Vers la fin de la distribution des colis à la Poste du Charrel ?


la poste

La période de Noël et de ses cadeaux s’achève, et cette année encore la Poste aura reçu de nombreuses lettres adressées au Père Noël et à ses lutins. Pourtant, aux abords de l’Oasis du Charrel, si le gros Père Noël lumineux et sa boîte aux lettres ont vu défiler nombre d’enfants venus déposer leur demande, le courrier ne semble pas avoir atteint l’agence de La Poste en face.

La magie n’a pas opéré et comme à son habitude depuis plusieurs années, des centaines de colis n’ont pas été livrés à leur destinataire. 

La raison invoquée reste invariablement la même : « insécurité » ! Le personnel des postes intérrogé sur ce terme inscrit sur l’avis de passage l’affirme sans détour : « il y a quelques années, les facteurs se sont fait volés leur véhicule de transport remplis de colis alors qu’ils étaient en pleine livraison. Depuis, c’est toute la zone du Charrel et de la Pérussonne qui n’est plus couverte par le service de distribution de colis ». 

Il arrive même que les avis de passage signalant la présence d’un paquet en agence ne soient jamais délivrés, entrainant le retour des colis à leur expéditeur lorsqu’ils ne se perdent pas en route. Le service des réclamations qui en a été informé à plusieurs reprises, se fend systématiquement d’une réponse automatique : aucun dysfonctionnement n’a été constaté. 

Et pendant ce temps là, Monsieur le Maire de tous les aubagnais, opposant le fait que le service de La Poste n’est pas de sa compétence, laisse mourir le service public. Le gestionnaire bon père de famille qu’il est se délecte sans doute de voir cette activité dépérir au profit des entreprises de livraisons privées. D’autant que ces dernières n’ont que faire de cette pseudo insécurité et ne rechignent pas à garer leur camionnette pour monter les marchandises pour les remettre en main propre. 

Les services publics de base se meurent dans une lente et pénible agonie tandis qu’élus et technocrates se gargarisent de discours sur le retour du droit commun dans les quartiers. Le premier magistrat de la Ville aux allures de Père Fouettard quant à lui s’en lave les mains.

José Da Silva

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • Place aux compagnies... et autres actions culturelles authentiques +

    Six cents compagnies de théâtre sont recensées par l'Arcade (L'agence des arts du spectacle en région paca) qui toutes, avec des niveaux de reconnaissance différents, recherchent des moyens de production (subvention, coproduction, auto-production partenariat...) afin de faire démarrer leurs projets de création. Très peu aujourd'hui parviennent à obtenir les moyens Lire la suite
  • Conseil de territoire : merci Madame Barthélémy +

      Conseil de territoire lundi 14 mai. A la fin de chaque conseil, on se dit que l’on a touché le fond… Eh bien non ! A se demander ce que nous réservera le prochain conseil. Lire la suite
  • 1