Ville d'Aubagne : le conflit s'intensifie


 

Les responsables des sites et le personnel de la restauration scolaire de la ville d'Aubagne ne sont pas disposés à réduire leurs actions (grèves, manifestations, informations à la population ...). Dans le même temps les licenciements de deux membres du personnel soulèvent l'indignation et suscitent une réaction des organisations syndicales CGT et FSU.

Concernant ce que nous avons décidé d'appeler des licenciements, il s'agit d'une part d'un jeune en emploi d'avenir aux services techniques qui a appris que son contrat ne serait pas renouvelé et d'autre part le refus de réintégrer un agent du service culturel après une disponibilité pour raisons personnelles de 2 ans.

Pour le premier, on se souvient que Gazay, pour en finir avec le conflit de la restauration scolaire, s'était engagé dans un protocole d'accord signé en décembre 2015 à titulariser tous les jeunes en contrat d'avenir.

Il en restait un et il a reçu le 31 octobre un simple courrier lui notifiant la fin de son contrat sans renouvellement, sans doute la nouvelle DRH (qui vient de la Communauté Urbaine de Marseille, avec les mêmes méthodes et les mêmes certitudes) et le maire ont dû penser que tout le monde avait oublié.

Pour la seconde, on lui a indiqué que son poste avait été supprimé et qu'on ne pouvait pas la réintégrer. 

Là où cela se corse c'est que sa hiérarchie, devant la masse de travail à réaliser, avait anticipé sa réintégration et qu'elle travaille déjà dans le service ... mais sans salaire. Ne voyant pas arriver sa rémunération, elle s'en inquiète ... et elle apprend qu'elle n'existe pas, qu'elle n'est pas réintégrée et qu'elle doit se rendre à pôle emploi.

Dans un communiqué la CGT s'indigne : "Nous constatons la volonté de la ville de réduire la masse salariale sur le dos des agents de catégorie C, prétextant une fois de plus la nécessité de faire des économies ... mais dans le même temps la ville embauche toujours plus de cadres chargés de mission (en CDD) mais aussi augmente les émoluments des élus. C'est la volonté de réduire les effectifs de la fonction publique et attaquer notre statut car le travail est là ... et il doit être fait ... Par qui ? Des cadres en CDD aux ordres ?"

Les syndicats CGT et FSU appellent le personnel municipal à se mobiliser et proposent plusieurs rendez-vous :

- lundi 13 novembre de 10H à 12H devant l'hôtel de ville pour soutenir les responsables syndicaux qui sont reçus par le DGS ;

- Mardi 14 novembre à 18H salle du Bras d'Or lors de la réunion du conseil municipal ;

- Mercredi 15 novembre de 10h à 12h devant la médiathèque, petit déjeuner et conférence de presse publique ;

- Jeudi 16 novembre, appel à participer à la grève nationale.

Le personnel et les organisations syndicales ne semblent pas décider à laisser le maire et son équipe continuer à considérer le personnel comme une variable d'ajustement budgétaire, en affichant le plus grand mépris pour les agents du service public communal. Les Grains de Sel risquent de se transformer en Grains de Sable.

Antoine Monticellu

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Nouvelle mobilisation pour l'Hôpital public d'Aubagne +

    La ville d'Aubagne organise le lundi 4 décembre des "Assises de la Santé". Le Collectif de Défense de l'Hôpital appelle toutes celles et tous ceux qui refusent la fermeture du service de réanimation de l'hôpital d'Aubagne à se mobiliser. Le Collectif donne rendez vous à 18 heures devant l'Espace des Libertés. Lire la suite
  • La santé en débat +

    A Aubagne, l'Agence Régionale de Santé a annoncé la fermeture du service de réanimation de l'hôpital public. Le projet de loi des finances de la sécurité sociale 2018 prévoit des mesures drastiques de réduction des "coûts" de santé. Les communistes nous invitent à en débattre. Lire la suite
  • 19 novembre : élections au Chili +

    Ce dimanche, des élections générales, présidentielle, législatives et des conseillers régionaux, ont eu lieu au Chili. Lire la suite
  • Une Aubagnaise et un Aubagnais à la conférence nationale de La France Insoumise +

    Ce week-end, de samedi 25 novembre à 13 heures jusqu'à dimanche 26 à 13 heures, plus de 1500 insoumis sont attendus à Clermont-Ferrand pour la clôture de la convention nationale de La France Insoumise. Une Aubagnaise et un Aubagnais y seront. Lire la suite
  • Jalouse +

    Jalouse Jalouse, c’est l’histoire d’une professeure de lettres qui, en permanence au bord de la dépression, est atteinte d’une jalousie maladive. Jalouse de la beauté de sa fille, jalouse du bonheur de ses voisins, de la réussite familiale de sa meilleure amie, jalouse de la jeunesse d’une de ses collègues de Lire la suite
  • Les chiffres de la gratuité +

      Alors que certains réfléchissent à améliorer la fréquentation des transports en commun, alors que le concept de gratuité prend une ampleur nationale et internationale, le Pays d'Aubagne et de l'Etoile semble détenir une partie des solutions possibles pour cela. L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) nous propose son regard sur Lire la suite
  • Font de Mai : le sucre d'orge de Gaudin à Barthélémy ? +

    Architectes avec plans et esquisses des futurs (?) travaux à La Font de Mai, pour un montant de 2,5 M€ avec salle de conférence de 300 places, 2 appartements pour résidence d’artistes, théâtre de verdure, bergerie, font rêver Barthélémy. Lire la suite
  • 1