Les enseignants d'Aubagne réagissent devant les menaces de Gazay


fsu communique

Lundi 9 janvier, dans plusieurs écoles primaires et maternelles d'Aubagne, les enseignants et les élèves avaient retrouvé leur classe avec des températures souvent en dessous de 12°C. Le maire qui a la responsabilité de l'entretien et du fonctionnement des écoles, au lieu de trouver des mots d'excuses, publiait dès le soir un communiqué envoyé aux parents et à la presse où il fustigeait les enseignants et en particulier les directeurs d'école.

Il dénonçait "quelques directeurs d'école qui ont pris l'initiative de ne pas accueillir les enfants" et il menaçait de rencontrer le recteur pour pointer la responsabilité "de quelques personnes qui veulent nuire à la qualité de vie de nos enfants dans les écoles".

Cela a suscité beaucoup d'émotions et de réactions chez les enseignants qui ont saisi leur syndicat (voir le communiqué ci-dessous). Le recteur est interpelé. Ils sont prêts à faire remonter l'affaire jusqu'au ministère.

Dans l'immédiat, la FSU appelle les enseignants à se rassembler vendredi 13 janvier à 18h devant l'espace des Libertés à l'occasion des voeux du maire à la population pour protester contre le communiqué municipal.

 
La rédac
 

Communiqué du syndicat départemental :

Comment faire classe quand il fait 12°C, ou moins, dans une classe ?

Nombre d’écoles du département connaissent de gros problèmes de chauffage en cette rentrée. Ca n’est pas nouveau, l’enquête SNUipp-FSU 13 de l’an dernier sur les locaux des écoles de Marseille montrait que 74% des écoles de la ville étaient confrontées à des problèmes thermiques ! Classes dans des préfabriqués peu adaptés, manque d’isolation, défaut d’huisseries, vétusté des bâtiments sont autant de causes de basses températures.

Cependant cette situation semble se dégrader car de nombreuses communes semblent mettre en place des mesures destinées à réaliser de économies sur le dos des élèves et des personnels : absence de chauffage les week-ends, reprise tardive les lundis matins, baisse des températures dans les locaux…
C’est ainsi que de nombreux collègues,en reprenant la classe la semaine dernière, ont pu constater des températures parfois très basses, jusqu’à 5°C, et souvent aux alentours de 12 à 14°C.

S’il est vrai qu’il n’existe pas de seuil légal en deçà duquel il n’est pas possible de fonctionner, il y a bien une réalité qui s’impose ! C’est pourquoi, dès le 12 juin 2014, la FSU avait proposé au CHSCT-13 un avis voté à l’unanimité qui demandait le respect de températures minimales (18°C) comme maximales. (lien) Cependant, notre employeur, qui s’est dit favorable au suivi de cet, ne se préoccupe pas vraiment de sa réelle application.

Dès lors, en cas de températures particulièrement basses, les enseignants alertent souvent les parents et leur demandent, par souci de protection de leur enfant, surtout des plus petits, fragiles, s’ils peuvent garder leur progéniture. Quoi de mal à cela ? En effet, il faudrait être bien éloigné de la réalité d’une journée de classe pour croire qu’on peut faire faire du sport toute une journée aux élèves, entre les tables pour qu’ils se réchauffent !

Si le SNUipp-FSU 13 va lancer une enquête dans les écoles afin de savoir dans quelles conditions les élèves et les enseignants doivent travailler, et se retourner vers le DASEN, garant de notre santé, comme vers les communes, il s’adresse immédiatement au Recteur concernant les enseignants d’Aubagne, gravement mis en cause par la Municipalité dans un communiqué adressé aux parents d’élèves !

Articles récents

  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière dans l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même,irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de son neveu Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • Des vœux mais pas pour tous les Aubagnais +

    Qui l'eût cru ? de mémoire d'Aubagnais jamais une telle atteinte à la liberté n'avait existé. Mais Gazay l'a fait : fermer la porte de l'Espace des Libertés aux Aubagnais venus lui dire qu'ils n'étaient pas d'accord avec lui. Lire la suite
  • Que veut-on nous cacher ? +

    Depuis Edmond Garcin, la ville d'Aubagne a toujours mis à disposition de toutes les Aubagnaises et de tous les Aubagnais les comptes rendus intégraux des débats aux réunions du conseil municipal. Ce n'est plus le cas depuis mars 2016. Lire la suite
  • Le Borsalino ! +

    Le Borsalino ! Le Borsalino est un chapeau de luxe en feutre, signe des plus grands mafieux aux histoires sombres ayant fait les beaux jours de la prohibition durant les années 30. Il a donné son nom à un film réunissant deux stars du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Tiré du Lire la suite
  • 1