Du Cantou "va bien" au Cantou "est fini" !


cantou partagé

Lors de la mandature 2008/2014 nous avions mis en place plusieurs "ateliers" dans lesquels nous construisions les projets avec notre population. Parmi eux, un magnifique challenge était lancé, bâtir un quartier solidaire, intergénérationnel, éco responsable.

Au Vallon des Gavots , le "Cantou partagé" devait voir le jour à partir d'une idée émise par le Professeur Jean Raoul Montiès, accueillir dans un même lieu des familles, des jeunes, des anciens autonomes et d'autres pas, autour d'un projet commun d'échange et de partage !

Des bâtiments HQE (3 étages maxi) avec des logements sociaux ne dépassant pas le T3, recevant de jeunes couples, des jeunes, des personnes âgées et plusieurs appartements "protégés" destinés à des personnes en perte d'autonomie, atteintes d'Alzheimer ou autres maladies de ce type.

Au centre de ce quartier un espace public avec une crèche, un restaurant accessible à toutes les générations, des jardins potagers communs. Un lieu de vie où chacun se connait et s'engage à donner un coup de main à son voisin, bref, un quartier SOLIDAIRE.

Cantou va bien comme le disait JR Montiès. Le nouveau Maire avait bien noté dans un recoin de son programme, réalisation d'un Cantou, mais aujourd'hui que voit-on sur ce lieu ? des villas individuelles, des immeubles en accession à la propriété, une crèche qui sera gérée par le privé.

Plus de partage, ni d'inter génération, plus de jardin commun ni de lieu pour les malades d'Alzheimer, la solidarité balayée d'un revers de main. Maintenant c'est Cantou est fini.

Il est vrai que le vivre ensemble n'est pas la tasse de thé de Gérard Gazay, ou plutôt si, le vivre ensemble en fonction de son porte monnaie, les riches avec les riches. Pour les autres, aujourd'hui à Aubagne, circulez, il n'y a rien à voir !

Liliane Boudia

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1