Deux soirées de la ville : deux échecs


Le 20 décembre, la ville d'Aubagne organisait deux soirées. La première, c'était la traditionnelle soirée de Noël pour le personnel communal et la deuxième, un temps festif pour les lycéens et les étudiants. Pour l'une et encore plus pour l'autre, le maire a attendu, en vain, les invité.e.s.

Tous les agents communaux se souviennent encore des "soirées de Noël" où la foule, plus d'un millier de personnes, se retrouvait à Agora autour des élus ... et du colis offert par la ville aux actifs comme aux retraités.

Depuis 4 ans, ces soirées ont vu le nombre de participants diminuer à chaque édition. Pour cette 5ème édition, les records ont été battus. Moins d'une centaine de personnes présentes, encore moins que l'an dernier. Heureusement il y avait tous les élus et, presque, tous les membres de la direction générale, sinon le maire et le Directeur Général des Services auraient parlé devant un parterre vide.

Le désamour entre le maire et le personnel, constaté aux dernières élections professionnelles, est très largement confirmé. Il y avait encore moins de monde que le nombre de voix réalisées par le "syndicat-maison" le 6 décembre. Et ce n'est pas son discours sur le "bien être", formule répétée à de nombreuses reprises, qui va y changer quelque chose.

Mais comme un échec n'arrive jamais seul, il y avait, aussi, ce soir là, à 20 heures, une soirée DJ offerte aux étudiants et aux lycéens à l'Espace Art et Jeunesse : DJ à 2000€, food truck, 4 agents de sécurité, toute l'équipe mobilisée.

Résultat : personne ! Pas un seul jeune présent. Le service du protocole a, vite, déprogrammé la venue du maire. La soirée s'est terminée sans avoir commencé.

L'incompétence légendaire du responsable administratif de cette structure y est sans doute pour beaucoup, mais cela marque aussi un rejet des étudiants et des lycéens des activités qui leur sont proposées par la ville.

Rejeté par les agents du service public communal, boycotté par les jeunes, la grogne dans tous les quartiers, le mécontentement qui gronde partout, Gazay a raison de préparer ses cartons.

Antoine Monticellu

Recherchez sur Mèfi!

Mèfi ! sur Facebook

CHRONIQUES CINÉ

  • le Jeune Ahmed +

    le Jeune Ahmed   Avec Le jeune Ahmed, les frères Dardenne, comme à l’accoutumée, ne sont pas des adeptes de la facilité. Ahmed (13 ans), sous l’emprise de son imam va sombrer dans la radicalisation et rien ne l’arrête dans sa détermination. Sa mère, ses frères et sœurs, sa professeure, ses éducateurs, la tendresse Lire la suite
  • 1

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies, on paye ou on paye pas ? +

    Les Mamies, on paye ou on paye pas ?   On en parle de partout et de plus en plus, la Métropole, le Sénat, n'en jetez plus la cour Lire la suite
  • Les élections municipales arrivent : les mamies sondées +

    Les élections municipales arrivent : les mamies sondées Eh oui mes amis, une de nos Mamies a été contactée pour répondre à quelques questions concernant les futures élections Lire la suite
  • les Mamies et le ripolinage +

    les Mamies et le ripolinage Ce qu'il se passe dans les médias turlupine bien plus qu'il ne faudrait nos Mamies. Pourtant ce n'est pas les Lire la suite
  • Les Mamies déboussolées de la zapette +

    Les Mamies déboussolées de la zapette Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir Lire la suite
  • Gilets jaunes, gilets rouges +

    Gilets jaunes, gilets rouges Gilets jaunes, depuis presque un mois, la couleur jaune envahit la carte de France, les carrefours, les écrans et les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

GUIDE DUCHEMIN

  • Cook-Up, restaurant, brasserie, salon de thé +

    Cook-Up, restaurant, brasserie, salon de thé Cook-up, restaurant, brasserie, salon de thé, se situe au 27 avenue des Goums, au fond d'un parking privé, en retrait de la route, en face l'entrée de Joliot-Curie. Lire la suite
  • 1

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Réflexion[S]

Gazay à coeur menteur

Avec son édito dans l'AJJ du mois de juin, Gazay se trompe : Aubagne n’est pas "l’ile aux enfants". Comment peut-on faire confiance à un être humain qui ment de cette manière, et quels sentiments peuvent avoir les Aubagnais s’ils... Lire la suite...

Le collectif V2V inquiet pour le Valtram

Jean Pugens (sur la photo), porte parole du collectif Voie de Valdonne (V2V), et son comité donnaient une conférence de presse, ce lundi 2 juin au restaurant "Le Borsalino", pour faire le point un an après la création de l'association. Lire la suite...

Gratuité des transports : et Mme Vassal Valssa !

La gratuité devient omniprésente. Comment nier une telle évidence ? Faut-il y voir les futures élections municipales ? Je n'irai pas jusque là car beaucoup de mises en place de gratuités totales ou partielles ont vu le jour ces dernières... Lire la suite...