Plus de 60 000 habitants à Aubagne ?

L'INSEE vient de publier les chiffres de la population qui entreront en vigueur au 1er janvier 2020. En France, la progression du nombre d'habitants en un an est de 0,4%. Aubagne voit sa population municipale passer de 45 290 au 1er janvier 2019 à 46 209 en janvier 2020, soit une augmentation de plus de 2% en un an. Cinq fois plus rapide que la croissance nationale : énorme !

Un chiffre qui fait exploser tous les compteurs. A ce rythme, dans 5 ans, Aubagne dépassera les 51 000 habitants. Dix ans plus tard, nous serons largement au-dessus des 60 000.

Notre ville-village sera devenu un grand quartier de l'est de Marseille. Mais cela risque d'être encore pire, si on en croit toutes les constructions que la municipalité annonce. Les dernières en date sur des espaces verts du centre ville, terrain Berlioux et Square Henri Barbusse.

Dans un article qui s'intitulait "Et si on tentait la croissance zéro ?"(voir ici ), un de nos rédacteurs écrivait "il faut stopper tous les plans d'urbanisme permissifs et stopper toutes nouvelles constructions". N'est-il pas temps de réfléchir aux moyens nécessaires pour qu'Aubagne ne dépasse jamais les 50 000 habitants ?

Dans tous les cas, il est urgent d'arrêter la signature de Gazay au bas des permis de construire, il faut arrêter les bétonnières qui tournent à plein régime dans tous les quartiers en faisant disparaître les espaces verts les uns après les autres, il faut mettre dehors les promoteurs immobiliers et les géants du béton qui sont devenus les véritables "patrons" d'Aubagne.

En mars, les élections municipales nous en donnent l'occasion, ne nous en privons pas : Gazay dehors !

Antoine Monticellu

Recherchez sur Mèfi!

LE COIN DU LOL

  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • Pas de crédit pour Gazay +

    Pas de crédit pour Gazay
  • Gazay on Facebook +

    Gazay on Facebook
  • 2020 : les vœux de Gazay +

    2020 : les vœux de Gazay
  • 1
  • 2

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Mèfi ! sur Facebook

CHRONIQUES CINÉ

  • 1917 +

    1917   Film à grand spectacle et gros budget. Sam Mendès ( Spectre, Skyfall ) est un habitué du genre. Pendant deux heures, nous allons suivre l’épopée hors du commun de deux jeunes soldats chargés d’aller informer le commandant d’un régiment anglais du risque d’anéantissement de son unité, s’il part à l’attaque. Les Lire la suite
  • 1

GUIDE DUCHEMIN

  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    Le Napollon, un restaurant à connaître "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

Réflexion[S]

Gazay sacrifie la jeunesse : le personnel communal s'y oppose

Suite à la décision de Gazay et de sa majorité (avec l'adjoint à la jeunesse ?), de déplacer le Point Information Jeunesse dans des locaux exigus, les syndicats CGT et FSU des Territoriaux s'interrogent sur le sens réel de ce transfert.... Lire la suite...

600 logements à Camp-Major / La Deydière ?

Gérard Gazay a l’habitude de dire : « Aubagne est une petite ville où on se connait tous ». C’est en partie vrai même si l’Aubagne qu’il connait le mieux c’est le « Aubagne Carré Hermés » comme cela s’est confirmé au vu du... Lire la suite...

Devant le mécontentement qui éclate, Gazay veut museler les agents communaux

Sous la plume de son Directeur Général des Services (celui à 11 000€ mensuel), le maire a fait parvenir une note aux agents communaux qui n'a d'autre but que de faire taire toutes les critiques à l'approche des élections municipales. Lire la suite...