Voie de Valdonne : au delà des annonces, le collectif V2V veut des garanties


Après l'annonce de Martine Vassal de ré-ouvrir la voie de Valdonne, le collectif V2V tenait une conférence de presse vendredi 25 janvier. Avec La Marseillaise et La Provence, Mèfi était invité.

Deux éléments d'appréciation dominent. D'abord "le collectif se félicite de cette prise en compte de ses actions et initiatives, ainsi que de la large mobilisation des habitants, des associations et des municipalités (NDLR : Aubagne ?) qui ont combattu ensemble l'inacceptable décision de la métropole, en mars dernier, d'abandonner la voie de Valdonne pour la remplacer par des lignes de bus sur l'autoroute !".

Il rajoute : "Madame Vassal a entendu notre message, c'est une première avancée". Mais c'est aussitôt tempéré par, et c'est le deuxième élément de l'appréciation, "Cette déclaration ne peut rester une simple annonce politicienne à l'horizon des prochaines élections".

Chat échaudé craint l'eau froide ! Et dans le "dossier" de la voie de Valdonne, il y a de quoi être plus que sceptique.

En effet, peut-on rappeler que cela fait plus de 4 fois en quatre ans, qu'on nous l'annonce presque réalisé (encore en 2017, "on" nous disait avec une assurance qui ne laissait aucun doute : "Ce sera en service en 2020 !").

Cela a été le cas après l'annonce des 18 millions d'euros de subvention prévus par l'Etat : "puisque l'Etat valide il n'y a plus de problème". Au fait, peut-on nous dire où sont passés les 18 millions : perdus ! Dans les orties de la voie.

Quelques mois plus tard on nous refaisait le coup : "Le Conseil Départemental vient de voter une participation de 30 millions d'euros, il n'y a plus d'obstacle financier". Nous avions même eu droit à une photo avec Vassal, présidente du département, Serrus, vice-président aux transports de la métropole et Barthélémy, présidente du territoire, devant une maquette du Valtram, en gare d'Aubagne.

Rebelote avec la décision d'inscrire le Valtram dans l'agenda de la mobilité de la métropole. Puisque la métropole l'avait voté, Gaudin et Serrus compris, "il ne peut plus y avoir de retour en arrière".

A chaque fois, la conclusion était la même : rien ! Pas de voie ferrée sur Valdonne !

Pourrait-on admettre que la mise à mort a eu lieu en 2014, quand Barthélémy après avoir empêché le tram d'Aubagne d'aller jusqu'à Marseille, a décidé de supprimer le projet de tram/train porté par l'agglo pour "recycler" les rames du tram.

Elle a mis un coup d'arrêt à une décision qui appartenait, alors, au Pays d'Aubagne et de l'Etoile seul. Et qui serait, aujourd'hui, en service depuis 3 ans puisque tout le projet, financement compris, était bouclé.

Il est vrai aussi qu'elle n'a pas pris cette décision seule, elle a eu le soutien de tous les maires du territoire. Sous les applaudissements ininterrompus du maire de Cadolive et les hurlements de joie du maire de Saint-Zacharie (qui a réussi l'exploit d'assurer un mandat complet avec la responsabilité de vice président des transports sans la moindre réalisation dans ce domaine : exploit jamais accompli sur ce territoire !), mais aussi avec l'approbation du maire de La Bouilladisse. Seul, le maire de Roquevaire avait émis de très sévères réserves.

Il est donc pour le moins naturel qu'après l'annonce de la présidente de la métropole relayée par la présidente du territoire, les interrogations sur la sincérité des promesses soient dominantes... surtout à quelques mois des élections municipales et métropolitaines.

Le collectif V2V, pour sa part, demande "des éléments concrets, sur lesquels il portera un regard attentif".

Dans ces éléments, on peut noter :

- une réponse positive attendue sur la participation du collectif à une commission de travail ;

- la mise en place d'un calendrier précis des travaux ;

- un calendrier financier avec "des propositions structurées" ;

- un bureau d'étude qui valide le calendrier technique et financier ;

- des travaux de réhabilitation des ouvrages d'art de la voie de Valdonne avant les élections de 2020.

Ces propositions seront-elles acceptées ? Suffiront-elles à une remise en cause future ? Les membres du collectif ont décidé de s'inscrire dans cette spirale positive.

Claude Bernardi

 

 

Recherchez sur Mèfi!

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies : toujours et encore les élections municipales +

    Les mamies : toujours et encore les élections municipales   Oui, après le temps des sondages, les différents protagonistes pour les prochaines élections municipales pointent le bout de leur Lire la suite
  • Les Mamies, on paye ou on paye pas ? +

    Les Mamies, on paye ou on paye pas ?   On en parle de partout et de plus en plus, la Métropole, le Sénat, n'en jetez plus la cour Lire la suite
  • Les élections municipales arrivent : les mamies sondées +

    Les élections municipales arrivent : les mamies sondées Eh oui mes amis, une de nos Mamies a été contactée pour répondre à quelques questions concernant les futures élections Lire la suite
  • les Mamies et le ripolinage +

    les Mamies et le ripolinage Ce qu'il se passe dans les médias turlupine bien plus qu'il ne faudrait nos Mamies. Pourtant ce n'est pas les Lire la suite
  • Les Mamies déboussolées de la zapette +

    Les Mamies déboussolées de la zapette Les gilets jaunes ont remplacé les feux de l'amour. On les voit sur toutes les chaînes d'infos. Pour se tenir Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

GUIDE DUCHEMIN

  • Une nouvelle équipe à la boulangerie-pâtisserie de la Tourtelle +

    Une nouvelle équipe à la boulangerie-pâtisserie de la Tourtelle Depuis le 3 juin dernier, Nicolas Bernard et son équipe vous accueillent dans la boulangerie-pâtisserie de la Tourtelle. Beaucoup de travaux ont été réalisés pour que la clientèle soit dans de bonnes dispositions. Lire la suite
  • 1

CHRONIQUES CINÉ

  • Parasite +

    Parasite Deux mondes se côtoient : celui des Riches, celui des Pauvres (les parasites). Ils ne se connaissent pas, ignorent tout l’un de l’autre. Et les parasites vont arriver à pénétrer le monde des riches. Parasite, c’est tout à la fois, une comédie, un thriller, un film d’horreur, une satire sociale. Remarquable Lire la suite
  • 1

Mèfi ! sur Facebook

TRIBUNE

  • Contre-édito du maire (avril 2019) +

    Contre-édito du maire (avril 2019) Le maire et son adjoint Giovanni-en-Provence font le point sur l'édito du mois d'avril. - T'as vu ? J'ai réussi à l'endormir l'autre rigolo de Mèfi avec ses contre-éditos bidons ! En Mars, y a rien eu ! - Faut dire, Monsieur le maire, qu'il n'y a pas que lui que vous réussissez à endormir Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Les vieux fourneaux : ils reviennent +

    Les vieux fourneaux : ils reviennent Pour notre plus grands bonheur, cette bande de mamies et papis loufoques mais terriblement rebelles, reviennent avec ce tome 5 Lire la suite
  • Into The Wild de Jon Krakauer +

    Into The Wild de Jon Krakauer Chris MacCandless est un jeune étudiant qui, au lendemain de l'obtention de son diplôme, prend la route pour trouver, à Lire la suite
  • De l'inconvénient d'être né de Cioran +

    De l'inconvénient d'être né de Cioran    Emil Cioran dit Cioran est un philosophe né en Roumanie mais qui a vécu en France dès 1937. Dès lors il Lire la suite
  • Zéro de Conduite de Michel Onfray +

    Zéro de Conduite de Michel Onfray     Michel Onfray n'est pas connu pour dire les choses avec tact. Son ton monocorde fait presque tout passer Lire la suite
  • Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson +

    Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson     Sylvain Tesson est communément présenté comme un écrivain aventurier, qui est "atteint" de cette passion extravagante de monter Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Réflexion[S]

COPIL Valtram : confirmation de l'enfumage électoral

Le 5 juillet a eu lieu le Comité de Pilotage du projet Valtram. Roland Blum, vice-président aux transports de la métropole Aix-Marseille présidait cette réunion. Elle a duré une heure. Le temps pour celles et ceux qui ont les yeux grands... Lire la suite...

Gazay à coeur menteur

Avec son édito dans l'AJJ du mois de juin, Gazay se trompe : Aubagne n’est pas "l’ile aux enfants". Comment peut-on faire confiance à un être humain qui ment de cette manière, et quels sentiments peuvent avoir les Aubagnais s’ils... Lire la suite...

Le collectif V2V inquiet pour le Valtram

Jean Pugens (sur la photo), porte parole du collectif Voie de Valdonne (V2V), et son comité donnaient une conférence de presse, ce lundi 2 juin au restaurant "Le Borsalino", pour faire le point un an après la création de l'association. Lire la suite...