Quartiers d'Aubagne #6 - Palissy : caméra hors-champ


quartiers palissy

On vient de basculer dans l'heure d'hiver. La nuit s'affiche plus tôt mais les plus longues journées d'été n'apportaient pas davantage d'éclaircies ni de fantaisies.

Bientôt, quelques formes de couleurs, sobres décorations de fin d'année, tenteront de nous inviter à la fête. Elles ne suffiront pas à illuminer les regards. Elles ne déborderont pas l'avenue et ne viendront pas remplacer la végétation du jardin qui a subit le cyclone des tronçonneuses : la caméra veut du champ.

Là où la lumière devrait rayonner, les ombres animer la soirée, les rires et la musique résonner, tout est sombre depuis la fermeture, la veille, du « lieu de vie », près du jardin asséché et dépossédé de son droit à l'automne, seul un foyer éclaire de ses flammes un four désormais interdit ; dérisoire tentative de quelques jeunes désœuvrés pour recréer un peu de chaleur humaine.

Elle sera bientôt découragée par la caméra qui veille jour et nuit. Le vent a soufflé toute la journée. Il s'est calmé mais préserve encore quelques colères. Le début de la nuit a assoupi le flux de la circulation et des embouteillages, elle a calmé les nerfs de la rue montante qui mène à l'école.

L'horodateur « non grata » décoré de tags s'est mis au repos. Les auteurs de la déco n'ont sans doute pas réalisé que la caméra regarde à 360 degrés. Cindy aurait peut-être 30 ans aujourd'hui. Au mois de novembre, des fleurs, ce soir fanées, sont solidement scotchées au pylône près de la plaque en marbre scellée dans le mur. Une pensée ininterrompue depuis 16 ans. Le bouquet résiste au vent qui par moment lance ses bourrasques.

Tout à côté, la chaise du guetteur n'est plus d'aucune utilité depuis le passage des tronçonneuses. Jusqu'à quand ? Elle est couchée dans la jardinière au milieu des bouteilles de coca vides et des emballages de Mac'Do. La caméra ne fera ce soir que le constat d'une jardinière sans fleurs. Comme les fleurs et le jardin la ville se fane.

Une voiture stationne. En sort une maman et ses deux enfants. Le joyeux chahut emprunte d'un pas rapide la rue surveillée. Puis une autre rue. A découvert celle-ci. Une fenêtre éclairée nous laisse deviner Sabine attachée à une écriture qui illuminera dans quelques temps des visages d'enfants.

Un calicot rouge empreint de lettres noires est éclairé par un projecteur qui jaillit sur les murs de l'impasse. Dans la nuit du quartier cette rue prépare le futur.

D'autres parents, d'autres enfants. Pendant une heure, sous les projecteurs rouges, une actrice va danser avec des marionnettes, jongler avec des haches, jouer avec le bruit d'une machine à coudre et des pelotes de soie, nous dire une solitude dans un décor baroque. Des mains claqueront. Des joies et des mots fleuriront.

D'ici, heureusement, la caméra est Hors-champ.

Une ville se fane... Les tourments la condamnent. F. Cabrel (On doit être hors-saison).

Robin des Aires

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC n'avance plus, le RCA reprend son envol +

    En ligue 1, Lyon réalise l’exploit et remporte une belle victoire devant Paris (2 à 1). L'OM remporte un nouveau succès à Caen (2 à 0) mais reste à la 3ème place. En battant Metz 3 buts à 1, Monaco reste à 1 point de l'OM. La rencontre de dimanche Lire la suite
  • Gazay rate sa cérémonie de voeux +

    Le vendredi 19 janvier, à l'Espace des Libertés, le maire d'Aubagne avait invité la population aubagnaise à le rejoindre à l'occasion de "sa" cérémonie des vœux. Lire la suite
  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • 1