Un étrange parallèle

Déambulant dans les rues à moitié désertes du Centre-ville d’ Aubagne, dont la dynamisation tarde à éclore malgré les promesses électorales de l’ « Homme Nouveau », je réfléchissais aux propos d’un ami proche qui avait osé établir une comparaison entre le nouveau gouvernement polonais conservateur et nationaliste (après la victoire électorale, en octobre dernier, du parti Droit et Justice (PiS)) et la majorité municipale aubagnaise. Il mettait en avant la mise en place progressive et organisée, dans les deux cas, d’une démocratie autoritaire prenant appui notamment sur le traditionalisme, le conformisme, le clivage, la duplicité et les manœuvres politiciennes.

Lire la suite : Un étrange parallèle

PERSISTE ET NE SIGNE PAS

Je ne signerai pas l'appel « pour une grande primaire des gauches et des écologistes » publié dans le journal Libération du 11 janvier.

Pourtant, au lendemain du désastre des élections régionales et à quinze mois maintenant de l'élection présidentielle où la menace FN n'a jamais été aussi inquiétante, comment ne pas applaudir à toute initiative visant à rassembler les partisans de la justice sociale et des libertés individuelles et publiques ?

Lire la suite : PERSISTE ET NE SIGNE PAS

Le visage du despotisme

Mercredi soir, un accord a enfin été trouvé qui met fin au mouvement social qui a secoué Aubagne ces derniers jours et c’est heureux !

Mais à quel prix ! Dix-sept jours de grève, dix-sept jours sans restauration collective, sans accueil des enfants pendant les temps périscolaires, sans collecte des ordures ménagères, sans nettoyage des rues, dix-sept jours sans la moindre avancée...

Lire la suite : Le visage du despotisme

Autosatisfaction

L'autosatisfaction, méthode Coué de la droite locale, remplit en ce moment les pages de La Provence. Après la Présidente de l'Agglo, c'est au tour du Maire d'Aubagne d'intervenir pour faire croire que la ville dont il a la responsabilité bouge.

Désolé, mais si elle bouge, c'est dans le mauvais sens : ville dortoir sous la coupe de Marseille et de la Monstropole, ensevelie sous les déchets et détritus qui jonchent ses rues et l'indifférence des habitants déjà blasés des mensonges fournis, commerces déclinants.

Lire la suite : Autosatisfaction

La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Les résultats des élections régionales ont, malgré les sempiternelles et nauséeuses déclarations de bonnes intentions, confirmé le profond malaise, désarroi et désespérance du peuple de gauche. Les raisons de ces échecs répétés sont multiples, complexes et profondes. Les réactions des "responsables" nationaux et locaux sont apparues inadaptées, désuètes voire aveugles et inconséquentes. Oui, quelquefois, le silence est d'or.

Lire la suite : La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Souriez, vous êtes fichés !

Quelle n’a pas été la surprise (que de candides !) pour les 400 militants pacifistes, lors de la belle marche pour la Paix, de se voir photographiés, en long et en large, par des envoyés «  très spéciaux » du Maire d’Aubagne.

La surprise s’est transformée en colère quand la séance de photos s’est reproduite, lors des manifestations de protestation, devant la Mairie, contre la privatisation de la cuisine centrale.

Lire la suite : Souriez, vous êtes fichés !

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC déçoit, le RCA est accroché +

    Ce Samedi, l'OM de Rudi Garcia, sans Gomis, a battu Rennes 2 à 0 avec un but miraculeux de Nje et un magnifique de Thauvin, avec une défense remaniée mais toujours aussi fébrile. Pour les équipes aubagnaises les semaines se suivent et se ressemblent. L'AFC a encore déçu avec un Lire la suite
  • Mournaud fait du cinéma +

    La ville ne sait plus quoi inventer pour communiquer sur les travaux "pharaoniques" prévus en centre ville : on refait la chaussée sur 300 mètres linéaires ! Lire la suite
  • Les convictions de Giovanni +

    Schipani avec Bruno Gilles Givanni Schipani, élu "Les Républicains" au conseil municipal d'Aubagne a une caractéristique en commun avec Harkane, élue du PS à Aubagne : ils sont, tous les deux, mus par une même conviction, leur arrivisme. Lire la suite
  • Bourse du Travail : ça chauffe ! +

    Avec la brutalité et le dogmatisme qu'on lui connaît, dès les premiers mois de son élection, Gazay décidait l'expulsion des syndicats et des associations qui se trouvaient à la Bourse du Travail. Il avait commencé en supprimant le Festival d'Arts Singuliers. Puis il a poursuivi avec la tentative d'expulsion du Lire la suite
  • "Ils sont toujours présents en moi" +

      Jeudi 9 février, après une journée de travail bien dense, il fait déjà nuit... Je pars pourtant sous la pluie, avec la détermination inaltérée d'aller au Cercle de l'Harmonie. Dans ce lieu recoloré désormais par de multiples initiatives culturelles, politiques, associatives, a lieu, ce soir-là, la présentation d'un livre Lire la suite
  • Bien Vivre en Pays d'Aubagne : une association d'élus de droite ? +

    Pour "se faire mousser", Giovanni Schipani, l'élu qui rend les jeunes vieux, multiplie les louanges de toutes les personnes qu'il rencontre, comme s'il était le chef politique du clan des élus de droite du territoire. Le 15 février, avec d'autres élus, il a été reçu par une "nouvelle" association "Bien Lire la suite
  • Duchemin trace son chemin +

    Duchemin trace son chemin Auguste Duchemin arpente les lieux de restauration de notre territoire depuis 6 mois maintenant.  Le plaisir des papilles a été le plus souvent au rendez-vous. Les commentaires des lecteurs furent divers, jusqu'à nous accuser de vendre notre âme au Diable car nous "vendions" de la pub. Il n'en a jamais été Lire la suite
  • 1