Grand Prix cycliste de La Marseillaise dit "L'Aubagnaise"


Cette course ne vit que par la présence de centaines de bénévoles (du directeur de course au plus anonyme des organisateurs) : ici, l'équipe de "signaleurs" de François Fiore dans le secteur de Fuveau. Les signaleurs, ce sont ceux qui assurent la sécurité de l'épreuve dans tous les carrefours, du plus petit au plus grand.

Ce dimanche 28 janvier, le Grand Prix de La Marseillaise avait lieu, départ du "Bateau bleu", arrivée devant le stade vélodrome, en passant par les Thermes, le Petit Galibier, l'Espigoulier, le col de l'Ange, la montée des Bastides, Bellefille, la route des Crêtes et la Gineste. Une vraie course d'ici. C'est la première course de la saison cycliste en France. C'est aussi l'événement sportif professionnel le plus aubagnais de France. L'organisateur est un Aubagnais, le directeur de course aussi.

Le Grand Prix Cycliste de La Marseillaise a pendant de très longues années été accueilli à Aubagne : départ, arrivée, repas des organisateurs, hôtels mobilisés. Toutes les formes ont été utilisées. Aujourd'hui, Gazay préfère investir plusieurs centaines de milliers d'euros pour le Tour du quotidien La Provence. Allez donc savoir pourquoi.

Un magnifique ciel bleu et un beau soleil d'hiver ont accompagné les coureurs tout le long du parcours.

Quasiment dès le départ, cinq hommes creusent un bel écart sur le peloton : Siskevicius, De Bondt, Ruyters, Dernies et Vermeulen.

A Gréasque, ils ont déjà 5 mn d'avance. Au Petit Galibier, Dernies passe en tête. Le peloton passe avec 5'15" de retard. Dans l'Espigoulier, c'est Ruyters qui franchit le sommet en vainqueur. Vermeulen a été décroché, le peloton est à 4'40". De Bondt crève et perd du terrain dans la descente.

Au sommet des Bastides, les favoris sont revenus à 3'50" des trois coureurs de tête (Siskevicius, Ruyters et Dernies), 2'45" au premier passage à Cassis, 1'45" au Pas de Bellefille.

Les hommes de tête sont repris sur la route des Crêtes. La route des Crêtes qui fait de gros dégats à l'arrière de la course, le peloton éclate.

Au sommet, Calmejane passe en tête devant Geniez et Gallopin. Dans la descente, Madouas, Bardet, Herrada, Di Grégorio, Martin et Eiking sont à moins de 20". Descente vers Cassis à plus de 25% avant d'attaquer la Gineste. Le groupe Bardet retrouve le groupe Calmejane.

Dans la Gineste, Bardet, Gallopin et Eiking tentent de s'échapper. Calmejane essaie de revenir. Neuf coureurs dans la descente vers Marseille.

Alexandre Geniez (AG2R) remporte le 40ème Grand Prix de La Marseillaise au sprint devant Eiking (Wanty) et Calmejane (direct Energie). Il a fallu la photo-finish pour les départager. Di Grégorio (encore un Aubagnais) fait 6, Bardet 8 et Gallopin 9.

Dumoulin sort vainqueur du sprint du peloton à la 10ème place. Que des grands champions à l'arrivée ! C'était encore un très belle course ... sans les Sky et leur "Ventoline" !

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • Place aux compagnies... et autres actions culturelles authentiques +

    Six cents compagnies de théâtre sont recensées par l'Arcade (L'agence des arts du spectacle en région paca) qui toutes, avec des niveaux de reconnaissance différents, recherchent des moyens de production (subvention, coproduction, auto-production partenariat...) afin de faire démarrer leurs projets de création. Très peu aujourd'hui parviennent à obtenir les moyens Lire la suite
  • Conseil de territoire : merci Madame Barthélémy +

      Conseil de territoire lundi 14 mai. A la fin de chaque conseil, on se dit que l’on a touché le fond… Eh bien non ! A se demander ce que nous réservera le prochain conseil. Lire la suite
  • 1