La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Les résultats des élections régionales ont, malgré les sempiternelles et nauséeuses déclarations de bonnes intentions, confirmé le profond malaise, désarroi et désespérance du peuple de gauche. Les raisons de ces échecs répétés sont multiples, complexes et profondes. Les réactions des "responsables" nationaux et locaux sont apparues inadaptées, désuètes voire aveugles et inconséquentes. Oui, quelquefois, le silence est d'or.

Lire la suite : La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Le visage du despotisme

Mercredi soir, un accord a enfin été trouvé qui met fin au mouvement social qui a secoué Aubagne ces derniers jours et c’est heureux !

Mais à quel prix ! Dix-sept jours de grève, dix-sept jours sans restauration collective, sans accueil des enfants pendant les temps périscolaires, sans collecte des ordures ménagères, sans nettoyage des rues, dix-sept jours sans la moindre avancée...

Lire la suite : Le visage du despotisme

Absente

Je ne veux pas aborder ici les attaques de la nouvelle équipe municipale contre les services publics et le sort qu'elle réserve à la cuisine centrale. Mefi! donne suffisamment d'informations précieuses sur le sujet. 

Ce que je veux évoquer dans ce billet est beaucoup moins spectaculaire, mais tout aussi révélateur des gens qui dirigent notre ville.

Lire la suite : Absente

Gérard Gazay prend vraiment les Aubagnais pour des cons !

C’est au tour de Monsieur le Maire de nous donner toute l’étendue de son mépris envers les Aubagnais.

De la Ville de Paix, il ne reste que les panneaux. De la ville amie des enfants, il n'en reste… rien ! Et pourtant, il s’enorgueillit de la signature de la convention avec l’UNICEF. Bel héritage mais bien mal porté. Après le changement de la règlementation des cantines, les baisses de dotation, la fin de la mise à disposition des cars pour les écoles, le livre offert en cadeau de Noël aux élèves de maternelles a été supprimé.

Lire la suite : Gérard Gazay prend vraiment les Aubagnais pour des cons !

Souriez, vous êtes fichés !

Quelle n’a pas été la surprise (que de candides !) pour les 400 militants pacifistes, lors de la belle marche pour la Paix, de se voir photographiés, en long et en large, par des envoyés «  très spéciaux » du Maire d’Aubagne.

La surprise s’est transformée en colère quand la séance de photos s’est reproduite, lors des manifestations de protestation, devant la Mairie, contre la privatisation de la cuisine centrale.

Lire la suite : Souriez, vous êtes fichés !

Vendre la cuisine centrale : de quoi vomir !

On parle de bien vivre, de qualité de vie mais nous rendons-nous vraiment compte combien manger est essentiel dans notre vie de tous les jours ? Il y a bien sûr le plaisir des papilles, et surtout la nécessité de fournir en énergie le corps qui nous meut. Mais on sait à quel point il est nocif de mettre du gas-oil dans un moteur à essence.

C’est ce que nous faisons pourtant à longueur de temps. Je ne suis pas pour les modes, cet outil qui sert le plus souvent à faire du fric, mais avoir une alimentation saine dans nos assiettes passe bien souvent par le bio, ou l’agriculture raisonnée. On est là bien loin des logiques industrielles, de la mono culture et des assiettes qui se remplissent de pesticides.

C’est pourtant à ces logiques que répondent les grands groupes, quels qu’ils soient. A plus forte raison ceux de l’agro-alimentaire et de la restauration collective. Les 3 géants français de la restauration que sont Sodexo (19,8 milliards), Compas (20 milliards) et Elior (seulement 5,5 millards) pèsent à eux seuls plus de 40 milliards d’euro. Autant dire que le marché est florissant et permet de larges bénéfices.

Mais cela ne semble pas encore suffisant. Le 19 novembre, une dépêche AFP nous apprenait que Sodexo s’apprête à licencier massivement. « Il faut qu’on ajuste nos bases de coûts. Entre 1200 et 1500 postes seront supprimés dans le monde » a déclaré Michel Landel qui n’a touché en 2014 que 2 885 929 € pour son salaire de directeur général de l’entreprise qui s’apprête à mettre la main sur notre outil local de restauration collective.

Voilà dans quelle logique s’engage la privatisation de la cuisine centrale à Aubagne. Peut-être que le PDG d’Aubagne et son conseil d’administration visent une augmentation de salaire si les « ajustements de bases de coûts » s’avèrent faire des bénéfices à la ville d’Aubagne ?

Moi ça me donne la nausée et soyez certain qu’il y en a qui ont les mains sales.

Pierre Rodeville

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • Les gendarmes à la mairie de Cuges +

    Mèfi ! a été le seul média à faire connaitre la désastreuse conclusion du conseil de discipline convoqué à la demande du Maire et de son équipe en vue d’obtenir la révocation du directeur du service technique (DST) de la commune. Lire la suite
  • L’autre côté de l’espoir +

    L’autre côté de l’espoir ¨L’autre côté de l’espoir¨, encore un grand moment de cinéma. Khaled fuit la guerre et ses horreurs, Wikstrom sa femme alcoolique. Le premier est jeune réfugié syrien qui, arrivé en Finlande par hasard, est demandeur d’asile ; le second abandonne son métier de représentant en lingerie et achète un restaurant au Lire la suite
  • Arbres ou caméras : Gazay a choisi +

                                               Aux services techniques de la ville, il existe depuis des années un "monsieur arbres", chargé d'assurer l'entretien de ces végétaux, voire, en cas de maladie incurable, de les remplacer.  Lire la suite
  • France Insoumise organise son premier débat ce jeudi +

    Ce jeudi 23 mars, à 18h, au cercle de l'harmonie, réunion publique de la France Insoumise avec Mehdi Kemoune et Sarah Soilihi. Lire la suite
  • Aubagne vendue à la découpe +

      L'ancien foyer de vie Popineau, situé promenade Pierre Blancard, propriété de l'Association des Paralysés de France, vient d'être vendu à des promoteurs privés pour faire du logement en accession à la propriété. Lire la suite
  • 1