Mobilisation au collège Lakanal d'Aubagne

Les prévisions de moyens pour la rentrée prochaine au collège Lakanal d'Aubagne ne sont pas enthousiasmantes : en plus de la suppression de l'accompagnement éducatif (aide aux devoirs, certains ateliers...) comme dans la majorité des collèges du département, l'inspection Académique prévoit la fermeture de deux classes à la rentrée prochaine.
Avec comme conséquence un plus grand nombre d'élèves par classe et donc des conditions d'études et d'enseignement nettement dégradées : moins de temps pour les enseignants à consacrer à chaque élève, des problèmes de discipline accrus...

Les parents d'élèves et les enseignants du collège Lakanal refusent ce tableau déprimant.
Ils souhaitent que le collège puisse continuer à accueillir et à accompagner tous les élèves du secteur, dans leur diversité, avec leurs besoins propres, leurs difficultés parfois, dans la sérénité et le plaisir d'apprendre et de vivre ensemble.

Les parents d'élèves et les enseignants organisent cette semaine deux distributions de tracts avec signature de pétition et se retrouveront mercredi 8 avril à partir de 11h30 sur le parvis du collège Lakanal pour exiger l'attribution de moyens supplémentaires.
Ils appellent les parents d'élèves des écoles du secteur (parents de futurs collégiens, directement concernés) et plus généralement tous les citoyens attachés à l'Ecole de la République à venir les soutenir.

Le groupement des parents d'élèves du collège Lakanal

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Maison Ouverte exclue du forum municipal «Bébé arrive»

Le sujet ne semblait pas pouvoir prêter à polémiques et pourtant... Comme tous les 6 mois, la Ville d'Aubagne organise, en partenariat avec la CAF et le Conseil général des Bouches-du-Rhône, le forum "Bébé arrive", destiné aux nouvelles mamans ou à celles, enceintes, qui ne vont pas tarder à le devenir. Conseils, écoutes, prévention, santé, modes de garde de l'enfant... Le Forum se voulait avant tout pratique. Pourtant l'exclusion, décrétée par la municipalité UMP, de l'association de la Maison Ouverte a créé la polémique. Les membres de l'association se sont regroupés à l'entrée de l'Espace des Libertés pour protester contre leur mise à l'écart.

Déjà transformé en SDF par la nouvelle municipalité (lire notre article à ce sujet), Juliette Schmitt, la responsable de la structure, explique "L'association a été convoquée pour les réunions préparatoires, mais quand on s'y est rendus, la nouvelle municipalité nous a dit qu'on n'avait plus notre place". Une association partenaire de l'initiative depuis sa création !

Peut-être que c'est la vision de la parentalité et de l'éducation, directement inspirée des préceptes de Françoise Dolto, que porte l'association qui pose problème. Les élus UMP-UDI seraient-ils plus enclins, à l'instar de Sarkozy, à chercher à repérer les "futurs délinquants" dès l'âge de 3 ans ?

Gabi Monnier

Marseille, capitale française… des embouteillages

Marseille décroche la médaille d’or des villes françaises les plus embouteillées et se hisse même à une incroyable 18e place mondiale ! En moyenne, ce sont 92 heures de perdues chaque année à patienter dans les bouchons pour un Aubagnais travaillant à Marseille. A quand une véritable politique des transports chez notre grande voisine ?

Lire la suite...

Départementales 2015 : une gauche à réinventer à Aubagne et en France

Trois enseignements de ce second tour des départementales 2015 pour le canton d’Aubagne – La Penne – Roquevaire : une droite élue mais pas majoritaire ; localement la Gauche Rassemblée n’a pas su faire oublier la politique du gouvernement et un FN qui continue à servir de réservoir électoral à la droite.

Lire la suite...

Second tour : un vote très ouvert... jusqu'à 18 h

Après la pluie du premier tour, c'est un mistral tempétueux qui accompagne les électeurs jusqu'au bureau de vote. Les 44.500 électeurs du nouveau canton (Aubagne - La Penne - Roquevaire)  sont appelés à désigner le binôme (une femme et un homme) de Conseillers départementaux qui les représenteront au sein du Conseil général pour les six prochaines années. Le vote est ouvert jusqu'à ce soir 18 h.

A midi la participation s'établissait ainsi : Aubagne : 23,63%, Roquevaire 26%.
En léger recul par rapport à dimanche dernier à la même heure. Sans doute un effet du changement d'heure. Il semblait qu'à 13 h le décalage était déjà comblé.

Ce soir, comme pour le premier tour la rédac se mobilise pour vous tenir au courant des tendances et des premiers résultats. Pour ne rien rater, connectez vous sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.

A ce soir !

FSM à Tunis : dernier épisode

Du 24 au 28 mars se tient à Tunis le 12e Forum Social Mondial (FSM). Ce rendez-vous des altermondialistes est né à Porto-Alegre au Brésil en 2001. Au fil des éditions, il est devenu le lieu incontournable de rencontre de ceux (ONG, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques) qui contestent la mondialisation ultra-libérale. Plus de 1000 organisations venues de 150 pays participent à l'édition 2015 qui se tient à Tunis quelques jours après le terrible attentat islamiste contre le Musée du Bardo qui a fait 21 morts.
Antoine Ronchin qui participe au FSM livrera au quotidien sa chronique aux lecteurs de Mèfi! Retrouvez ici les épisodes précédents.

Lire la suite...

Dimanche, nous élirons des conseillers départementaux et personne d'autre...

Partout dans la ville, les candidat(e)s au second tour des élections départementales multiplient les rencontres avec les habitants d'Aubagne, Roquevaire et la Penne-sur-Huveaune. Chacune et chacun à sa manière. Ainsi, les candidat(e)s de « Rassembler la gauche pour un Département solidaire » – toujours accompagnés de dizaines de militant(e)s, peut-on remarquer chaque soir – grimpent les marches des escaliers des immeubles des quartiers populaires, une à une, parfois deux à deux, et retour à une vitesse plus raisonnable pour le cœur...

Lire la suite...

Assassinat programmé de la Maison Ouverte

Qui ne connait Juliette Schmitt et le GERTTP* à Aubagne ? Son investissement dans le domaine associatif aubagnais n'est plus à démontrer. Depuis 1986, Juliette a créé une "Maison Ouverte" d'après le concept des Maisons Vertes mis au point par Françoise Dolto en 1979.

Lire la suite...

Pagnol 2015 : on continue ?

Les restrictions budgétaires annoncées pour le budget 2015 ne sont pas sans conséquence sur les festivités prévues pour le 120e anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol.

En effet, le budget de l'association MP2015 est de 585 000 €, dont 100 000 € de mécénat, 13 500€ de dons, 80 000 € du conseil régional, 60 000 du conseil général... tout cela est très aléatoire.

Mais déjà, les prévisions des diverses initiatives affichées laissent prévoir un dépassement conséquent. On commence, déjà, à examiner la possibilités d'effacer du calendrier un certains nombre de manifestations (les promenades urbaines, la folle journée de Pagnol, le grand prix de la topazette...).

Il est vrai que tout n'est pas gratuit. La conférence de presse du 22 janvier a dépassé les 5 000 € dont plus de la moitié pour les frais des invités.

Floryse Grimaud ne s'enthousiasme pas pour rien, sa présence revient à 60 000 € : 5 000 € par mois, pour combien d'heures de travail ? A ce tarif, on ne doit avoir aucun mal à devenir supporter de MP2015 . C'est aussi le cas de Nicolas Pagnol qui encaisse plus de 50 000 € de droits pour le 120e anniversaire de son grand père. On comprend son attachement à ces festivités.

Allez, puisque plus rien n'est gratuit à Aubagne, il n'y avait qu'à demander un euro à chacun des 50 000 visiteurs vus par Gazay (et par lui seul) le 28 février pour régler une partie du déficit.

Antoine Monticellu

Recherchez sur Mèfi!

LE COIN DU LOL

  • PAPA GAZAY +

    PAPA GAZAY
  • 1

Mèfi ! sur Facebook

CHRONIQUES CINÉ

  • Gloria Mundi de Guédiguian +

    Gloria Mundi de Guédiguian Guédiguian a besoin de mélodrame pour nous interpeler sur les dérives dramatiques de la société. Le cadre : Marseille. La ville se prête à merveille comme décor, quartier populaire (la rue d’Aix), quartiers d’affaires (les Terrasses du Port). Les acteurs : des femmes et des hommes que l’on rencontre tous les jours Lire la suite
  • 1

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Bipolarité, Mon Amie… +

    Bipolarité, Mon Amie… Philippe Baratier entretient une belle complicité avec sa maladie : la bipolarité. Il a appris, en vingt ans, à la découvrir Lire la suite
  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • Les mamies : toujours et encore les élections municipales +

    Les mamies : toujours et encore les élections municipales   Oui, après le temps des sondages, les différents protagonistes pour les prochaines élections municipales pointent le bout de leur Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

GUIDE DUCHEMIN

  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    Le Napollon, un restaurant à connaître "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Réflexion[S]

Devant le mécontentement qui éclate, Gazay veut museler les agents communaux

Sous la plume de son Directeur Général des Services (celui à 11 000€ mensuel), le maire a fait parvenir une note aux agents communaux qui n'a d'autre but que de faire taire toutes les critiques à l'approche des élections municipales. Lire la suite...

Centre ville : le chaos !

En fin de mandat, Gazay a décidé de créer "la grande illusion de l'embellissement du centre ville" et a engagé des travaux Place de l'horloge, Loulou Delfieu et Barthélémy (le cours !). Résultat : après l'été et Argilla, on va passer les... Lire la suite...

Pour une vision globale des transports

  Les transports, c'est bien souvent le début d'une journée de travail et bien souvent la fin d'une journée de travail. Les transports, c'est un outil de lien social. C'est donc un élément essentiel à améliorer sans cesse pour... Lire la suite...