Diriger... et faire souffrir !

 

Cette semaine, la CGT des territoriaux a distribué un tract (voir lien ci-dessous) qui s'intitule "Servir... et souffrir". Le syndicat dénonce "les violences verbales, dénigrements, menaces, pressions, sanctions, non reconnaissance" de la direction municipale vis à vis du personnel. Le tract se conclut par un appel à la mobilisation avec une belle formule "N'être pas écouté n'est pas une raison pour se taire".

En écho à cette initiative syndicale que nous tenons à saluer, un agent municipal que nous nommerons Mary Poppins, nous a fait parvenir un texte que nous portons à votre connaissance

Les cadres et les élus impulsent un management de la peur. Tous les agents le savent bien, depuis quelques années déjà.

On peut penser que l’incompétence en terme d’organisation du travail, de management, de connaissances de ce qu’est un service public de proximité d’une ville de 45 000 habitants en sont bien évidement les causes.

L’autorité colérique, l’ambition, la rivalité, la vulgarité, le contrôle de détails, le mensonge, les objectifs obscurs, les décisions contradictoires, les ordres et les contre ordres, l’écoute et l’amplification des bruits de couloirs ou à l’inverse les sourires patelins de ceux qui s’engagent à rationaliser le travail et ne font rien… désagrègent bien mieux les Services Publics que la simple passation en Délégation des missions d’intérêt général.

De l’intérieur de la collectivité locale, on ne voit que des chefs agités, menaçants ou de très calmes cyniques qui compliquent tout. Les cadres eux mêmes ont très peur des élus et de leurs réactions qui consistent à s’attribuer du mérite en leur distribuant des critiques. Ils attribuent ainsi connivences et blâmes du haut de leur position et on est vite fixé sur le favoritisme et le rejet de quelques pions sur l’échiquier de leur jeu de notables.

La moindre chose est à valider et part se perdre dans un labyrinthe de bureaux… Où personne ne les lit mais tout le monde les signe… Les feuilles de présentation des documents à valider, ne sont jamais les bonnes et sont recommencées jusqu’à l’écoeurement… Les menaces masquées ou tonitruantes sont aussi courantes que les iniquités. Les objectifs annoncés comme prioritaires, vite oubliés... L’incompétence professionnelle des hiérarchiques est un irréprochable facteur de démotivation.

Cette sorte de management, si c’en est un, entraine des conflits dans les services qui ont des conséquences malsaines sur les relations humaines au sein des équipes de travail. Les collègues d’hier se liguent les uns contre les autres, les missions communes ne sont plus à l’ordre du jour, chacun mâchonne son petit morceau de tâche, les uns croulent sous les ordres et les autres sont parfaitement ignorés.

Je ne connais que des collègues anxieux plein de questions sur les cibles à atteindre avec des moyens totalement inadéquats.

Les Aubagnaises et les Aubagnais s'en doutent-ils ?

Mary Poppins

voir le tract de la CGT municipaux

 

Aubagne abandonnée : c'est vous qui le dites

 

Depuis quelques mois maintenant, il n'y a pas un jour sans qu'un lecteur ou une lectrice nous envoie en message privé une ou des photos, une ou des vidéos, pour nous indiquer un lieu dans leur quartier sale ou sans entretien.

Nous nous excusons auprès de toutes et de tous, mais nous ne pouvons pas tout publier aux risques de transformer notre page facebook en un catalogue photos/vidéos à faire peur. Mais nous vous remercions toutes et tous : continuez à utiliser Mèfi pour dénoncer. Vous avez pu constater, aussi, que souvent cela oblige les élus de la majorité à s'intéresser à la vie réelle d'Aubagne.

Mais nous ne sommes pas les seuls à être destinataires de vos appels. La ville est elle aussi interpellée en direct, au travers du dispositif "Aubagne à votre service". 

Aujourd'hui, d'après le cadre responsable du service, près de 500 demandes n'ont pas pu être traitées. Les effectifs manquent et les budgets n'existent pas. Cela va "des énormes nids de poules chemin des Creissauds ... le goudron qui part parce que mal fait chemin de Cassis ... des trous boulevard Gambetta ou chemin de La Martelle ... trottoirs abîmés Maréchal Foch" pour la voirie, à "herbes et foin chemin Saint Michel ... égout bouché rue Rastègue ... de l'eau qui coule et qui sent mauvais montée de la dîme ... déchet à l'Alouette ... très sale à l'impasse de Rome" pour l'entretien ou "scooter abandonné depuis des semaines à Marcel Paul ... moto brûlée à Palissy... balançoire descellée esplanade De Gaulle".

Plus de 30% des demandes concernent la propreté et les déchets, 27% les imperfections de la voirie, presque 20% le manque d'entretien des espaces verts.

Nous n'inventons rien. Les signes d'abandon de la ville sont de plus en plus évidents. C'est vous qui le dites. Et les élus le confirment.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a rencontré l'Agence Régionale de Santé +

    Mercredi 21 juin, l'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a été reçue par l'Agence Régionale de Santé. Les organisations syndicales ressortent de cet entretien très amères, mais déterminées à ne rien lâcher. Nous avons décidé de vous faire connaitre l'intégralité de leur réaction que vous pouvez lire ci-dessous. Lire la suite
  • Crèche à Aubagne : c'est la Sodexo qui va gérer +

    Tout le monde se souvient que dans la mandature précédente, l'équipe Fontaine avait lancé un projet de "Cantou partagé", c'est à dire une résidence intergénérationnelle dont quelques places réservées aux malades atteints de la maladie d'Alzheimer, une crèche et des espaces communs. Lire la suite
  • Mèfi : changement de stratégie de Gazay et de son équipe +

    Dans le paysage médiatique aubagnais, Mèfi (avec un accent grave !) est devenu incontournable. Pas seulement grâce au nombre de ses lecteurs qui ne cesse de grandir de mois en mois, mais aussi parce qu'on y trouve les informations que tout le monde cherche. Lire la suite
  • AJJ / AGG de juin confirme les informations de Mèfi +

    Nous avons déjà eu l'occasion de montrer et démontrer comment depuis maintenant plus de deux ans, AJJ/AGG, le magazine mensuel de la propagande municipale, tentait, à chaque parution, de répondre aux informations de Mèfi, sans jamais le nommer. Lire la suite
  • Eau des Collines : danger ! +

    Notre dernier article concernant notamment la gestion du personnel de cette société (publique ?) faisait part de plusieurs licenciements (6) survenus dans une période récente. Lire la suite
  • Ce qui nous lie +

    Ce qui nous lie Trois frères et sœurs se retrouvent, à la mort de leur père, dans leur propriété vinicole, au cœur de la Bourgogne.  Ce qui nous lie, c’est la vie simple et compliquée d’une famille qui se rassemble, qui s’aime et qui est confrontée aux difficultés de l’existence. Film tourné sur quatre Lire la suite
  • ZAC des Vigneaux à Cuges : Destrost et sa majorité persistent et signent +

    La cheffe du gouvernement britannique Thérésa May  a déclaré après avoir provoqué des élections catastrophiques pour son parti : « je vous ai mis dans le pétrin, mais je vais vous en sortir ». Pour Bernard Destrost  et sa majorité, ça devient : « je vous ai mis dans le pétrin, et je ne suis pas Lire la suite
  • 1