Le bon sens populaire et le Chrono Bus


marsiglia

Le bon sens populaire se nourrit de dictons, dit-on. « Qui paie Odette s'enrichit », « A bon armateur chalut »... Et bien d'autres encore.

Rassurez vous, ce n'est pas de moi, mais ce sont les paroles d'une chanson « les proverbes nous emmerdent » d'Allain Leprest, chanteur que j'adore (court moment culturel, on a les références que l'on peut). Alors, que penser du cultissime proverbe : « gouverner c'est prévoir ». Pourquoi me direz-vous cette introduction ?

C'est que dernièrement, ma circulation autoroutière a été entravée par la réfection de la chaussée entre le pont de la Planque et le pont de Lamagnon (route de Gémenos). Certes cette voie nécessitait quelque attention, si peu. Mais !!

Eh oui, il y a un mais, des questions sans réponses de ma part sont venues me perturber. C'est pour cette raison, que je sollicite votre avis.

Nous savons (de Marseille) qu'elle sera utilisée par le futur Chronos Bus, prévu il me semble pour le début des années 2020. Fallait-il donc dépenser l'argent des contribuables pour faire ces travaux ?

Deux hypothèses en relation avec notre proverbe :

  • On peut nous rétorquer que la rénovation intègre le futur projet, et que cela est donc de l'anticipation programmée. Et alors là, chapeau messieurs. J'avoue que je n'y crois pas trop.
  • On peut imaginer que rien n'a été prévu dans ce sens, et que nos gestionnaires sont un peu justes.

Y-a-t-il d'autres possibilités ? C'est là que votre avis m'intéresse.

Car, cela pose la question de la réalité du Chronos Bus. Ces travaux ne pouvaient-ils pas être intégrés à la réalisation du Chronos Bus ? Donc prévoir toutes les infrastructures qui vont avec (nous l’espérons), telles que les cheminements piétonniers, les pistes cyclables, etc.

Le Chronos Bus n'est il pas une fois de plus de l'enfumage qui hélas a des conséquences importantes sur la desserte nécessaire de la zone des Paluds ?

Rappelons que la finalité du tramway, outre la rénovation du centre ville, était de favoriser l'échange de déplacements alternatifs entre ce centre ville et la zone industrielle. Cette réalisation avait une réelle vision pour l'avenir.

Bon sens, mais c'est bien sûr (pour les plus vieux d'entre nous) !

Maurice Marsiglia

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • Les gendarmes à la mairie de Cuges +

    Mèfi ! a été le seul média à faire connaitre la désastreuse conclusion du conseil de discipline convoqué à la demande du Maire et de son équipe en vue d’obtenir la révocation du directeur du service technique (DST) de la commune. Lire la suite
  • L’autre côté de l’espoir +

    L’autre côté de l’espoir ¨L’autre côté de l’espoir¨, encore un grand moment de cinéma. Khaled fuit la guerre et ses horreurs, Wikstrom sa femme alcoolique. Le premier est jeune réfugié syrien qui, arrivé en Finlande par hasard, est demandeur d’asile ; le second abandonne son métier de représentant en lingerie et achète un restaurant au Lire la suite
  • Arbres ou caméras : Gazay a choisi +

                                               Aux services techniques de la ville, il existe depuis des années un "monsieur arbres", chargé d'assurer l'entretien de ces végétaux, voire, en cas de maladie incurable, de les remplacer.  Lire la suite
  • France Insoumise organise son premier débat ce jeudi +

    Ce jeudi 23 mars, à 18h, au cercle de l'harmonie, réunion publique de la France Insoumise avec Mehdi Kemoune et Sarah Soilihi. Lire la suite
  • Aubagne vendue à la découpe +

      L'ancien foyer de vie Popineau, situé promenade Pierre Blancard, propriété de l'Association des Paralysés de France, vient d'être vendu à des promoteurs privés pour faire du logement en accession à la propriété. Lire la suite
  • 1