd'hui plus aucun investissement n'est possible.

Depuis plus d'un an maintenant, c'est toute l'activité du SATIS qui est remise en cause. Et ce n'est pas la réinscription, pour la ènième fois, au Contrat de Plan Etat/Région des travaux prévus (dans combien d'années ?) à Lakanal qui va y changer quelque chose. Le SATIS est bien en péril dans les mois qui viennent.

Encore une promesse qui ne sera pas tenue !

Antoine Monticellu

 

 

An 2015 : assassinat programmé de la MJC

La Maison des Jeunes et de la Culture d'Aubagne, c'est plus de 40 ans de rencontres, d'échanges, de création, d'éducation populaire, de course pédestre mythique, de Paix, plus de 40 ans de musique, de théâtre, pépinière d'artistes amateurs et professionnels.

Plus de 40 ans d'Humanité : Autonomie, Laïcité, Solidarité, Citoyenneté, Démocratie, Liberté.

Alors les conservateurs, les Républicains (pas les enfants de la République mais ceux de l'UMP), les extrémistes de droite, ont pointé leurs nez... et leurs sabres.

Ça a commencé il y a quelques années, « les libéraux », Gazay et Barthélemy n'en manquaient pas une au conseil municipal, pour accuser la Municipalité de laxisme financier à l'égard de la MJC.

Ça a continué en 2014, le FN a pris le relais, « vivement un bon audit financier » pour dénoncer les abus !

Ça s'est concrétisé en 2015, Gérad Gazay, notre bon maire amoureux d'Aubagne et de sa culture populaire, n'y va pas de mains mortes, diminution de 80 000 € de la subvention municipale et fin prévue des détachements d'employés municipaux à la MJC.

C'est la fin annoncée d'une programmation éclectique, fin des ateliers tant appréciés, fin de ces moments de fête où tout notre département était rassemblé.

C'est l'assassinat annoncé d'un des hauts lieux de la Culture aubagnaise. Alors une seule question se pose : Allons nous laisser faire ?

Daniel Fontaine

Ville d'Aubagne : la DRH renonce à son poste

La valse des cadres se poursuit à la Mairie d'Aubagne. C'est au tour de la Directrice des Ressources Humaines de quitter son poste. Elle vient de renoncer à ses fonctions de DRH pour intégrer une mission de pré-figuration de la métropole auprès du Directeur Général des Services.

Comment ne pas y voir une nouvelle conséquence de la brutalité de la gestion du personnel façon Gérard Gazay ? Le cas Philippe Meyer, débarqué de ses fonctions, la semaine dernière, qui s'ajoutait à une longue liste d'agents et de cadres de la Ville mutés de force, a peut être été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase...

Le recrutement de son ou de sa remplaçante se fera en externe.

Agglo : la Métropole en AG !

Suite à la demande insistante du personnel et des syndicats de l'Agglo, une AG du personnel s'est tenue vendredi 24 avril sur le sujet unique de la Métropole. Environ 150 personnes étaient présentes.

L'intersyndicale (FO - FSU - CGT), créée à cette occasion, a mené le débat et a fait savoir à l'exécutif de l'Agglo (Présidente - directeur de Cabinet - Directeur Général des Services) qu'elle devait être partie prenante du travail avec les autres EPCI et la Préfecture.

Elle a, notamment, réclamé des garanties sur les volontés affichées par la direction de l'Agglo :

- pour maintenir le statut du personnel en proposant une délibération à prendre rapidement sur l'ensemble "des droits acquis".

- pour maintenir les missions de chacun des agents au service de la population du territoire.

Le personnel et l'intersyndicale requièrent un retour exhaustif de toutes les réunions réalisées dans le cadre des groupes de travail entre les EPCI et les services de l'Etat.

Ils ont également souhaité être présents lors de la venue très prochaine du Préfet à Aubagne, sur ce sujet. La Présidente a refusé !

Du côté des employés communaux d'Aubagne toujours aucune info. Suite au prochain épisode...

                                                                                                   Antoine Monticellu

Recherchez sur Mèfi!

LE COIN DU LOL

  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • Pas de crédit pour Gazay +

    Pas de crédit pour Gazay
  • Gazay on Facebook +

    Gazay on Facebook
  • 2020 : les vœux de Gazay +

    2020 : les vœux de Gazay
  • 1
  • 2

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Mèfi ! sur Facebook

CHRONIQUES CINÉ

  • 1917 +

    1917   Film à grand spectacle et gros budget. Sam Mendès ( Spectre, Skyfall ) est un habitué du genre. Pendant deux heures, nous allons suivre l’épopée hors du commun de deux jeunes soldats chargés d’aller informer le commandant d’un régiment anglais du risque d’anéantissement de son unité, s’il part à l’attaque. Les Lire la suite
  • 1

GUIDE DUCHEMIN

  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    Le Napollon, un restaurant à connaître "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

Réflexion[S]

Gazay sacrifie la jeunesse : le personnel communal s'y oppose

Suite à la décision de Gazay et de sa majorité (avec l'adjoint à la jeunesse ?), de déplacer le Point Information Jeunesse dans des locaux exigus, les syndicats CGT et FSU des Territoriaux s'interrogent sur le sens réel de ce transfert.... Lire la suite...

600 logements à Camp-Major / La Deydière ?

Gérard Gazay a l’habitude de dire : « Aubagne est une petite ville où on se connait tous ». C’est en partie vrai même si l’Aubagne qu’il connait le mieux c’est le « Aubagne Carré Hermés » comme cela s’est confirmé au vu du... Lire la suite...

Plus de 60 000 habitants à Aubagne ?

L'INSEE vient de publier les chiffres de la population qui entreront en vigueur au 1er janvier 2020. En France, la progression du nombre d'habitants en un an est de 0,4%. Aubagne voit sa population municipale passer de 45 290 au 1er janvier 2019 à... Lire la suite...