Restauration scolaire et MJC : les mêmes prétextes


dalai lama

En mars 2015, Mèfi mettait en garde contre la volonté de Gazay de privatiser la restauration scolaire. En mai 2015, la ville d'Aubagne lançait un audit. Après de nombreuses initiatives, le 1er août 2016, le maire d'Aubagne vendait la cuisine centrale et la restauration scolaire à une entreprise privée, la Sogérès, filiale de la Sodexo. La MJC est sur la même voie. Le théâtre Comœdia, le service aide à domicile et nettoiement seraient-ils dans le colimateur du Maire ?

En juin, puis en septembre 2015, le maire venait affirmer au personnel "les yeux dans les yeux" qu'il n'y aurait pas de privatisation. En octobre de la même année, il raillait les élus de l'opposition de gauche en expliquant qu'il s'agissait "de simples élucubrations".

Au conseil municipal de novembre, les élus de la majorité expliquaient la mauvaise gestion de la cuisine, les coûts trop élevés, l'absence de produits frais, le bio en quantité insuffisante, la nécessité de faire beaucoup mieux pour nos enfants.

"De simples élucubrations" disait Gazay au sujet de la privatisation de la cantine

En décembre, après plusieurs semaines de grève, la ville lançait le processus de liquidation du service public de restauration tout en mettant en place une commission chargée de réfléchir à "l'avenir de la cuisine centrale et de faire des propositions". "Tout est ouvert" proclamait Gazay.

En février 2016, les propositions de la commission n'étaient même pas examinées et la procédure de vente était lancée. En juillet 2016, la majorité municipale contre l'avis de tous les groupes d'opposition (53 % des votants aux municipales de 2014) décidait du choix du nouveau propriétaire de la cantine scolaire. Le 1er août, la Sogérès était en place.

Depuis la rentrée, les tarifs ont augmenté, il faut payer d'avance, tout manquement est transmis au trésor public sans sommation, plus de 30 % des élèves ne mangent plus à la cantine, pour l'essentiel de ceux qui restent, ils sortent le soir en criant famine, à cause des faibles quantités de nourriture ou parce que c'était immangeable. Et pourtant nous sommes dans les deux ou trois années où la Sogérès/Sodexo doit faire le nécessaire pour faire croire que c'est mieux qu'avant ! Vous imaginez les années qui vont suivre.

La liste Gazay/Barthélémy ne représente que 47 % des votants

En mai-juin 2015, la ville a commandité un audit interne de la MJC, passé inaperçu (sauf pour Mèfi qui l'avait annoncé en mars). En mars 2016, la subvention de la MJC se voyait amputée de 120 000€.

En septembre 2016, Gazay, interrogé par les élus d'opposition et par le comité de soutien, jurait qu'il n'y "avait rien de décidé". Au conseil municipal de novembre, l'Amy du maire, élu à l'a-culture (qui confond Jean-Bernard Métais et Danielle Jacqui) déclarait "les yeux dans les yeux", avec emphase et suffisance (qui ne sont pas deux auteures dramatiques) : "Nous n'avons pas la volonté de supprimer la MJC, vous le verrez au moment du vote de la subvention".

Audit interne au Théâtre

En décembre, la subvention votée était de 290 000€, soit 210 00€ de moins qu'en 2015 ! Tout en affirmant qu'une commission de réflexion devait se créer, que la gestion n'était pas rigoureuse, qu'il n'y avait pas assez d'ateliers, trop peu d'adhérents, que les jeunes méritaient mieux, etc, etc. Cela ne vous rappelle rien ? Rien de bon en perspective. La vente de la MJC n'est pas loin.

A quand le prochain ? Nous nous sommes laissés dire qu'un audit interne avait eu lieu au théâtre, ainsi qu'au service des aides à domicile et au nettoiement. La nouvelle DRH qui arrive de Marseille Provence Métropole y avait la fonction de "Directrice audit interne".

Profitons bien du réveillon et du jour de l'an, 2017 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC enfin à sa place +

    La principale information sportive de ce week-end c'est la victoire finale de Rui Costa au Tour Cycliste d'Abu Dhabi. Cette course est en train de dépasser le Tour de France... pour les primes de départ offertes aux équipes et aux coureurs.Dans les évènements de moindre importance, il y a eu Lire la suite
  • Enfants de-ci de-là +

      Le 4 mars, de 16 à 18 heures, aura lieu le vernissage de l'expo photos de Patrick Massaïa "Enfants de-ci de-là". Ce vernissage, en présence de l'artiste, sans doute l'un des tous meilleurs photographes d'Aubagne et de la Région PACA, se tiendra au Baobab Café au 16 rue Laget. Lire la suite
  • Bourse du Travail : la riposte face à Gazay ! +

    Alors que des négociations étaient engagées pour reloger les organisations (CGT ; FSU ; Loisir et Solidarité des Retraités ; Fraliberté...) qui siégeaient dans les locaux de la Bourse du travail, la Ville a rompu, par le silence, ce processus, refuse de payer le loyer au Cercle de l'Harmonie, propriétaire du bâtiment et Lire la suite
  • 400 000 euros pour un Club House et pas d’eau chaude dans les vestiaires ! +

    Le 8 février dernier, MM. Gazay et Deflesselles ont invité Bernard Laporte pour une inauguration en grande pompe du nouveau Club House du Rugby Club Aubagnais. Ce projet particulièrement onéreux (440 000 euros !) a déjà fait l’objet de quelques commentaires dans nos colonnes. Outre son coût qui cadre peu avec l’austérité Lire la suite
  • Sereina Mutuelle : une mutuelle qui écrit aux morts +

    "Sereina Mutuelle" est installée à Aubagne, rue de la République. Deux autres agences existent dans les Bouches du Rhône. Elle se définit comme "une vraie mutuelle" et elle annonce qu'elle fait bénéficier ses adhérents "d'un fonctionnement démocratique et d'un professionnalisme de la structure". Cela demande vérification. Lire la suite
  • ACIA : le retour ? +

    En ce mois de février, l'ACIA (Association des Contribuables de l'Intercommunalité d'Aubagne) vient d'élire un nouveau président. Il est responsable d'un département du groupe AG2R La Mondiale. C'est la garantie qu'on ne va pas s'éloigner des critères financiers dictés par le secteur bancaire. Ouf ! Peut-être va-t-il rattraper le retard laissé Lire la suite
  • Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous ! +

    Ce mardi 21 février avait lieu le conseil de quartier au Charrel. Un conseil de quartier par an comme c'est le cas dans tout Aubagne, pour le Charrel oublié (comme tant d'autres quartiers, me direz-vous !) ça conférait à la soirée une atmosphère particulière, lourde à cause de la trop petite Lire la suite
  • 1