Quartier d'Aubagne #5 - Éoures, les pieds dans le Garlaban


quartiers eoures garlaban

Travailler à la Défense, vivre à Montparnasse, à Paris, il y a pire. Mais dès qu’il le peut, Paul descend dans le Sud. Il a un copain qui habite Aubagne, quelle aubaine !

Paul a été conquis par notre coin de Provence : Le Garlaban, la lumière, l’odeur et le silence des collines… et les noms de toutes ces petites routes… chemin de la Gastaude, boulevard des Grands Cerisiers, chemin de la croix du Garlaban, chemin du Bec Cornu, chemin de la Font de Mai, chemin du Ruissatel, route de la Louve, chemin des Cardalines, carreirade d’Allauch, un plaisir pour l’oreille, pour la promenade aussi.

Et nous voilà parti, en ce bel automne, à la redécouverte de lieux qu’il croit bien connaitre.

Route d’Eoures, collège Nathalie Sarraute, les enfants descendent à pied vers Aubagne, une belle réussite. Passage devant la Morochita, Paul l’a déjà visitée, un jour de portes ouvertes, je lui apprends que la nouvelle équipe municipale a décidé de dépecer le domaine et de le livrer (avec le bassin de la gare) aux promoteurs. Il n’en croit pas ses oreilles !

Direction la Font de Mai, Paul est un amoureux de ces 98 hectares, de cette magnifique bâtisse achetés, pour presque rien, il y a 17 ans, par la communauté d’agglomération. Je lui explique que tout va changer, on va y construire un musée, y réaliser une salle pour séminaires, des logements pour artistes, aménager un théâtre de verdure pour y donner des concerts. Finies la tranquillité des lieux, la splendeur des crépuscules et des petits matins. C’est la consternation chez mon copain : «  Mais ils ont la folie des grandeurs, qui va payer tout cela » ça, c’est du Paul tout craché, mais il n’a pas fini d’être surpris…

Crochet par la route de la Louve avant d’aller faire un tour au pied du Garlaban. Petit arrêt devant un chemin qui conduit à une chênaie qui va disparaitre : construction de 40 habitations et on reprend la route, un panneau saute aux yeux : réalisation d’un lotissement de prestige, 38 villas entre 500 000 et 1,2 millions l’unité. Paul ne comprend pas « Mais on défigure le paysage, le béton avale la colline, ce sont les promoteurs qui vont se goinfrer ».

J’aurais du répondre mais je ne le fais pas et l’on tente de s’engager dans la carreirade d’Allauch.

C’est l’heure de pointe !

Le chemin est saturé, on l’emprunte pour éviter le centre ville, c’est l’inextricable, chacun y met du sien, on essaie d’avancer, « tu devrais t’acheter une petite voiture, tu pourrais peut être te faufiler… et plutôt un petit 4x4 vu l’état de la chaussée ! », décidément mon copain ne manque pas d’à propos.

On s’extirpe et montons par le chemin de la croix du Garlaban, les grands espaces, l’air pur nous sont promis. Dans un virage, 5 bouteilles de gaz, posées à coté d’un container à ordures,  nous attendent. C’est pour Paul un point positif « Ici, au moins on n’est pas inquiété par Vigipirate ! ».

Paul est amer, il souffre pour son coin de Provence, mais il a Aubagne à cœur et quand les dernières fleurs de genêt rencontreront les premières cigales, Paul reviendra, j’en suis sûr.

 Jean Descollines

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale +

    Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? Lire la suite
  • Barthélémy mieux que Gazay ? +

    Depuis quelques mois (années ?), l'entourage de Sylvia Barthélémy laisse tourner une petite musique qui reprend un refrain en boucle "avec Barthélémy, à l'agglo, c'est mieux" (sous entendu que Gazay à la ville). L'actualité du Val'Tram est l'occasion d'examiner ce qu'il en est. Lire la suite
  • Aubagne quel (dés)amour ! +

    L'idée était belle : lancer MP2018 avec une grande fête populaire pour la Saint Valentin où tout le monde s'embrasse... On pense encore à la grande clameur de MP2013 et à l'engouement de notre population du cours Foch jusqu'au Mont Julien à Cadolive. Lire la suite
  • Victoires méritées de l'AFC et du RCA +

    En Ligue 1, l'équipe du Quatar continue ses séances d'entraînement dans le championnat et l'emporte devant Strasbourg (5 à 2). La Principauté de Monaco impressionne et donne la leçon à Dijon (4 à 0). La première équipe française du championnat de France, l'OM, occupe la 3ème place avec 6 points Lire la suite
  • Même Muselier se moque du Val'Tram +

    Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions. Parmi de Lire la suite
  • Le conseil départemental réduit son aide à l'épicerie sociale +

    Dans sa séance du 9 février 2018, la commission permanente du Conseil Départemental a décidé de réduire d'un tiers la subvention pour l'épicerie sociale d'Aubagne (12 000€ en 2017; 8 000€ en 2018). Cette "épicerie sociale", dénommée à sa naissance "L'atelier de Mai", a été ouverte le 14 octobre 2010. Lire la suite
  • Jo Bonnel : un grand monsieur +

    C'est avec une grande peine que nous venons d'apprendre la disparition de Jo Bonnel, lui qui a marqué le sport national et le sport aubagnais. Joseph Bonnel est né le 4 janvier 1939 à Florensac dans le département de l’Hérault. Il débute comme footballeur amateur dans ce club, mais très Lire la suite
  • 1