Contre-édito du Maire (Janvier 2018)


contre edito 01 18

Belle et scintillante année 2018

Nous, Gazay 1er, avons choisi une image aérienne, d'en haut, du ciel quoi, de notre époustouflante Tour qui donne l'heure pour adresser nos voeux aux Aubagnaise et aux Aubagnais.

Avec cette nouvelle perspective - oui t'as vu, ça veut dire que je prends de la hauteur - nous prenons la "hauteur nécessaire" (je précise pour les bouseux qui payent pas l'ISF) pour mieux estimer le pédiluve parcouru et les étapes qui restent à franchir pour que je sois réélu. Parce que la liberté, quand j'empêche le camion des Insoumis de s'installer dans Aubagne ou quand je refuse d'écouter des habitants mécontents sous prétexte qu'ils sont engagés politiquement, ben je m'en tamponne. Parce que l'égalité, quand je prends des mesures fiscales qui avantagent les plus aisés et tapent encore sur les soit-disant peuchères, ben je m'en contrefiche. Et la fraternité, n'en parlons pas : la MJC fermée, les associations qui viennent en aide aux plus démunis menacées de délocalisation, etc.

Je suis donc fier de pouvoir affirmer que malgré le poids contraignant de la dette qui a d'ailleurs pris quelques kilos depuis 2014, malgré le désengagement Ô surprise de l'Etat, près de 112% des engagements pris ont été tenus fin 2017.

Par la majorité des élus et pour l'ensemble des services de la Ville, sauf ceux que je vire, relever cette première partie du défi a été d'autant plus remarquable qu'il a fallu mettre en œuvre en très peu de temps une série de réformes et de modifications dans un contexte nouveau, celui d'une Métropole que l'on nous a imposée. Oui plus c'est gros, plus ça passe. No Pasaran ! Ni Gaudin ni Barthé ! Viva la revolucion (version Macron) !

La plupart (j'aime bien ce mot, ça m'évite de chiffrer) des grands chantiers sont désormais engagés ou planifiés. Un tel pour la Saint-Glinglin, l'autre pour la semaine des 4 jeudis et bien d'autres prévus pour les calendes grecques ! Tout est détaillé (ou pas) sur le site internet de la ville. 

C'est dans cette perspective d'une commune à nouveau rayonnante et occupant pleinement sa place de 5ème ville du département (ouf on évite la place du couillon), que j'adresse à tout le monde en mon nom personnel et au nom des élus du Conseil municipal, tous mes voeux de santé, de joie et de bonheur en cette nouvelle année. Bon courage !

Belle et scintillante année 2018 à tous !

Camille Alexandre

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Gazay rate sa cérémonie de voeux +

    Le vendredi 19 janvier, à l'Espace des Libertés, le maire d'Aubagne avait invité la population aubagnaise à le rejoindre à l'occasion de "sa" cérémonie des vœux. Lire la suite
  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • 1