Un étrange parallèle

Déambulant dans les rues à moitié désertes du Centre-ville d’ Aubagne, dont la dynamisation tarde à éclore malgré les promesses électorales de l’ « Homme Nouveau », je réfléchissais aux propos d’un ami proche qui avait osé établir une comparaison entre le nouveau gouvernement polonais conservateur et nationaliste (après la victoire électorale, en octobre dernier, du parti Droit et Justice (PiS)) et la majorité municipale aubagnaise. Il mettait en avant la mise en place progressive et organisée, dans les deux cas, d’une démocratie autoritaire prenant appui notamment sur le traditionalisme, le conformisme, le clivage, la duplicité et les manœuvres politiciennes.

Lire la suite : Un étrange parallèle

PERSISTE ET NE SIGNE PAS

Je ne signerai pas l'appel « pour une grande primaire des gauches et des écologistes » publié dans le journal Libération du 11 janvier.

Pourtant, au lendemain du désastre des élections régionales et à quinze mois maintenant de l'élection présidentielle où la menace FN n'a jamais été aussi inquiétante, comment ne pas applaudir à toute initiative visant à rassembler les partisans de la justice sociale et des libertés individuelles et publiques ?

Lire la suite : PERSISTE ET NE SIGNE PAS

Le visage du despotisme

Mercredi soir, un accord a enfin été trouvé qui met fin au mouvement social qui a secoué Aubagne ces derniers jours et c’est heureux !

Mais à quel prix ! Dix-sept jours de grève, dix-sept jours sans restauration collective, sans accueil des enfants pendant les temps périscolaires, sans collecte des ordures ménagères, sans nettoyage des rues, dix-sept jours sans la moindre avancée...

Lire la suite : Le visage du despotisme

Autosatisfaction

L'autosatisfaction, méthode Coué de la droite locale, remplit en ce moment les pages de La Provence. Après la Présidente de l'Agglo, c'est au tour du Maire d'Aubagne d'intervenir pour faire croire que la ville dont il a la responsabilité bouge.

Désolé, mais si elle bouge, c'est dans le mauvais sens : ville dortoir sous la coupe de Marseille et de la Monstropole, ensevelie sous les déchets et détritus qui jonchent ses rues et l'indifférence des habitants déjà blasés des mensonges fournis, commerces déclinants.

Lire la suite : Autosatisfaction

La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Les résultats des élections régionales ont, malgré les sempiternelles et nauséeuses déclarations de bonnes intentions, confirmé le profond malaise, désarroi et désespérance du peuple de gauche. Les raisons de ces échecs répétés sont multiples, complexes et profondes. Les réactions des "responsables" nationaux et locaux sont apparues inadaptées, désuètes voire aveugles et inconséquentes. Oui, quelquefois, le silence est d'or.

Lire la suite : La trêve des confiseurs aura une saveur rance

Souriez, vous êtes fichés !

Quelle n’a pas été la surprise (que de candides !) pour les 400 militants pacifistes, lors de la belle marche pour la Paix, de se voir photographiés, en long et en large, par des envoyés «  très spéciaux » du Maire d’Aubagne.

La surprise s’est transformée en colère quand la séance de photos s’est reproduite, lors des manifestations de protestation, devant la Mairie, contre la privatisation de la cuisine centrale.

Lire la suite : Souriez, vous êtes fichés !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Articles récents

  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière de l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même, irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • Des vœux mais pas pour tous les Aubagnais +

    Qui l'eût cru ? de mémoire d'Aubagnais jamais une telle atteinte à la liberté n'avait existé. Mais Gazay l'a fait : fermer la porte de l'Espace des Libertés aux Aubagnais venus lui dire qu'ils n'étaient pas d'accord avec lui. Lire la suite
  • Que veut-on nous cacher ? +

    Depuis Edmond Garcin, la ville d'Aubagne a toujours mis à disposition de toutes les Aubagnaises et de tous les Aubagnais les comptes rendus intégraux des débats aux réunions du conseil municipal. Ce n'est plus le cas depuis mars 2016. Lire la suite
  • Le Borsalino ! +

    Le Borsalino ! Le Borsalino est un chapeau de luxe en feutre, signe des plus grands mafieux aux histoires sombres ayant fait les beaux jours de la prohibition durant les années 30. Il a donné son nom à un film réunissant deux stars du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Tiré du Lire la suite
  • 1