Culture : un "drôle" de recrutement


on recrute

Depuis quelques jours sur le site de la ville, on annonce le recrutement d'un.e chargé.e de projets culturels. Candidatures à déposer avant le... 8 décembre, pour une prise de poste le... 14 février.

Les postulant.e.s auront eu une douzaine de jours pour prendre connaissance de l'existence de ce recrutement pour une prise de fonction dans deux mois et demi. Comme si on avait voulu cacher l'annonce.

Le cadre d'emploi proposé est celui d'un attaché, réservé, en principe, à des emplois de cadres "administratifs". Les fonctions attendues s'exercent dans les domaines de l'administration générale, l'action sanitaire et sociale, l'informatique ou l'animation.

Mais, pour ce poste, on y rajoute une petite note technique "apporter son soutien à la régisseuse générale de la ville, appui technique et logistique sur les manifestations culturelles".

Un peu le mouton à cinq pattes en quelque sorte.

Mais le maire et sa "haute" administration ont, peut-être, oublié qu'il en existe au moins un (de mouton à cinq pattes) dans les agents dont la ville s'est "débarrassé" après la fermeture de la MJC. Au lieu de le ou les placer en disponibilité sans traitement, la ville va-t-elle se raviser pour ré-embaucher des agents qui ont déjà fait la démonstration de leurs compétences ?

Ou, comme pour le directeur du théâtre, va-t-on privilégier un ami du maire ? Ou comme pour le directeur de l'événementiel va-t-on choisir un ami politique ? Ou comme pour le DGS, le DGST, la DRH, le directeur adjoint des services techniques, etc... va-t-on choisir des cadres de "l'école marseillaise" ?

Ce qui donnerait une explication de plus à la liquidation de la MJC.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale +

    Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? Lire la suite
  • Barthélémy mieux que Gazay ? +

    Depuis quelques mois (années ?), l'entourage de Sylvia Barthélémy laisse tourner une petite musique qui reprend un refrain en boucle "avec Barthélémy, à l'agglo, c'est mieux" (sous entendu que Gazay à la ville). L'actualité du Val'Tram est l'occasion d'examiner ce qu'il en est. Lire la suite
  • Aubagne quel (dés)amour ! +

    L'idée était belle : lancer MP2018 avec une grande fête populaire pour la Saint Valentin où tout le monde s'embrasse... On pense encore à la grande clameur de MP2013 et à l'engouement de notre population du cours Foch jusqu'au Mont Julien à Cadolive. Lire la suite
  • Victoires méritées de l'AFC et du RCA +

    En Ligue 1, l'équipe du Quatar continue ses séances d'entraînement dans le championnat et l'emporte devant Strasbourg (5 à 2). La Principauté de Monaco impressionne et donne la leçon à Dijon (4 à 0). La première équipe française du championnat de France, l'OM, occupe la 3ème place avec 6 points Lire la suite
  • Même Muselier se moque du Val'Tram +

    Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions. Parmi de Lire la suite
  • Le conseil départemental réduit son aide à l'épicerie sociale +

    Dans sa séance du 9 février 2018, la commission permanente du Conseil Départemental a décidé de réduire d'un tiers la subvention pour l'épicerie sociale d'Aubagne (12 000€ en 2017; 8 000€ en 2018). Cette "épicerie sociale", dénommée à sa naissance "L'atelier de Mai", a été ouverte le 14 octobre 2010. Lire la suite
  • Jo Bonnel : un grand monsieur +

    C'est avec une grande peine que nous venons d'apprendre la disparition de Jo Bonnel, lui qui a marqué le sport national et le sport aubagnais. Joseph Bonnel est né le 4 janvier 1939 à Florensac dans le département de l’Hérault. Il débute comme footballeur amateur dans ce club, mais très Lire la suite
  • 1