La Marseillaise a besoin de vous !


gp marseillaise2017 1

Avec le mondial à pétanque, le Grand Prix Cycliste La Marseillaise est la deuxième initiative sportive de caractère international organisée par le journal La Marseillaise. Cette épreuve cycliste aura lieu cette année le dimanche 29 janvier, elle fera l'ouverture de la saison cycliste en France.

Le départ aura lieu sur le parvis du Conseil départemental et l'arrivée sur le boulevard Michelet, face au stade Vélodrome. Cette année, plus que jamais, les autorités préfectorales imposent des mesures de sécurité considérables.

Il y a besoin d'au moins 250 bénévoles pour assurer la protection de la course à chaque carrefour recensé par la gendarmerie et la police. C'est énorme ! Pourtant, avec ce que vit le journal aujourd'hui, il est hors de question de renoncer. Nous devons trouver et nous allons trouver les moyens de faire face à ces nouvelles nécessaires exigences.

Un appel citoyen et militant est lancé à tous (et Mèfi s'en fait l'écho), pour venir aider les organisateurs de cet évènement. Votre engagement, c'est à la fois un soutien à la pluralité de la presse et un moment agréable à vivre, voir une course cycliste professionnelle de l'intérieur.

Vous pouvez faire connaître votre réponse en téléphonant soit au directeur de l'organisation (Rolland Villalonga 04 91 57 75 08), soit au directeur de curse (Alain Bernardi 06 09 32 38 84) ou en envoyant votre bulletin de participation au Journal La Marseillaise, 17 cours Honoré d'Estienne d'Orves, 13001 Marseille (en indiquant vos nom et prénom, votre adresse, votre date et lieu de naissance, votre numéro de permis de conduire, sa date et le département de délivrance, votre numéro de téléphone et/ou votre adresse mail).

Merci d'avance.

La direction de course

 

gp marseillaise2017 2gp marseillaise2017 2 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1