Nicolas et Pimprenelle en 1905


nicoal pimprenelle 1905

Le 9 décembre 1905, le député socialiste Aristide Briand  fait voter la loi concernant la séparation des Églises et de l’État.

 

- Bonjour Nicolas,

- Bonjour Pimprenelle,

- Tu sais de quoi parle la loi de 1905 ?

- Oui, oui, des associations...

- Non, ça c'est la loi de 1901. Celle de 1905 définit la séparation des églises et de l'état. Pour une société laïque, en garantissant la liberté de conscience de chacun.

- Oh, c'est une belle idée, ça !

- A l'époque, on voulait surtout laïciser l'enseignement dans lequel la religion était très présente. Et du coup, on affirmait la neutralité de l'état.

- Attends Pimprenelle, je cherche des infos sur Internet… Ah, je vois que le deuxième article de la loi de 1905 dit : « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. »

- Quoi ? Mais alors Gazay est un hors-la loi ?

- Pourquoi tu dis ça ?

- Parce que, depuis qu'il est au pouvoir avec ses amis, il ne perd pas une occasion de nous mettre un curé avec son eau bénite en première ligne !

- Mais c'est pas pour la religion, c'est pour la tradition ! Gazay, il adore la tradition, alors il fait tout bénir : la cavalcade, les ânes, le feu de la Saint Jean… j'ai même vu bénir les cartables des écoliers !

- Non, Nicolas, c'est plus grave que ça. C'est un acte religieux qui peut exclure ceux qui ne croient pas en Dieu.

- Oui, tu as raison. Ça enlève la neutralité aux événements publics, qui devraient être accueillants pour tous, sans division, sans exclusion.

- En parlant d'exclusion, j'ai remarqué un truc bizarre en allant traîner du côté des stands des céramistes et santonniers.

- Ben dis donc, tu y es déjà allé ? T'as pas perdu de temps cette année !

- Ouais, on m'a dit que le lendemain de Noël, ils vont tout enlever, alors il faut se dépêcher. Moi, j'y suis carrérment allé au moment de l'inauguration par Gazay et ses amis.

- Bon, et donc, qu'est-ce que tu as remarqué ?

- Il y avait un curé qui bénissait les stands. Mais pas tous...

- Peut-être qui y a des céramistes qui ne croient pas en Dieu ?

- Peut-être surtout qu'il y a des céramistes qui se disent qu'il ne faut pas tout mélanger. Et qu'on n'a pas à bénir un événement public, sur l'espace public.

- Ils ont bien raison, ceux-là.

- Eh ben tu sais quoi ? les élus et leur cour ne sont pas passés dans les stands qui n'avaient pas été bénis par le curé…

- Ceux là ne seront pas des béni-oui-oui !!

 

 - Bonne nuit les amis ...

 

Pimprenelle et Nicolas

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Quatre FIFA par an ? +

    Le Festival International du Film d'Aubagne a débuté ce lundi 2O mars, jour du printemps. La soirée d'ouverture a été une immense réussite. Lire la suite
  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • Les gendarmes à la mairie de Cuges +

    Mèfi ! a été le seul média à faire connaitre la désastreuse conclusion du conseil de discipline convoqué à la demande du Maire et de son équipe en vue d’obtenir la révocation du directeur du service technique (DST) de la commune. Lire la suite
  • L’autre côté de l’espoir +

    L’autre côté de l’espoir ¨L’autre côté de l’espoir¨, encore un grand moment de cinéma. Khaled fuit la guerre et ses horreurs, Wikstrom sa femme alcoolique. Le premier est jeune réfugié syrien qui, arrivé en Finlande par hasard, est demandeur d’asile ; le second abandonne son métier de représentant en lingerie et achète un restaurant au Lire la suite
  • Arbres ou caméras : Gazay a choisi +

                                               Aux services techniques de la ville, il existe depuis des années un "monsieur arbres", chargé d'assurer l'entretien de ces végétaux, voire, en cas de maladie incurable, de les remplacer.  Lire la suite
  • France Insoumise organise son premier débat ce jeudi +

    Ce jeudi 23 mars, à 18h, au cercle de l'harmonie, réunion publique de la France Insoumise avec Mehdi Kemoune et Sarah Soilihi. Lire la suite
  • 1