Aubagne : ville de riches ?


Aubagne ville de riches ?

Quand on sait que 231 foyers aubagnais paient l'impôt sur les grandes fortunes, quand Gazay décide de ne plus construire de logements locatifs sociaux, de tenter d'expulser le Secours Populaire ou les Restos du cœur, d'augmenter les impôts locaux de 10%, de supprimer la prime et le colis de Noël aux retraités, etc... on pourrait penser qu'Aubagne est une terre d'accueil pour les plus fortunés. Or, qu'en est-il ?

La décision d'Emmanuel Macron de supprimer la taxe d'habitation nous permet d'avoir des précisions. Il y a actuellement 19 839 foyers fiscaux à Aubagne. Parmi eux, 16 178 vont être exonérés, soit 12 517 de plus qu'aujourdhui.

Cela représente 81,55 % du total des familles aubagnaises. C'est plus qu'à Aix, Martigues, Istres, Salon, La Ciotat. Un peu moins qu'à Arles ou Marseille. C'est au-dessus de la moyenne nationale et départementale.

On peut y rajouter que le revenu moyen est de 1 653€ mensuels, contre 1 680€ dans le département et 1 694€ nationalement. 

Le taux de pauvreté, selon l'INSEE, est de 15,5% de la population, contre 14,1% en France. Cela correspond à un revenu de moins de 1008 € mensuels.

Cela "casse" des idées reçues sur Aubagne qui se retrouve plutôt dans les villes dont les habitants ont des revenus modestes.

Dans le même temps, les 10% des plus riches Aubagnais ont des revenus deux fois plus importants que la moyenne nationale des plus riches. La politique du nouveau président de la République est toute entière tournée vers eux. Est-il utile que les choix municipaux en fassent autant ?

Joseph Lèsperd

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1