Contre-édito du Maire (novembre 2017)


contre edito 11 17

Cultures à l'imparfait

A Aubagne (...), le maux Cultures s'emploit à l'imparfait.

Aprais le triomphe litéraire de la première et géniale éddition de la Dictet exceptionnel de Marcel Pagnol, avec ses pièges ortografiques brillamment posés par le généreux Nicolas Pagnol et l'ineffable Daniel Picouly, les amateurs de mots vont être comblés en ce moi de novembre hallucinant. L'un des grands défenseur de la glorieuse langue franssaise, Bernard Pivot le prolixe, nous propose d'aller l'écouté au magnifique Comoedia et de partager avec lui la même stupéfiante pacion - dévorante chez certains - puisqu'il nous dira commen "les mots l'ont mangé". 

Quelques prodijieux jours plus tard, ce sera au tour des fabuleux lauréas du Concours de Nouvels Marcel Pagnol 2017 d'être mis à l'honneur. Le plus jeune des sympathiques participants qui se sont essayer au dur exercice de la prause sur thème imposé n'a pas 18 ans et le plus ancien est né en 1938, ce qui constitue pour moi une incroyable surprise, convaincu que j'étais qu'à 80 balaies, on se bavait dessus et qu'à 18 ans, on étaient tout juste bon à se laissé embrigader par la FAGE, l'UNEF et la Confédération étudiante pour descendre dans la rue.

Avec Grains de Sel, ce sont des milliers, non des vague de millions de jeunes de nos territoires qui déferleront avec leurs familles enthousiastes dans la plus grande librérie éfémère de la région, dédiée à la parole des enfants tout mimis où l'on joue aussi bien avec les mots poétics qu'avec les images enchanteresses. L'un des plus grands illustrateurs de notre époque, Laurent Corvaisier, maître de la couleur par excellence, chevalier de l'argile depuis toujours, protecteur des encres bleues, y fera une incursion remarquée (je suis devin), pour mieux nous emmener vers le spectaculaire centre d'Art les Pénitents très très noirs où il expose pour la première fois une centaine d’œuvres, peintures, sérigraphies, mais aussi sculptures et céramiques peintes à l'encre de Chinne post-Mao.

D'autres époustouflantes surprises, que je vous laisse découvrir dans ce numéro haletant, attendent les jolies Aubaniaises et les charmants Aubaniais. Ce sont un peu nos "dix-huit desserts" culturels avant les grandes fêtes de fin d'année. Régalé-vous !

Une pensée pour "Aubagne-en-Provence" qui n'aura pas eu droit de cité dans cet édito alors que dès la première ligne il aurait eu toute sa place.

Camiye Alec-cendre

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Nouvelle mobilisation pour l'Hôpital public d'Aubagne +

    La ville d'Aubagne organise le lundi 4 décembre des "Assises de la Santé". Le Collectif de Défense de l'Hôpital appelle toutes celles et tous ceux qui refusent la fermeture du service de réanimation de l'hôpital d'Aubagne à se mobiliser. Le Collectif donne rendez vous à 18 heures devant l'Espace des Libertés. Lire la suite
  • La santé en débat +

    A Aubagne, l'Agence Régionale de Santé a annoncé la fermeture du service de réanimation de l'hôpital public. Le projet de loi des finances de la sécurité sociale 2018 prévoit des mesures drastiques de réduction des "coûts" de santé. Les communistes nous invitent à en débattre. Lire la suite
  • 19 novembre : élections au Chili +

    Ce dimanche, des élections générales, présidentielle, législatives et des conseillers régionaux, ont eu lieu au Chili. Lire la suite
  • Une Aubagnaise et un Aubagnais à la conférence nationale de La France Insoumise +

    Ce week-end, de samedi 25 novembre à 13 heures jusqu'à dimanche 26 à 13 heures, plus de 1500 insoumis sont attendus à Clermont-Ferrand pour la clôture de la convention nationale de La France Insoumise. Une Aubagnaise et un Aubagnais y seront. Lire la suite
  • Jalouse +

    Jalouse Jalouse, c’est l’histoire d’une professeure de lettres qui, en permanence au bord de la dépression, est atteinte d’une jalousie maladive. Jalouse de la beauté de sa fille, jalouse du bonheur de ses voisins, de la réussite familiale de sa meilleure amie, jalouse de la jeunesse d’une de ses collègues de Lire la suite
  • Les chiffres de la gratuité +

      Alors que certains réfléchissent à améliorer la fréquentation des transports en commun, alors que le concept de gratuité prend une ampleur nationale et internationale, le Pays d'Aubagne et de l'Etoile semble détenir une partie des solutions possibles pour cela. L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) nous propose son regard sur Lire la suite
  • Font de Mai : le sucre d'orge de Gaudin à Barthélémy ? +

    Architectes avec plans et esquisses des futurs (?) travaux à La Font de Mai, pour un montant de 2,5 M€ avec salle de conférence de 300 places, 2 appartements pour résidence d’artistes, théâtre de verdure, bergerie, font rêver Barthélémy. Lire la suite
  • 1