Madame la Présidente !


Qui aurait pu croire q'un jour une femme deviendrait présidente du Cercle de l'Harmonie ? Quand on sait que dans le passé il était même interdit aux femmes de fréquenter cet établissement. Depuis janvier 2017 c'est Mireille Mavrides qui est à la tête de la grande maison du cours Beaumond.  Cette situation originale méritait une rencontre.

Mèfi!: On sait que vous êtes une femme engagée, militante du PCF, de la CGT, responsable départementale de "Femmes Solidaires",  pourquoi un tel investissement au Cercle de l'Harmonie ?

Mireille Mavridès : C'est venu tout naturellement. Dans la ville, le Cercle m'est apparu comme un lieu de tous les possibles avec le mariage d'une riche histoire et d'un avenir à construire avec toutes les forces de progrès que compte Aubagne. Mais aussi parce que c’est un espace qui permet de réagir efficacement aux attaques du maire et de ses élus dont le but est de détruire tous les lieux de réflexion qui ne correspondent pas à leurs idées.

C'est une responsabilité importante. Quels sont vos atouts ?

Quand j'ai accepté d'être au Conseil d'administration ce qui m'a tout de suite enthousiasmé a été la découverte de femmes et d'hommes compétents et dévoués avec lesquels j'avais plaisir à travailler. J’ai tenu la trésorerie pendant deux ans ce qui m'a permis de connaître tous les rouages du fonctionnement et de découvrir tout ce qui était possible dans le respect de l'existant.

Le Conseil d'administration a été renouvelé de façon importante !

En effet comme chaque année il y a eu des départs et des arrivées au CA. C'est tout à fait normal mais la particularité de cette année 2017 c'est l'investissement de jeunes qui viennent nous apporter leur fraîcheur, leur dynamisme avec des idées nouvelles et l'organisation de manifestations qui ont un grand succès. Des jeunes qui font preuve d’une grande maturité et un grand sens des responsabilités. C'est l'avenir !

L'avenir parlons en ?

Nous avons gagné une première manche face à la municipalité qui a été condamnée à nous régler les loyers qu'elle nous devait pour l'hébergement de la Bourse du Travail, depuis juillet 2016. Aujourd'hui nous sommes aux côtés des syndicats pour que le Maire tienne ses engagements et pour qu'ils obtiennent ou conservent des locaux à la hauteur de leur rôle dans la ville.

D'autres part  nous avons 22 associations, dont les jeunes de l’Université, qui ont leur siège dans les locaux du Cercle ce qui crée des animations permanentes : Soirées-débats, moments festifs, expositions, films, concours de boules... Nous allons intensifier les initiatives dans un sens toujours plus positif afin de satisfaire tous nos adhérents… toutes nos adhérentes.

Propos recueillis par Victor Lavou

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Gazay veut augmenter les impôts locaux de 10% +

      On se souvient des promesses de campagne de Gazay concernant les impôts locaux : il annonçait une baisse de 15% avec une réduction chaque année. Lire la suite
  • Bilan de Gazay : dernière partie +

    Pour la troisième semaine, nous examinons les promesses de campagne faites par Gazay et son équipe lors des élections municipales de mars 2014. Après 4 exercices budgétaires, les comparaisons entre les engagements et la réalité sont édifiantes. Lire la suite
  • Droit de réponse de l'Inspecteur de l'Éducation Nationale +

    A la lecture de l’article intitulé «  Réunion de rentrée scolaire : Gazay appelle au secours », l’inspecteur de l’éducation nationale tient à exercer le droit de réponse suivant : "La photo, présentée en une, date d’il y a trois ans : il s’agit d’une rencontre IEN- Mairie d’Aubagne effectuée en septembre 2014 à Lire la suite
  • Pierre Reynaud dédicace Farandole pour l’échafaud chez Créations du Sud +

    Jeudi 21 septembre à 16h, Pierre A. Reynaud sera présent dans la boutique Création du Sud à Aubagne pour dédicacer son dernier livre "Farandole pour l'échafaud". Lire la suite
  • Petit Paysan +

    Petit paysan, un film d'Hubert Charuel Petit paysan, un film qui parle du monde rural, peu représenté au cinéma. Hubert Charuel, dont c’est le premier film (!), va nous faire vivre la vie de Pierre, jeune trentenaire, éleveur de vaches. C’est le drame de l’éleveur dont les animaux sont victimes d’une épidémie. Charuel filme le quotidien de Lire la suite
  • Mensonge politique : le ministre du logement écrase Gazay ! +

    Depuis plusieurs semaines, on nous annonce, avec de nombreux couacs gouvernementaux, une réforme en profondeur des Aides Personnalisées au Logement (APL). Lire la suite
  • Gratuité des bus... jusqu'en 2021 +

    Doucement mais sûrement, Sylvia Barthélémy, présidente d'un conseil de territoire sans pouvoir, continue à utiliser les divers outils qui lui restent (et en particulier les SEM) pour communiquer, un peu plus de deux ans avant les municipales, ses "bonnes intentions" pour les Aubagnaises et les Aubagnais. Jeudi 14 septembre, c'était Lire la suite
  • 1