Enfance : le fric avant tout !


enfance fric

Les conditions d'inscription aux centres de loisirs pour les vacances scolaires viennent de se durcir brutalement.

L'an dernier déjà si votre enfant était inscrit à la cantine ou à une activité péri-scolaire, au moindre retard de paiement, sans aucune lettre de relance, votre dossier était transmis au trésorier payeur avec tout ce que cela signifie de contraintes financières.

Un pas de plus vient d'être franchi, pour s'inscrire dans les centres de loisirs pour la prochaine période de vacances, il faut payer l'intégralité du séjour à l'inscription. Des difficultés financières momentanées ou plus durables, la nécessité d'étaler les paiements sur deux échéances mensuelles ? Votre enfant ne sera pas inscrit, sans recours.

Quand l'argent devient le cœur de toutes les politiques municipales, quand les critères financiers dominent tous les critères humains, il n'y a plus de place pour une société solidaire, ni pour le service public. On comprend pourquoi le personnel communal est à ce point méprisé par le maire d’Aubagne et ses amis et on comprend pourquoi les services municipaux sont à ce point laissés sans moyen.

Dans un message du conseil national de la Solidarité des Evêques de France à l'occasion de l'année de la Charité, il était dit : "Il est heureux que nous puissions agir ensemble, et communiquer en exprimant cette charité avec des mots qui ont un sens dans notre monde : justice, solidarité, fraternité".

Le maire d'Aubagne qui se dit très attaché à la religion chrétienne ne semble pas avoir entendu le message. Même pour les enfants, Gazay en a oublié le sens.

A moins que l'affirmation de sa foi ne soit que purement politicienne.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Zac des Guargues : le retour ? +

    Le magazine "businews" (voir nos articles) de février consacre deux pages à la Zac des Gargues. Après le rejet de l'aménagement de cette zone par le maire d'Aubagne, on pensait le dossier définitivement enterré. Il semble que non. Lire la suite
  • Lettres ouvertes des habitants de La Tourtelle +

    Un collectif de citoyens de La Tourtelle s'est réuni le mardi 20 février à l'initiative de l'Association des Insoumis d'Ici et d'Ailleurs. Il a décidé d'envoyer des courriers au maire d'Aubagne, à l'Agence Régionale de Santé et au Préfet. Nous vous donnons connaissance de ces diverses lettres publiées sous forme Lire la suite
  • Info Rousset : le Val'tram à Aubagne en 2018 +

      Dans le numéro de "Businews" de février 2018, consacré à la mobilité à Aubagne, un article annonce l'arrivée du Val'Tram dès cet année. Le magazine "Businews" s'est déjà distingué par une interview de Gazay qui pour illustrer la "nouvelle" activité du centre ville a choisi une photo du cours Foch Lire la suite
  • Pour parler de son bilan, Gazay montre celui de Fontaine +

    Le maire d'Aubagne vient d'accorder une interview à un magazine confidentiel de la région "businews.fr". Rien là de bien important. Mais la photo (en haut à droite) qui illustre l'article donne la dimension de son bilan. L'interview nous explique que le projet de Gazay depuis 2014 c'est de "refaire vivre Lire la suite
  • Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale +

    Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? Lire la suite
  • Barthélémy mieux que Gazay? +

    Depuis quelques mois (années ?), l'entourage de Sylvia Barthélémy laisse tourner une petite musique qui reprend un refrain en boucle "avec Barthélémy, à l'agglo, c'est mieux" (sous entendu que Gazay à la ville). L'actualité du Val'Tram est l'occasion d'examiner ce qu'il en est. Lire la suite
  • Aubagne quel (dés)amour ! +

    L'idée était belle : lancer MP2018 avec une grande fête populaire pour la Saint Valentin où tout le monde s'embrasse... On pense encore à la grande clameur de MP2013 et à l'engouement de notre population du cours Foch jusqu'au Mont Julien à Cadolive. Lire la suite
  • 1