Barthélémy roule pour Gémenos


Dans le domaine des transports publics, Barthélémy roule pour Gémenos (et Gazay approuve en se taisant) ! De plus, elle a fait un choix de propagande électorale : celui de vanter les réalisations de ses prédécesseurs et dans la foulée de faire croire qu’elle en est l’architecte en laissant penser que ces avancées sont toutes sorties de « sa pensée lumineuse de grande cheffe éclairée ».

Hélas pour elle, quand on rentre dans la vraie vie, on s’aperçoit bien vite que les décisions qui lui incombent réellement sont celles qui ne marchent pas ou pire qui ne bénéficient en aucun cas aux Aubagnaises et Aubagnais.

Ces derniers jours, la politique des Transports et les nouveaux horaires du réseau de bus des « ex-lignes de l’Agglo » montrent à la fois l’incompétence de sa gestion (elle tente de rivaliser avec Gérard Gazay, même si la barre est haute avec un peu d’effort elle devrait y arriver) et surtout sa duplicité, en faisant croire à des progrès de desserte.

Qui sont les perdants directs de ses modifications ? :

- les Aubagnais avec les modifications à la hussarde des trajets des lignes 3 et 7. Et notamment les habitants des Passons, du Pin-vert et des Micocouliers.

- les usagers de la Penne/ Huveaune qui avec une ligne surchargée (la 6) continuent d’avoir un cadencement à 40 mn (soit 1 bus par heure).

- sans doute les collégiens de Lakanal.

-les usagers de toutes les lignes hors 1 et 7 qui continuent de voir le réseau stopper à 19h30 ou 20h.

Les décisions de Barthélémy ne bénéficient pas à Aubagne

Sur tous ces points du quotidien la colère monte à juste titre et ce sont les conducteurs qui en direct en font les frais (on a souvent vu Mme Barthélémy devant une caméra rarement à un arrêt de bus).

Car on touche ici à la partie invisible de la gestion du réseau à savoir la dégradation des conditions de travail des agents et conducteurs, mais qui pourrait bien à terme avoir des incidences directes :

- des heures de conduite avec de forts cadencements souvent sans pauses possibles compte tenu de la fréquentation (ainsi sur la ligne 1 les services de travail d'après-midi commencent à 12h34 pour finir à 21h05 – et le matin les horaires des conducteurs commencent autour de 5h45 et finissent à 13h58 – vive la précision et pas à 14h sinon l’employeur serait tenu de payer « un panier » journalier !)

- des conducteurs qui doivent faire face à la désorganisation du service. Quand ils sont affectés à la ligne 4 (muscatelle) ils doivent assurer l’astreinte avec prise de service à 4h53, assurer le rangement du dépôt et donc faire le boulot des agents de mouvement qui sont passés à la trappe.

- Et que dire du nettoiement des bus aujourd’hui réalisé en externe avec moins d’agents qu’il y a quelques mois (3 agents au lieu de 4 ou 5 selon les jours), et idem au service lavage et mécanique.

Alors Sylvia Barthélémy se vantera sans doute de l’arrivée de 6 nouveaux bus modernes et confortables.

Mais pas de quoi pavoiser : alors que la transition énergétique est au centre des réflexions de tous les transporteurs publics, Mme Barthélémy réussit le tour de force d’acheter des bus fonctionnant à l’énergie fossile.

Elle choisit des bus à énergie fossile

Pas d’expérimentation à l’hydrogène et pas de bus fonctionnant au GNV alors même que selon nos informations la régie des transports du département (RDT13 dont Mme Barthélémy est administratrice) va créer dans les prochaines semaines une station GNV à quelques centaines de mètres du dépôt des bus aubagnais … sur un terrain vendu par la métropole à la RDT 13 - ancienne usine Janot).

Alors il y a forcément un gagnant dans cette opération ?

C’est bien enveloppé mais c’est vérifiable… le gagnant s’appelle Gémenos !

Et oui chers lecteurs, la ville qui n’a jamais soutenu la gratuité mais qui en a profité, la ville dont on se souvient que le Maire (l’omnipotent et cumulard Roland Giberti) avait brillé par son absence lors de l’inauguration de l’extension du réseau à la zone de la plaine de Jouques.

Cette ville profite à plein de la réorganisation du réseau. Avec ce qui vient de se mettre en place :

- Gémenos bénéficie de la plus forte amplitude de desserte, de 6h30 à 20h30 sur la ligne 1 (ailleurs le service finit à 19h30 ou 20h - les autres communes du réseau doivent faire la moue !!).

- un cadencement qui passe à 30 minutes et 8 voyages supplémentaires entre 12h et 14h vers la plaine de Jouques (soit l’affectation de 1 ou 2 bus qu’il faut bien enlever ailleurs).

- La ligne 7 dont le nouveau tracé fait des vagues à Aubagne, finit désormais à Gémenos à 20h15 !

Le gagnant s'appelle Gémenos

Pendant des années les Aubagnaises et Aubagnais, ainsi que les habitants des communes du Pays d’Aubagne ont œuvré pour un réseau de transports publics innovants et aujourd’hui c’est Gémenos qui en profite.

Et que dire du bras d’honneur que cela représente envers notamment les chefs d’entreprise du secteur de l’Aumône, de Camp-Major, de Saint-Mitre ou de Braye-de-Cau qui paient le versement transport au taux maximum mais qui ne voient aucune amélioration de service (on attend avec impatience la réaction de l’UP 13 par la voix de M. Canavese).

On le voit avec ce sujet du moment Mme Barthélémy a choisi son camp : celui de la métropole et de Gémenos aux dépens d’Aubagne, celui de réponses anciennes aux dépens de l’innovation technique et environnementale, celui du clientélisme aux dépens de l’intérêt général.

Finalement, c'est confirmé une fois de plus, entre Barthélémy et Gazay il n'y a pas l'ombre d'un papier de cigarette qui les sépare.

Benoit Eyssavel

Recherchez sur Mèfi!

GUIDE DUCHEMIN

  • Le Napollon, un restaurant à connaître +

    Le Napollon, un restaurant à connaître "Le hasard fait bien les choses" dit-on. Pas sûr que cela soit toujours vrai. Mais le hasard qui nous a conduit au restaurant situé sur le bord de la RN 96 à Napollon et qui s'appelle "Le Napollon" a réussi son coup. Lire la suite
  • 1

CHRONIQUES CINÉ

  • Sorry, we missed you +

    Sorry, we missed you Il y a trois ans, Ken Loach affirmait que Moi, Daniel Blake serait son dernier film. Mais comment ce réalisateur militant pouvait il rester silencieux devant les ravages causés par un libéralisme débridé ? Avec Sorry, we missed you, c’est l’ubérisation de la société qui est mise en cause. Ricky, le père d’une famille Lire la suite
  • 1

LE RAMI DES MAMIES

  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • Les mamies : toujours et encore les élections municipales +

    Les mamies : toujours et encore les élections municipales   Oui, après le temps des sondages, les différents protagonistes pour les prochaines élections municipales pointent le bout de leur Lire la suite
  • Les Mamies, on paye ou on paye pas ? +

    Les Mamies, on paye ou on paye pas ?   On en parle de partout et de plus en plus, la Métropole, le Sénat, n'en jetez plus la cour Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Mèfi ! sur Facebook

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Réflexion[S]

Pour une vision globale des transports

  Les transports, c'est bien souvent le début d'une journée de travail et bien souvent la fin d'une journée de travail. Les transports, c'est un outil de lien social. C'est donc un élément essentiel à améliorer sans cesse pour... Lire la suite...

Les transports à Aubagne : le scandale continue

Une concertation préalable sur le Chronobus a lieu actuellement sur le territoire d’Aubagne. De quoi parle-t-on ? Lire la suite...

Le Collectif Voie de Valdonne (V2V) mobilise

Le Collectif Voie de Valdonne avait invité les médias locaux (La Provence, La Marseillaise et Mèfi) à une nouvelle conférence de presse pour faire un point sur le dossier Valtram ou Train/Tram. Incontestablement cette association est... Lire la suite...