Quartier d'Aubagne #5 - Éoures, les pieds dans le Garlaban


quartiers eoures garlaban

Travailler à la Défense, vivre à Montparnasse, à Paris, il y a pire. Mais dès qu’il le peut, Paul descend dans le Sud. Il a un copain qui habite Aubagne, quelle aubaine !

Paul a été conquis par notre coin de Provence : Le Garlaban, la lumière, l’odeur et le silence des collines… et les noms de toutes ces petites routes… chemin de la Gastaude, boulevard des Grands Cerisiers, chemin de la croix du Garlaban, chemin du Bec Cornu, chemin de la Font de Mai, chemin du Ruissatel, route de la Louve, chemin des Cardalines, carreirade d’Allauch, un plaisir pour l’oreille, pour la promenade aussi.

Et nous voilà parti, en ce bel automne, à la redécouverte de lieux qu’il croit bien connaitre.

Route d’Eoures, collège Nathalie Sarraute, les enfants descendent à pied vers Aubagne, une belle réussite. Passage devant la Morochita, Paul l’a déjà visitée, un jour de portes ouvertes, je lui apprends que la nouvelle équipe municipale a décidé de dépecer le domaine et de le livrer (avec le bassin de la gare) aux promoteurs. Il n’en croit pas ses oreilles !

Direction la Font de Mai, Paul est un amoureux de ces 98 hectares, de cette magnifique bâtisse achetés, pour presque rien, il y a 17 ans, par la communauté d’agglomération. Je lui explique que tout va changer, on va y construire un musée, y réaliser une salle pour séminaires, des logements pour artistes, aménager un théâtre de verdure pour y donner des concerts. Finies la tranquillité des lieux, la splendeur des crépuscules et des petits matins. C’est la consternation chez mon copain : «  Mais ils ont la folie des grandeurs, qui va payer tout cela » ça, c’est du Paul tout craché, mais il n’a pas fini d’être surpris…

Crochet par la route de la Louve avant d’aller faire un tour au pied du Garlaban. Petit arrêt devant un chemin qui conduit à une chênaie qui va disparaitre : construction de 40 habitations et on reprend la route, un panneau saute aux yeux : réalisation d’un lotissement de prestige, 38 villas entre 500 000 et 1,2 millions l’unité. Paul ne comprend pas « Mais on défigure le paysage, le béton avale la colline, ce sont les promoteurs qui vont se goinfrer ».

J’aurais du répondre mais je ne le fais pas et l’on tente de s’engager dans la carreirade d’Allauch.

C’est l’heure de pointe !

Le chemin est saturé, on l’emprunte pour éviter le centre ville, c’est l’inextricable, chacun y met du sien, on essaie d’avancer, « tu devrais t’acheter une petite voiture, tu pourrais peut être te faufiler… et plutôt un petit 4x4 vu l’état de la chaussée ! », décidément mon copain ne manque pas d’à propos.

On s’extirpe et montons par le chemin de la croix du Garlaban, les grands espaces, l’air pur nous sont promis. Dans un virage, 5 bouteilles de gaz, posées à coté d’un container à ordures,  nous attendent. C’est pour Paul un point positif « Ici, au moins on n’est pas inquiété par Vigipirate ! ».

Paul est amer, il souffre pour son coin de Provence, mais il a Aubagne à cœur et quand les dernières fleurs de genêt rencontreront les premières cigales, Paul reviendra, j’en suis sûr.

 Jean Descollines

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1