Nicolas et Pimprenelle : mais une ville… c’est comme une entreprise ?


nicolasetpimprenelle

Les collectivités locales agissent en faveur de l’intérêt général et non pas pour doper un chiffre d’affaires, ni satisfaire des actionnaires et pourtant... 

- Bonsoir Nicolas !

- Bonsoir, Pimprenelle !

- Dis Nicolas, tu aurais voté pour Gazay si on t’avait dit à l’avance ce qu’il ferait ?

- Tu veux dire pendant la campagne électorale ?

- Tu l’as entendu promettre de mettre ses copains marseillais aux postes clefs et de se défaire des services qui ne rapportaient pas assez ?

- Ben non. Je suis sûr qu’il ne l’a pas promis…

- Tu l’aurais cru qu’il vendrait au privé la cuisine centrale, pour faire des affaires et en pensant qu’il allait pouvoir économiser 30 salaires ?

- Ben non, Pimprenelle. Et Nounours non plus…

- En vrai, il a toujours été si fier de son parcours professionnel qu’il était certain de pouvoir gérer la ville comme une entreprise internationale…

- Mais il dirigeait ces entreprises ? Sûrement pas, tu peux être sûre qu’il les aurait coulées en deux deux.

- Son truc, c’est de faire des économies sur le dos du service public et des habitants qui en ont besoin.

- En fait, à part de jolis avantages pour certains, tout se casse la figure : les plans financiers, les projets pour la ville, les déménagements des services, les réorganisations pour une meilleure cohérence, les équipes, le moral…

- Mais tu crois qu’il le fait exprès, Nicolas ?

- Je ne suis pas sûr… Mais il faut se rendre à l’évidence, il ne sait pas faire vivre une ville.

- Ne pas savoir faire, c’est prévoir des trucs et ne pas les tenir ? Gérer à flux tendu et être toujours en retard, toujours plus cher, toujours plus dur pour les agents ?

- En même temps, plus tu démotives les gens, plus ils prennent de la distance, plus c’est facile de se débarrasser des missions comme l’entretien des écoles, l’aide aux seniors, l’information des jeunes, les actions culturelles…

- En plus, il réinvente les définitions… La concertation, maintenant ça veut dire « écouter très bien son chef, sans l’interrompre par des questions idiotes, ni des remarques pénibles et certainement de parti pris… »

- Oui ! Oui ! Et efficience c’est devenu « suivre des circuits de validation pour la moindre chose, attendre, corriger et recommencer. »

 Bonne nuit les amis !!

Nicolas et Pimprenelle

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le RCA impérial ! +

    En Ligue 1, après la défaite de Monaco à Lyon (3 à 2), le PSG, vainqueur de Dijon (1 à 2) en jouant une dizaine de minutes sur les 90 de la rencontre, compte maintenant, après seulement 9 journées, 6 points d'avance sur son dauphin. La promenade de santé continue. Lire la suite
  • Demain Aubagne, il est temps +

    Jeudi 12 octobre, à la terrasse de "L'Antalya Kebab", place Joseph Rau, au cœur d'Aubagne, des militants engagés et des élus d'opposition ont annoncé, pour le 14 octobre, le lancement d'un site web participatif "Demain Aubagne" qui se veut ouvert à toutes les Aubagnaises et à tous les Aubagnais... et Lire la suite
  • Marche blanche pour l'hôpital d'Aubagne +

    Mardi 10 octobre, en pleine journée d'actions dans la fonction publique, l'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître sa décision pour l'hôpital d'Aubagne : ce sera la fermeture du service de réanimation. Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : Une dette publique, c'est quoi ? (2ème partie) +

    Pour mieux comprendre ce qu'est une dette publique, nous vous conseillons la lecture d'un livre écrit par Christophe Alévêque, humoriste et comédien mais pas que..., et Vincent Glenn, auteur de plusieurs essais sur l'économie, qui s'intitule "On marche sur la dette"(1). Lire la suite
  • Restaurant breton à Aubagne +

    Restaurant breton à Aubagne La Bolée Bretonne se trouve au début de l'avenue Antide Boyer. Vous ne pouvez pas rater cette crêperie. Sur deux niveaux et une cour intérieure, une centaine de couverts vous attendent dans un décor moderne et très agréable. L'accueil y est tout de suite convivial et sympathique. Aucune attente pour le Lire la suite
  • Mardi 10 octobre : expression de colère des agents municipaux +

    Le 10 octobre, à l'appel de 9 organisations syndicales de la fonction publique, des millions de fonctionnaires ont fait grève, 400 000 d'entre eux ont manifesté dans les rues de leur commune. A Aubagne, au-delà des revendications nationales, les agents municipaux ont manifesté leur colère face à la politique menée Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 11 +

    François II a repris les manettes de la communication et il faut bien dire qu'il brosse les donneurs de leçon, les parvenus, les ambitieux et les petits chefs dans le sens du poil. Les médias se scandalisent faussement à propos de l'utilisation d'un vocabulaire vulgaire mais ce sont plus les Lire la suite
  • 1