Migrants : où les mettre ?


La dispersion des migrants de Calais dans les communes, au gré des décisions gouvernementales, aurait pu se passer positivement si un débat public avait été mis en œuvre afin que chacun puisse exprimer sa volonté d'accueil, ce qui aurait permis de répartir ces migrants selon les volontés de la population.

Nul doute que l'acceptation aurait été différente.
Ainsi, à Aubagne, au vu de la mobilisation de la population pour envoyer nourriture et vêtements aux réfugiés installés dans un camp à Vintimille, on aurait pu penser que nous aurions , nous aussi, été favorables à la venue d'une quarantaine de migrants comme ce fut le cas à La Ciotat.

Où les mettre ?
L'ancien foyer Popineau, avenue Pierre Blancard, s'il n'est plus adapté pour recevoir des personnes handicapées, serait cependant encore aux normes pour recevoir temporairement des migrants; nous pourrions aussi y envisager un lieu d'accueil pour SDF et même aménager une partie en auberge de jeunesse, auberge qui a disparu de notre ville depuis les années 1960 (elle était alors au quartier du Général).
Enfin, à déplacer les associations caritatives hors du champ d'inondation de l'Huveaune, on pourrait y regrouper, autour d'un vestiaire commun, Restos du Cœur, Secours Populaire, Secours Catholique, Croix-Rouge ainsi que la Maison des Solidarités.

En attendant, ceux qui ont une disponibilité pourraient, comme le propose l'association Welcome, héberger à leur domicile pour une période d'un mois à 6 semaines, une personne réfugiée!
   
 Jean Reynaud

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a rencontré l'Agence Régionale de Santé +

    Mercredi 21 juin, l'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a été reçue par l'Agence Régionale de Santé. Les organisations syndicales ressortent de cet entretien très amères, mais déterminées à ne rien lâcher. Nous avons décidé de vous faire connaitre l'intégralité de leur réaction que vous pouvez lire ci-dessous. Lire la suite
  • Crèche à Aubagne : c'est la Sodexo qui va gérer +

    Tout le monde se souvient que dans la mandature précédente, l'équipe Fontaine avait lancé un projet de "Cantou partagé", c'est à dire une résidence intergénérationnelle dont quelques places réservées aux malades atteints de la maladie d'Alzheimer, une crèche et des espaces communs. Lire la suite
  • Mèfi : changement de stratégie de Gazay et de son équipe +

    Dans le paysage médiatique aubagnais, Mèfi (avec un accent grave !) est devenu incontournable. Pas seulement grâce au nombre de ses lecteurs qui ne cesse de grandir de mois en mois, mais aussi parce qu'on y trouve les informations que tout le monde cherche. Lire la suite
  • AJJ / AGG de juin confirme les informations de Mèfi +

    Nous avons déjà eu l'occasion de montrer et démontrer comment depuis maintenant plus de deux ans, AJJ/AGG, le magazine mensuel de la propagande municipale, tentait, à chaque parution, de répondre aux informations de Mèfi, sans jamais le nommer. Lire la suite
  • Eau des Collines : danger ! +

    Notre dernier article concernant notamment la gestion du personnel de cette société (publique ?) faisait part de plusieurs licenciements (6) survenus dans une période récente. Lire la suite
  • Ce qui nous lie +

    Ce qui nous lie Trois frères et sœurs se retrouvent, à la mort de leur père, dans leur propriété vinicole, au cœur de la Bourgogne.  Ce qui nous lie, c’est la vie simple et compliquée d’une famille qui se rassemble, qui s’aime et qui est confrontée aux difficultés de l’existence. Film tourné sur quatre Lire la suite
  • ZAC des Vigneaux à Cuges : Destrost et sa majorité persistent et signent +

    La cheffe du gouvernement britannique Thérésa May  a déclaré après avoir provoqué des élections catastrophiques pour son parti : « je vous ai mis dans le pétrin, mais je vais vous en sortir ». Pour Bernard Destrost  et sa majorité, ça devient : « je vous ai mis dans le pétrin, et je ne suis pas Lire la suite
  • 1