Cuisine centrale

  • Restauration scolaire : les parents mécontents

     cantine parentsmecontants

    Depuis la rentrée scolaire, Mèfi a eu l'occasion, à plusieurs reprises, de faire entendre le mécontentement des enfants et des parents d'élèves sur la qualité des repas servis par la Sogérès, filiale de la Sodexo, qui a acheté à la ville le "marché" de la restauration scolaire le 1er août 2016.

  • Cantines scolaires en berne

    sodexo 10 2016

    La publication de deux photos, prises "sur le vif", que l'on nous avait fait parvenir en direct d'un restaurant scolaire d'une école d'Aubagne, a eu un grand succès. Plusieurs milliers d'aubagnaises et d'aubagnais en ont pris connaissance. Nous avons dépassé les 6 000 !

  • Cuisine centrale : où en est le recours devant le tribunal ?

    gazay force 10

    Après la décision du maire de privatiser la cuisine centrale, deux réunions du conseil municipal avaient été nécessaires pour délibérer sur cette question. Le 25 novembre 2015, une première délibération devait permettre aux élus de prendre connaissance de l'audit du cabinet "Poivre et sel" dont le directeur était un ancien responsable de la Sodexo, et une deuxième devait mettre en place une commission, composée d'élus et d'associations représentatives, pour suivre les délégations de Services Publics mises en place par la ville.

  • Conférence de presse de la «Commission cuisine centrale»

    cuisinecentrale confpresse 250416

    En décembre, au bout d'une réunion du Comité Technique qui avait vu quelques centaines d'agents et de parents d'élèves s'inviter, Gazay avait fini par accepter la création d'une commission pour travailler à l'avenir de la cuisine centrale.

  • Du mouvement en mairie

    C'est fait, le nouveau Directeur Général Adjoint culture / jeunesse / social / sport, en remplacement de Philippe Meyer, vient d'être nommé, il prendra son poste au 1er septembre. Il s'agit de monsieur Poirier de la ville de Cavaillon (oui, oui, c'est vrai !).

    Rajoutons une autre information, monsieur Boschiero, actuellement directeur de la cuisine centrale, va prendre le poste de responsable à la formation à la direction des ressources humaines, poste anciennement occupé par Valérie Bronchard qui a été licenciée. En fait, "ils" se disent que si le Tribunal Administratif remet en cause la délibération du conseil municipal sur la DSP, "ils" auront, au préalable, commencé à "vider" les postes occupés. Cela fait déjà le 4ème.

    Aux prochains mouvements...

    Antoine Monticellu

  • Privatisation de la cuisine : ça coûte déjà 130 000 € à la ville !

    Caroline, l'ex-DRH qui reste DRH, et la pré-retraitée de la direction de l'éducation ont rencontré le personnel de la cuisine centrale, mardi 8 mars (la quasi totalité des agents étant des femmes, cela s'imposait).

  • Un carnaval contre la privatisation de la cuisine centrale

    Le Collectif des Parents en colère d'Aubagne ne désarme pas. Mais au lieu du 357 magnum, ils ont choisi une arme plus pacifique : le carnaval.

    "Nous organisons un goûter carnaval le samedi 12 mars à 15h30 sur le cours Foch Aubagne. Nous souhaitons une ambiance festive autour de nos enfants. Ce rassemblement citoyen est dans la continuité de notre combat pour sauver la cuisine centrale et l'assiette de nos enfants."
     
    Au programme : musique, ateliers du goût, stand maquillage... de quoi passer un bel après midi en famille et des plus utiles pour ceux qui croient que la privatisation n'est pas encore inéluctable. Et ce type d'initiative est en mesure de nous faire penser que tout est encore possible.
     
    Si vous pouvez venir avec quelques patisseries maison, la fête n'en sera que plus belle. Les dons récoltés à cette occasion seront destinés à l'action contre la DSP.
     
    Alors, comme l'annonce les parents en colère : "Venez tous déguisés contre la mascarade de la DSP" !
     
    B.J.
  • Cuisine centrale : poivre, sel et sucre

    Sogeres, filiale de la Sodexo, Elior et Scolarest, les 3 géants de la restauration collective, ont fait acte de candidature pour la  gestion privée de la cuisine centrale et ses 350.000 repas servis annuellement.

  • Privatisation de la Cuisine centrale : dans le collimateur du Préfet et de la Commission sur la DSP

    La vie de Maire d’une ville de 45 000 habitants n’est pas un long fleuve tranquille et Gérard Gazay, qui « gère » Aubagne en presque bon père de famille autoritaire et colérique, est en train de l’apprendre à ses dépens.

  • « L’affaire » de la cuisine centrale portée devant le tribunal

    Depuis plusieurs semaines, un temps pluvieux s’était installé au dessus de la cuisine centrale. Malgré un redoux des températures à l’approche des fêtes de fin d’année, les premiers jours de Janvier ont vu le climat se rafraîchir. La vague de froid actuelle est à l’image du rapport qu’entretient l’équipe municipale avec ce dossier pourtant brûlant. La saisine du Tribunal administratif par les élus d’opposition pourrait bien freiner les ardeurs de privatisation de monsieur le Maire.

  • Cuisine centrale : une privatisation pour Pâques !

    Alors que l'on termine à peine la dégustation de la galette des Rois, c'est une bien curieuse fève que le Maire offre à la cuisine centrale. Sans même que la Commission sur la DSP ait été associée à sa rédaction, le cahier des charges pour la délégation de service public a été publié le 4 janvier. Cette annonce scelle l'avenir de la restauration municipale qui sera donc privée pour Pâques.

  • Gazay l'acrobate et son double mensonge périlleux

    equilibre mensonge Gazay

    Tous les acteurs du formidable mouvement social contre la privatisation de la cuisine centrale ont bien conscience que leurs actions ont contraint le maire à un premier recul significatif.

  • Cuisine centrale : Gazay sous surveillance

    Le maire d'Aubagne a perdu son premier bras de fer avec le service public.

  • Les manifestants forcent Gazay à négocier

    Mercredi 9 décembre, l’envahissement du Comité technique permet la reprise des discussions. Après l’ouverture des négociations les salariés en grève décident en fin d’après-midi la reprise du travail. La mobilisation contre la privatisation se poursuivra sous d’autres formes.

  • Gazay dans son bunker

     

    Parents d'élèves, agents communaux, élus d'opposition, simples citoyens... Tous les opposants au projet de privatisation de la cuisine centrale se retrouveront ce mercredi matin (8h30) Espace des Libertés.

  • Nous ne sommes pas d’accord !

    A la veille d'une importante journée dans la bataille contre la privatisation de la restauration municipale, la rédaction de Mèfi! a reçu un communiqué signé par un groupe d'agents du service public communal aubagnais. Nous le publions ci-dessous dans son intégralité.

  • Hannibal Rousset, toutes dents dehors !

    Au lendemain du Conseil Municipal sur l'audit de la cuisine centrale qui a vu Gazay et son équipe en très grande difficulté, son premier adjoint, Hannibal Rousset a reçu une délégation CGT-FSU des agents communaux.

  • Privatisation des cantines : « plus mobilisés que jamais ! »

    Délégation, distribution de tracts, discussions avec les parents. Les actions se poursuivent. Le syndicat FO rejoint le mouvement, les enseignants expriment leur solidarité. Récit d’une quatrième journée de grève à Aubagne.

  • Restauration municipale : Gazay privatise, les Aubagnais trinquent, Aubagne gronde !

    Exceptionnel. Le Conseil Municipal qui s’est tenu ce mercredi 25 novembre l’a été à plusieurs titres. Convoqué dans la précipitation (l’affolement ?) par un Gérard Gazay pris de vitesse par la très forte mobilisation contre le projet de privatisation de la cuisine centrale, ce conseil municipal a drainé une assistance record (salle Hermès archicomble, près de 300 personnes à l’extérieur).

  • Sodexo - Ville d'Aubagne : des liens ?

    Le maire d'Aubagne a décidé de privatiser la cuisine centrale de la ville d'Aubagne. Il avait pourtant affirmé "les yeux dans les yeux", comme Jérôme Cahuzac, ancien ministre de l'économie et des finances, aux parents d'élèves puis aux agents "qu'il n'y aurait pas de privatisation", allant même jusqu'à qualifier de "ragots" ces informations lors du dernier Conseil municipal.

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR