Difficile pour l'AFC


Pas de handball, ni de rugby cette semaine, il faudra attendre deux semaines pour voir toutes nos équipes dans leurs championnats respectifs.

Football CFA2

L'AFC commence à inquiéter ses entraîneurs et ses dirigeants. Pas encore la crise, mais beaucoup d'énervement à tous les étages. Aubagne recevait Fabrègues au stade De Lattre. Après 6 minutes de jeu, le patron de l'attaque, Fabrice Apruzesse, claquage au mollet, devait quitter le terrain.

Les rouges ont dominé les violines et or en défense d'abord pendant toute la 1ère mi-temps, puis dans tous les compartiments du jeu pendant la seconde. Des imprécisions dans les passes, quasiment tous les duels perdus, les hommes de Galli / Camizuli se sont pris les pieds dans le tapis tout au long de cette partie. Pourtant les visiteurs, à priori, ne constituaient pas un grand danger.

A la 49ème minute, Kassa, après une faute du portier aubagnais, marquait le but qui sera le but de la victoire. La réaction des locaux brouillonne et sans qualité technique n'a pas suffi à inverser le résultat. L'AFC est maintenant à 9 points de Grasse. Si on veut être à la hauteur des ambitions affichées en début de saison, il y aura besoin de plus de combativité mais surtout de plus de qualité footballistique, individuellement et collectivement.

Volley  N2F et N3M

L'équipe féminine de Nationale 2 était accueillie à Cannes au Palais des Victoires. On espérait une victoire des Aubagnaises contre l'équipe dernière du groupe. On y a cru le temps d'un set gagné 23-25. Mais les trois sets suivants faisaient s'envoler l'espoir. Tous perdus (25-17; 27-25; 26-24). Beaucoup de courage, de combativité et d'abnégation, mais des placements hasardeux, des services qui manquent de puissance et de précision, une entente collective qui laisse à désirer ne laissent pas la place à une victoire possible. L'équipe aubagnaise avec une seule victoire sur 6 rencontres, occupe maintenant une solide dernière place à 3 points de Cannes et à ... 15 des premiers du groupe.

Après la défaite de la semaine passée, les garçons avaient à coeur de démontrer qu'il ne s'agissait que d'un simple accident. Il y ont réussi en battant Agde 3 sets à 1 (25-20; 20-25; 25-16; 25-17). Les joueurs de Gulhem Delofeu n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires, bien maladroits, il est vrai, en attaque comme en défense. L'entraîneur aubagnais ne semblait pourtant pas totalement satisfait de tous ses joueurs. Il y a de l'orage dans l'air. Mais pour l'instant, Aubagne occupe brillamment la 1ère place de son groupe.

Roller Hockey élite

Aubagne encore battu à Epernay 6 à 2. Magnifique match d'Epernay, les visiteurs n'ont rien pu faire. Cette équipe aubagnaise est la seule qui évolue au plus haut niveau de la hiérarchie de son sport. La catégorie "Elite" correspond à la "Ligue 1" en football. Mais comparaison n'est pas raison, et nous craignons que la fin de la saison corresponde à la fin du séjour dans cette catégorie pour les joueurs aubagnais.

Dans tous les cas, au tiers du championnat, ils occupent la dernière place avec 0 point et uniquement des défaites.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu +

    Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 Lire la suite
  • Conseil de territoire inutile: la preuve ! +

    Depuis le 1er janvier 2016, le gouvernement Hollande/Valls avec l'accord du maire de Marseille, a supprimé  6 communautés d'agglomération du département des Bouches du Rhône (ici, la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile) pour créer une "monstropole", de 92 communes, 3173 km² et 1,83 millions d'habitants. Lire la suite
  • Les femmes et le philosophe +

    Cette semaine, Raphaël Enthoven, philosophe de son état, et accessoirement chroniqueur tous les matins sur Europe 1 dans la matinale, a abordé le "phénomène" du manspreading. Pour rappel, il s'agit de l'action d'écarter ses jambes dans les transports en commun de sorte que l'on occupe plus que son propre siège Lire la suite
  • L'intersyndicale et les élus d'opposition +

    Les élus du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologiste » ont rencontré l’intersyndicale de l’hôpital vendredi soir. L’échange a permis de revenir sur la déclaration éloquente et étayée de l’intersyndicale après son rendez-vous avec l’ARS (voir notre article). Ils et elles en retiennent le mépris, on les comprend ! La discussion a Lire la suite
  • Du théâtre avant toute chose +

    Depuis 2009, l'atelier théâtre Zone&Cie explore les multiples facettes du théâtre contemporain en s'attaquant chaque année à une oeuvre exigeante de ce répertoire avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. On se souvient entre autres du travail original et inventif que la troupe et son metteur en scène ont réalisé par le passé sur "Jardinage humain" Lire la suite
  • Témoignage d'un salarié de la SPL "L'eau des Collines" +

    Après notre article sur les nouvelles plaques pour "L'eau des Collines", nous avons reçu ce témoignage d'un salarié qui vient de quitter cette Société Publique Locale qui n'a plus de "publique" que le nom.  Lire la suite
  • Centre ville : tout ça pour ça ? +

    En novembre 2016, dans un grand show à l'Espace des Libertés, devant un parterre choisi de 400 personnes, le maire d'Aubagne expliquait que "l'année 2017 allait être une année de grands travaux... que le centre ville serait bouleversé pour enchanter le monde... qu'Aix et Cassis nous envieraient...". Lire la suite
  • 1