Pas facile pour les équipes aubagnaises


Ce dimanche 16 octobre, Peter Sagan, impérial, clôturait la saison cycliste en conservant son titre de champion  du monde à Doha au Quatar, sur un circuit de 257,5 km où tout s'est joué sur un coup de vent, une bordure et un sprint dans les 150 derniers mètres.

Ce même dimanche, en attendant l'Amérique, l'OM, au stade vélodrome, infligeait une cinglante défaite au FC de Metz sur le score sans appel de 1 à 0 ( et un pénalty non sifflé pour Metz ). Il est vrai que Metz est dans le TOP 3 des meilleures équipes du football mondial. Mais, comme le disaient, après le match, l'entraîneur et les joueurs ; "L'essentiel, c'était de prendre les 3 points" et "on va prendre les matchs les uns après les autres". Dommage, s'ils les prenaient tous à la fois, cela nous éviterait de nous ennuyer toute la saison.

Pour ce week-end d'octobre, ce ne fut pas tout rose pour les équipes aubagnaises.

Football CFA2

L'équipe de l'AFC recevait Castanet, un concurrent direct pour la 1er place. A l'exception des toutes premières minutes, la 1ère mi-temps a été à l'avantage des hommes de Galli-Camizuli. Dès la 18ème minute, le capitaine, Assami, sur un coup franc de Mdahoma, trompait le gardien des visiteurs. Deux minutes plus tard, Benchikh, sur une belle frappe, aurait pu régler le sort du match, mais son tir passait finalement à quelques centimètres du but.

La deuxième mi-temps voyait les locaux se replier sur leur but. Castanet reprenait l'offensive et ce qui devait arriver arriva, l'égalisation à la ... 87ème minute. La peur de perdre devant une équipe très dangereuse offensivement (11 buts inscrits dans les trois derniers matchs) a conduit les Aubagnais à ne pas prendre les trois points qui leur tendaient les bras.

Il faut garder confiance. L'AFC, cette année, a la meilleurs défense du championnat et une des meilleures attaques du groupe. La 1ère place est à prendre.

Volley Coupe de France

Les garçons n'en finissent plus de nous étonner. Devant une équipe marseillaise qui évolue, pourtant, dans une division supérieure (N2), ils ont imposé leur jeu. Au final, une victoire 3 sets à 0 (25-20; 26-24; 25-23) et une qualification pour le tour suivant.

Les filles, par contre, n'arrivent pas à commencer leur saison. C'est une nouvelle défaite 3 sets à 1 devant La Garde et une élimination sans gloire dés le premier tour de la Coupe de France. L'envie est là, la volonté demeure mais ni la technique individuelle ni la cohésion collective ne sont au rendez-vous. On peut faire confiance à leur entraîneur pour corriger cela.

Roller Hockey Elite

Samedi soir, Rethel recevait les Jokers aubagnais. Pas de surprise, aucun suspense, l'équipe élite du Roller hockey d'Aubagne s'est incliné 11 à 3. La dernière place est maintenant bien consolidée. Cette saison risque d'être très dure, cela ne va pas être simple de sauver sa place en élite.

Rugby Fédérale 3

Avec deux défaites sur les trois premiers matchs, le Rugby Club Aubagnais avait besoin de se rassurer. Il se déplaçait à Bastia qui avait perdu toutes ses rencontres. Les hommes de Vallorgues et d'Orsini ont réussi l'essentiel, ils ont gagné 15 à 11.

Le match a été difficile. Toutes les phases de jeu ont été disputées avec beaucoup d'humilité mais avec une énorme volonté. Il faudra faire beaucoup mieux pour viser les premières places. Mais les points sont maintenant là, le reste va venir avec la qualité technique qui doit encore s'améliorer.

 

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • "Engagements pris, engagements non tenus" : la vérité sur le bilan Gazay +

    Le maire a fait distribué dans tous les foyers aubagnais une brochure intitulée "Engagements pris, engagement tenus". Jusqu'à la fin octobre, tous les jours, nous allons analyser et commenter ses affirmations. Lire la suite
  • Marche blanche : les chiffres +

    Samedi matin, le comité de défense de l'hôpital public d'Aubagne a organisé une manifestation contre la liquidation du service de réanimation : une marche blanche. La Marseillaise et Mèfi annoncent dans leurs commentaires "Près de 500 personnes". France 3, insistant sur le caractère réussi de l'initiative, souligne "Plusieurs centaines de participants". Lire la suite
  • Interview de Deflesselles +

    Le vendredi 10 octobre, Bernard Deflesselles, député de la 9e circonscription des Bouches du Rhône, est interviewé par La Provence. On y apprend, entre autre, qu'il est devenu "un élu de proximité". Mais on ne sait toujours pas le salaire de son épouse qu'il a embauchée comme assistante parlementaire pendant Lire la suite
  • Gazay et le mensonge +

      Gazay au conseil de quartier de Saint Mitre du 17 octobre : "Depuis que nous sommes arrivés nous imposons à tous les constructeurs 2 places de parking en sous sol par logement". L'œil de Mèfi a vérifié : Terracotta en centre ville, 46 logements, 74 places, soit 1,6 ; Le Major, entrée Lire la suite
  • Valtram : le silence des Gazay +

    Annonce de l'absence d'investissement pour le Valtram sur le budget 2018 de la métropole; déclaration du député de la 10ème circonscription jugeant ce projet dépassé; phasage des travaux qui s'arrêtent à Roquevaire ... Gazay et aucun de "ses" élus n'interviennent ni publiquement, ni au conseil de territoire. Seraient-ils contre le Valtram Lire la suite
  • Valtram : calendrier +

    Sur le site du Valtram, sous le titre périlleux "Les travaux, c'est parti", un calendrier est publié : - juin 2015, concertation publique - juillet 2015, bilan de la concertation- 2017, Déclaration d'Utilité Publique- fin 2017, fin des travaux à Aubagne- fin 2019, premiers essais et mise en service. Quelqu'un peut-il remettre à jour Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : est-elle si démesurée ? (3e partie) +

    Un montant de 160 millions d'euros, des annuités de 13 millions, un remboursement sur plus de 30 ans, Aubagne dans les 5 ou 10 villes les plus endettées de France, des chiffres qui affolent et qui font peur. Mais est-ce si dramatique que cela ? Lire la suite
  • 1