Les résultats sportifs du week-end


Premier match de l'OM sous l'ère du milliardaire Frank McCourt et après l'arrivée de Rudi Garcia, contre le PSG des milliardaires quataris. Cela ne pouvait pas être plus difficile. Archi-dominés, les Marseillais n'ont pas été ridicules et ont obtenu un match nul presque historique. Personne ne regrettera Margarita Louis-Dreyfus qui n'a pas su gérer le club, pas plus que Franck Passi qui n'a donné ni souffle, ni style de jeu à l'équipe.

Pour les équipes aubagnaises, un carton quasiment plein de défaites, heureusement l'équipe de volley masculine a sauvé l'honneur.

Football Coupe de France

C'est terminé pour l'AFC, l'aventure Coupe de France s'achève. L'équipe n'affrontera pas comme en janvier 2014, une équipe professionnelle. Ce temps là est révolu. Les Aubagnais recevaient le FC Hyères, une équipe classée une division au-dessus. La leçon fut totale. Les hommes du duo Galli-Camizuli furent dominés dans tous les compartiments du jeu et pendant toute la rencontre, sauf en tout début de partie. Trois buts marqués par les visiteurs (40ème, 41ème et 87ème) ne laissaient aucune chance aux locaux.

Pour Hyères, il y avait une qualité technique supérieure mais surtout beaucoup d'envie, d'abnégation, de construction collective. Tout cela était totalement absent chez leurs adversaires. L'AFC a pris une "leçon de Coupe de France".

Au travail maintenant pour se rattraper en championnat. Aucune excuse ne pourra, alors, être admise.

Volley N2F et N3M

C'est vraiment trop dur pour les filles en N2, elles n'y arrivent pas. Encore battues 3 sets à 1 (25-15; 25-19; 20-25; 25-12) par Aix-Venelles, une équipe pourtant de milieu de tableau. Antoine Aleman a du travail sur la planche s'il veut éviter que l'accession en N2 ne soit qu'une "simple visite".

L'équipe masculine, elle, domine son groupe en N3. Une victoire nette en 3 sets (25-17; 28-26; 25-22). Une domination totale, les services sont parfaits, de bons placements. Le manque de qualité de leur adversaire, Mougins, a fait le reste.

Tout est loin d'être impeccable, notamment sur la durée, mais l'impression visuelle est excellente.

Handball N3M

Très difficile pour notre petit dernier, ils ont été battus 37 à 26 sur le terrain de Marignane. Il va falloir beaucoup s'accrocher pour rester à ce niveau. Pour l'instant, avec une victoire et quatre défaites, l'équipe occupe l'avant-dernière place du classement de la poule 8 avec 7 points.

Roller Hockey élite

Cette saison encore, les Jokers ne sont pas au niveau de l'élite. A domicile, ils se sont inclinés 3 à 7 devant Paris qui, pourtant, n'a pas fait un match exceptionnel. Le maintien au sommet du roller hockey va être, encore, très difficile. Nous avons le sentiment qu'à part quelques supporters inconditionnels, plus personne n'y croit.

Rugby fédérale 3

Troisième défaite, sur cinq rencontres, pour le Rugby Club Aubagnais. Les visiteurs, Cavaillon, se sont imposés 28 à 30. Les Aubagnais ont pris le point du bonus.

Beaucoup d'absents dans l'équipe aubagnaise qui ont sans doute manqué. Mais l'équipe n'arrive pas à élever son niveau de jeu. Trop d'approximations dans les passes, des mêlées pas suffisamment offensives, des courses qui manquent de conviction et une défense à "trous".

Aubagne se retrouve 6ème à 4 points du 4ème (qui ont un match de moins) et à 13 points du premier. Rien encore de dramatique, si ce n'est l'esprit qui n'y est pas. N'oublions pas que l'ambition affichée par les nouveaux dirigeants, c'est le titre de champion de France comme pour la saison 2013-2014.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu +

    Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 Lire la suite
  • Conseil de territoire inutile: la preuve ! +

    Depuis le 1er janvier 2016, le gouvernement Hollande/Valls avec l'accord du maire de Marseille, a supprimé  6 communautés d'agglomération du département des Bouches du Rhône (ici, la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile) pour créer une "monstropole", de 92 communes, 3173 km² et 1,83 millions d'habitants. Lire la suite
  • Les femmes et le philosophe +

    Cette semaine, Raphaël Enthoven, philosophe de son état, et accessoirement chroniqueur tous les matins sur Europe 1 dans la matinale, a abordé le "phénomène" du manspreading. Pour rappel, il s'agit de l'action d'écarter ses jambes dans les transports en commun de sorte que l'on occupe plus que son propre siège Lire la suite
  • L'intersyndicale et les élus d'opposition +

    Les élus du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologiste » ont rencontré l’intersyndicale de l’hôpital vendredi soir. L’échange a permis de revenir sur la déclaration éloquente et étayée de l’intersyndicale après son rendez-vous avec l’ARS (voir notre article). Ils et elles en retiennent le mépris, on les comprend ! La discussion a Lire la suite
  • Du théâtre avant toute chose +

    Depuis 2009, l'atelier théâtre Zone&Cie explore les multiples facettes du théâtre contemporain en s'attaquant chaque année à une oeuvre exigeante de ce répertoire avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. On se souvient entre autres du travail original et inventif que la troupe et son metteur en scène ont réalisé par le passé sur "Jardinage humain" Lire la suite
  • Témoignage d'un salarié de la SPL "L'eau des Collines" +

    Après notre article sur les nouvelles plaques pour "L'eau des Collines", nous avons reçu ce témoignage d'un salarié qui vient de quitter cette Société Publique Locale qui n'a plus de "publique" que le nom.  Lire la suite
  • Centre ville : tout ça pour ça ? +

    En novembre 2016, dans un grand show à l'Espace des Libertés, devant un parterre choisi de 400 personnes, le maire d'Aubagne expliquait que "l'année 2017 allait être une année de grands travaux... que le centre ville serait bouleversé pour enchanter le monde... qu'Aix et Cassis nous envieraient...". Lire la suite
  • 1